Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2008 2 30 /09 /septembre /2008 10:44

                                    

J'ai écrit il y a quelque temps déjà des articles dont voici des extraits des plus récents:

Ils font des bulles. De Paris à New York, de Tokyo à Berlin, de Londres à Hong Kong, Dans le vaste réseau du Web financier, toutes les secondes des millions de dollars, de yens, d'euros s'échangent dans des bulles qui se gonflent, se dégonflent en s'investissant et se désinvestissant dans des valeurs virtuelles spéculatives qui sont en réalité détachées des investissements productifs qui créent des valeurs concrètes issues du travail. Ces valeurs financières fictives provenant de capitaux en forme d'ectoplasmes en gonflant et en se dégonflant créent des fortunes fugaces qui se trouvent gommées quand intervient un arbitrage imprévu ou génèrent des profits sans objet.

Stopper le déclin et relancer. Il faut réduire les frais de fonctionnement de l'état…Il faut détaxer les salaires….Il faut détaxer les salaires pour augmenter le pouvoir d'achat et retrouver le financement sur les valeurs réellement produites….Il faut taxer les importations du montant des charges sociales et en exonérer les exportations….Dans le cas contraire il est à craindre que la France devienne un pays à vocation uniquement touristique…etc.

Le Pétrole, casus belli? Il y a des capitaux internationaux sans foi ni loi qui spéculent avec la complicité de certains états par le déplacement de masses financières énormes etc.…

Nouvelle arme stratégique. Voici donc le pétrole qui était déjà un moyen financier capable de désorganiser le monde devenu une arme de guerre…D'autres spécialistes insistent sur la bulle pétrolière qui se forme sur les marchés financiers…

De Charybde en Scylla.

(Article écrit il y a plus de 10 Ans et paru dans le Courrier du Loiret)

                                            

 L’élection triomphale en Grande Bretagne de Tony BLAIR suscite quelques réflexions. Serait-ce l’apparition d’un socialisme éclairé, d’un libéralisme social ou plus simplement une poussée de l’humanisme ?

 

     Les démocraties modernes naviguent dans le chenal qui sépare CHARYBDE et SCYLLA, entre l’internationale communiste totalitaire et l’internationale capitaliste sauvage.

 

     Nous nous sommes éloignés de CHARYBDE mais les courants nous entraînent sur SCYLLA qui a déjà causé quelques dommages. Parmi ceux ci il est possible de citer l’extension de la paupérisation, la montée du chômage dans les nations organisées, l’exploitation des peuples sous évolués, le gaspillage des ressources naturelles, le détournement des souverainetés, une concentration polarisée des richesses, l’explosion de la violence sur le modèle américain et une généralisation de la corruption des décideurs. Cette liste n’est pas exhaustive.

 

     Le triomphe de Mr BLAIR est une réaction contre ces conséquences.

 

     Y a t il une morale à en tirer pour nous mêmes ? Certainement. Mais je doute que cela soit possible en raison des sectarismes qui figent les positions, du déterminisme des consciences par la manipulation de l’information, de la puissance des intérêts occultes et de la permanence des féodalités.

 

La crise était donc prévisible

Oui! Mes articles le prouvent.

Le seul homme prévoyant et capable, pourtant combattu par des béotiens,( ce qui est habituel), et qui a néanmoins tenu bon, c'est Monsieur Trichet, qui a tout fait pour que l'euro demeure une valeur forte envers et contre tous. Les hommes de valeur sont toujours combattus par les imbéciles ou les rapaces.

Les capitaux libres du moyen orient ont joué contre le dollar pour affaiblir la domination américaine et déstabiliser le monde occidental.

Nous assistons aux prémisses d'une guerre économique non déclarée dont les conséquences sont imprévisibles et dont le développement sera difficilement stoppé. Cette guerre économique s'inscrit en outre dans un contexte de guerre subversive l'une alimentant l'autre.

Comment en sortir?

Je développerai une stratégie possible dans une étude ultérieure. Mais dès maintenant il faut choisir clairement son camp, éviter des contradictions politiques suicidaires pour que notre capacité de réagir ne soit pas abolie. En un mot, il faut l'union pour assurer le salut public et l'ordre international.

 

.

 

  Article publié dans le Courrier du Loiret  le 9 Octobre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens