Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 08:40

                               Lettre à mon ami de trente ans

Mon cher Vittorio

Quand j'ai crée la Société de Tir de Malesherbes, en installant un stand dans ma propriété actuelle,   rue Saint-Eloi, j'ai financé les installations, fourni le matériel et la trésorerie de départ. La salle étant devenue trop exigüe, 6 ans après, j'ai obtenu le nouveau local par la municipalité et j'ai assuré et financé personnellement le transfert dans le nouveau local, créé et financé les nouvelles installations.

Je n'ai pas hésité à faire ce sacrifice financier pour faire vivre à Malesherbes un sport dans lequel j'étais champion de France et que j'estimais intéressant pour développer certaines valeurs que j'ai enseignées à tous les participants y compris toi, mon ami de trente ans, j'en avais les qualifications nécessaires en ma qualité d'instructeur militaire et de lieutenant- colonel de l'armée Française.

Quand je suis entré à la municipalité, j'ai pour ce que je croyais être l'honnêteté intellectuelle,

décidé de me retirer de la direction de l'association pour qu'il n'y ait pas de confusion ou interférence entre mes différentes activités. J'ai constaté à mes dépens que c'était une erreur!

Comme tu étais mon ami de trente ans, que je te reconnaissais quelques compétences techniques, c'est en toute amitié et confiance que c'est à toi que j'ai transmis la présidence effective du Club et que j'ai accepté d'être élu à vie Président d'Honneur.

Je n'attendais aucun remerciement, peut-être une certaine considération, mais certainement pas une exclusion assortie d'une telle publicité qu'elle était de toute évidence destinée à porter atteinte à mon honneur et à ma réputation. C'était un acte diffamatoire que tu as fait paraître dans la presse.

Que tu ais décidé de briser là ma vie de sportif m'a totalement éberlué.

Pour moi les conséquences de ton geste ont été extrêmement graves dans l'ensemble de mes activités dans la société locale, exploité comme il l'a été par cette fameuse mouvance politique avec les conséquences sociales qu'il est facile d'imaginer et qui perdurent.

Mais ce qui est beaucoup plus grave: tu ne m'as jamais signifié, ni oralement, ni par écrit

les raisons de ton geste, quelle est ma faute, mon délit, mon vol, mon crime qui justifient vingt ans de prison on peut appeler ça comme ça.

Monsieur le Maire, au cours de la séance du conseil municipal du mois de Mars a parlé d'une soi-disant vieille querelle pour masquer sa volonté d'inaction partisane dans cette affaire, or je n'ai jamais eu de querelle avec personne.

Alors certains Malesherbois supposent que j'ai détourné des fonds, eu un comportement malhonnête, ou un comportement dangereux, tenu des propos inacceptables ou fait une faute contre l'honneur?

Cela doit être éclairci! Et rectifié!

Alors je te demande comme j'en ai le droit, de me faire connaître  les motifs précis de cette exclusion que tu as prononcée, et surtout de ne pas modifier la réalité, ce qui serait hautement répréhensible. Seule la franchise est honorable. Je compte sur ton honnêteté.

Dans l'attente de recevoir cette précision nécessaire pour l'honneur, le tien comme le mien,

Reçois l'expression de ma considération.

                                                             André Fréquelin  

                                           Dit:Robin Desbois dans la Résistance

 

Destinataires:Monsieur VITTORIO CROCE, Monsieur le Maire de Malesherbes.                                                                                                                                                                   

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens