Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 16:39

 

A dix huit ans, en 1940, avant le mois de juin et l'invasion de la France, j'avais une formation d'esprit qui était moins un assemblage de croyances et de convictions qu'un élan de résolutions à tel point que j'ai déclaré à mon entourage" si la France est envahie je prendrai le maquis" cette expression n'avait pourtant jamais encore été employée pour désigner une action de résistance.

Quand j'ai entendu l'appel du général de Gaulle, il a eu en moi une résonance immédiate et dès le mois de Septembre 1940 j'ai constitué un dépôt d'armes en collectant dans la campagne environnante les matériels et les armes abandonnés par l'armée française en déroute.

Deux amis de mon âge m'ont aidé dans cette tâche: Jean-Pierre Garmigny et Michel Jacquemart. Le premier est décédé et je n'ai pas de nouvelles du second.

Nous avions déjà, en dépit de notre jeune âge "une certaine idée de la France" avant que cette phrase soit prononcée.

Etre gaulliste c'était soutenir l'homme et son action et tous ceux qui continuaient à combattre pour l'honneur et la libération de la France.

Se dire gaulliste maintenant n'a plus de sens car ce qualificatif affuble malheureusement des politiciens qui n'ont qu'un seul idéal: se faire élire grâce à cette affiche falsifiée, profiter du pouvoir et en faire carrière.

Ce qui a du sens, c'est de connaître la pensée du Général et l'idéal qu'il a voulu transmettre.

Il faut avoir lu ses ouvrages, avoir étudié le sens profond de son action et des objectifs qu'il s'était assignés.

Je ne suis donc plus gaulliste puisque l'homme s'est éteint et que cela n'a plus de sens. Mais je suis en totale adéquation avec la" Pensée Gaullienne" et la question grave que je me pose: Est-il possible qu'un jour elle rime vraiment avec"Pensée Européenne"?

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens