Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 12:03

                                                    

Un père de famille qui est soucieux du bien être et de la sécurité des siens, d'élever au mieux ses enfants, de bien gérer son patrimoine pour assurer la pérennité des ressources du foyer et de porter au plus haut les études de ses enfants, de prévoir leur avenir et les installer dans la vie, d'entretenir la maison familiale, de moderniser son confort, de financer les loisirs, d'éventuellement acquérir une maison de campagne ou un pied à terre au bord de la mer ou à la montagne doit avoir établi, au moins dans sa tête, un plan à long terme. Il devra savoir aussi déjouer les aigrefins qui lui proposeront des affaires mirobolantes mais toujours frelatées.

D'où l'expression"gérer en bon père de famille"

Un directeur général doit imaginer et suivre un plan d'évolution pour atteindre ses objectifs, éviter les associations malsaines. S'il ne le fait pas il sera remercié avec ou sans parachute.

Une ville est à la fois une grande famille et une entreprise.

Ses habitants désignent un responsable.

Ce responsable doit présenter un programme qui doit s'apparenter à celui d'un père de famille et recouvrir une période au moins égale à la durée de son mandat, rendre compte de son exécution, ne pas gêner le mandat suivant mais le préparer.

Or la gestion de Malesherbes se fait au coup par coup sans réflexion sur les conséquences à  terme.

Prenons un exemple: Personne n'avait imaginé, personne dans le passé n'avait évoqué qu'on puisse proposer un lotissement dans le marais inondable parce que cela leur semblait évident et qu'il n'y aurait jamais un fou pour le faire. Il a suffit qu'un promoteur achète le terrain, prenne contact avec des politiques pour que sa proposition soit acceptée et facilitée par les responsables municipaux avec toutes les conséquences néfastes que cela implique pour l'avenir de la ville. Je ne veux pas les rappeler tout le monde les connaît. S'il y avait eu un plan raisonnablement établi cela n'aurait pas existé car aucune personne sensée n'aurait accepté de le transgresser et ces terrains auraient été définitivement déclarés inconstructibles.

Le plus cocasse est que Monsieur le maire m'a déclaré qu'il était contre le lotissement dans le marais mais qu'il signerait les permis de construire. Qui le force à faire ce qu'il ne veut pas?

Qui a sur lui un tel moyen de pression? Ou quelles promesses lui a-t-on faites? Mais les permis de construire ne sont pas encore signés et il convient de lui rappeler que ce serait une  action pas très nette et qu'il est encore temps pour qu'il trouve le chemin de la raison et gère la commune  selon la formule: en bon père de famille avec franchise et loyauté.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens