Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 15:21

Quand j'étais lycéen, j'étais toujours prêt pour faire un chahut ou participer à un monôme. Il n'y avait à l'époque aucune motivation politique mais seulement une propension inhérente à la jeunesse de se défouler dans des manifestations bruyantes et joyeuses.

Nous n'avions aucun goût pour la politique dont nous avions conscience qu'elle ne nous concernait pas et que nous n'étions pas en mesure de la comprendre. Nous n’étions mobilisés

que pour rigoler. Les agents politiques n'étaient pas encore assez vicieux pour nous instrumentaliser et s'ils avaient tenté de le faire ils auraient dû affronter la réprobation générale.

A mon âge, bien que j'aie beaucoup vécu, beaucoup lu, beaucoup écouté, beaucoup appris, beaucoup agi, je suis très loin d'avoir tout compris. Comme l'a dit Jean Gabin, je sais, je sais, je sais…je sais qu'on ne sait jamais!

Alors un lycéen?

Lui, il n'a encore presque rien appris, mais il sait tout. Il a tout compris. Il donne des leçons à tout le monde, organise ou participe à des manifestations pour des mots d'ordre politiques ou sociaux. Il est certain que son action part de son libre arbitre, qu'il n'est instrumentalisé par personne, alors qu'il est le jeu d'un entraînement collectif initialisé par d'autres dont les motivations fondamentales lui échappe.

C'est donc un milieu facile à enflammer en raison de ses méconnaissances et de sa spontanéité.

Ce ne serait pas trop grave si cela restait un chahut sans suite.

Mais ces garçons et ces filles sont utilisés comme amorce, et si le mouvement prend une certaine ampleur des bataillons plus durs syndicaux puis politiques viennent le rejoindre et tentent de le généraliser sur tout le territoire. Il s'ensuit des désordres dont tous les Français payent l'addition
Nous réprouvons les pays qui font des soldats avec des enfants. Mais nous, que faisons nous?

Ces procédés sont moralement discutables, et ne sont pas faits pour améliorer la culture de ces ados et les résultats qualitatifs du baccalauréat.

Alors je pose la question: qui sont les adultes qui les excitent et les mobilisent?

Qui prend la décision de mobiliser?

Les Français doivent être clairement informés.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens