Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 16:17

Quand j'ai écrit l'article Pare-feu (1) je n'avais pas connaissance de l'erreur d'écriture de la Cour d'Appel de Paris qui a entraîné la remise en liberté d'un individu réputé dangereux.

Le comble est qu'une simple faute de frappe puisse rendre exécutable un jugement dans le sens inverse de son délibéré et qu'il n'y ait aucun moyen immédiat de réparer ce qui était manifestement une erreur.

Pourtant l'individu était aussi dangereux après l'erreur d'écriture qu'il l'était auparavant.

Notre institution judiciaire a donc des imperfections et sa société fermée ne facilite pas son amélioration.

Il est trop facile de prétexter un manque d'effectifs, il y a manifestement d'autres causes.

Tous les écrits, toutes les déclarations que j'entends, convergent : Notre service judiciaire est trop lent, trop cher,  et parfois approximatif.

C'est l'appréciation généralement répandue dans la population contenue dans cet adage " Un mauvais accord est préférable à un bon procès"

Il semble donc nécessaire que le service améliore sa qualité et sa célérité pour conserver le respect qui est dû à l'institution.

Post-scriptum: On vient de me faire remarquer que j'avais fait moi même une faute semblable. J'aurais dû écrire: un bon accord est préférable à un mauvais procès. Mais après réflexion je crois que les deux formules sont bonnes.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens