Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 07:56

La question:

"Qui ferait construire son pavillon sur le marais inondable"aurait reçu, selon d'autres sources, des réponses différentes de celles que j'ai indiquées parmi les membres du Conseil municipal.

Cette question humoristique mais néanmoins importante mériterait donc un vote officiel du Conseil.

Mieux encore, ce qui serait plein d'enseignement et hautement démocratique serait d'organiser un référendum dans la population.

Le sondage que j'ai fait de bouche à oreille est déjà largement sans ambiguïté: c'est non.

Mais nos constructeurs dans la boue n'ont pas encore désarmé.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 11:22

Le périmètre de l'Eglise de Malesherbes est soumis en matière de construction à un régime autoritaire  et très astreignant. Il est si contrôlé dans des détails si insignifiants soient-ils que même la composition des peintures des façades est imposée et que dans certains cas il est exigé d'employer du lait de chaux teinté que même des professionnels ne connaissent pas et ne savent pas employer.

Je n'énumèrerai pas toutes les autres contraintes qui vous sont imposées elles ne tiendraient pas dans cette page.

Or le Marais est inclus dans le périmètre de l'Eglise.

Bizarrement on pourrait y construire sereinement ?  Malgré toutes les contraintes et les restrictions exigées ailleurs ?  Avec les bénédictions officielles ?

Sur un marais tourbeux instable et inondable ?

Et la municipalité en fait la promotion ?

Les administrations sont muettes ?

Aucune autorité ne s'émeut ?

Le PPRI n'émet aucun avis défavorable ? Les autres non plus ?

Des conférenciers se déplacent pour appuyer un aval ?

Personne dans la municipalité ne s'émeut ? Et le Maire selon les interlocuteurs est pour ou contre mais est prêt à signer les permis de construire ?

Les silences sont assourdissants !

Dites moi avec certitude à qui dans ce genre d'affaires on peut faire confiance ?

Croyez vous sincèrement que ce soit aux politiques?

Alors rappelez vous :

Les utopistes bâtissent sur le sable, mais les décadents construisent dans la boue.

Et très visiblement on nous prend pour des imbéciles !

Alors je suis obligé de me poser la question: Serions- nous vraiment des imbéciles ?

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 10:12

                            La confusion dans des esprits qui pensent pour vous.

 

Comme je n'ai pas la possibilité de vérifier les faits cette anecdote que j'ai recueillie est à prendre au conditionnel mais on peut en tirer un enseignement.

Au cours de la séance du dernier Conseil municipal, un conseiller a posé la question suivante:

"Qui parmi vous achèterait un pavillon sur le marais?"

Le Maire a répondu qu'il n'en achèterait pas. C'est une indication fort intéressante.

Une conseillère tête de liste aurait répondu qu'elle serait acheteuse.

Ceux qui devraient dire oui disent non. Et ceux qui devraient dire non disent oui.

Pour établir un QI le testeur pose des questions qui paraissent anodines mais qui sont porteuses d'indications déterminantes.

On peut aussi tirer d'anecdotes anodines des enseignements à condition de les analyser avec finesse et impartialité.

J'ai fait mon analyse, je vous engage à faire la vôtre.

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 10:38

                                                   Ou la preuve expérimentale

Un compte rendu de la séance du  Conseil Municipal du 21 Octobre à Malesherbes est paru sur le Journal du 23 Octobre. Je viens de lire le paragraphe suivant :

"La construction de la nouvelle station d'épuration, malgré les trois bureaux d'études consultés, a rencontré un problème de portance au sol, d’où la nécessité de modifications dues aux évolutions techniques du projet. De plus, de nouvelles contraintes ont été imposées par l'architecte des Bâtiments de France. Hervé Gaurat a détaillé le surcoût occasionné (290.472 euros) et annoncé un retard du chantier de 23 semaines)."

Cela veut dire 6 mois. C'est donc très grave et très coûteux.

Volontairement je n'ai que peu parlé des travaux de la Station d'épuration parce que j'ai préféré concentrer mes efforts sur le lotissement dans le marais qui présentait des risques plus directs pour la population et ne pas déranger des techniciens au travail. Mais les problèmes sont liés, et j'ai attiré l'attention sur la maison et le silo qui penchent et la nécessité du pilotage de pilotis d'une profondeur de 20 mètres à plus de 40 mètres, ce à quoi le Maire m'a contredit en affirmant que je disais des bêtises puisque pour la station d'épuration on se contentait de pieux de 9 mètres. Je m'attends à ce que comme d'habitude il affirme qu'il ne m'a jamais dit cela! (Il recherche qui me renseigne? Voila la preuve que c'est tout simplement lui !).

Mais la morale à tirer de cette affaire c'est que sur cette zone dont fait partie le projet de lotissement du marais il y a des problèmes graves de portance au sol !

Alors Monsieur le Maire, puisque les choses sont claires pour tous les Malesherbois, quand allez-vous enfin déclarer que vous vous opposerez à toute construction sur le site du Marais?  

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:57

Tous ceux qui appartiennent à la mouvance politique dont j'ai dénoncé les méthodes et les objectifs ou qui sont sous son influence, quand ils échangent avec moi quelques paroles commencent toujours par ces mots dits sur le ton du dégoût et de l'abjection:

"Je ne lis pas votre blog mais quand vous écrivez que ….etc…. vous dites des âneries!"

Je note donc qu'ils ne lisent pas mon blog mais qu'ils affirment avec la plus grande conviction que j'écris des âneries.

Je n'ai jamais prétendu détenir la vérité universelle et en parler avec le style de Voltaire mais j'essaie d'analyser mes données avec sincérité en recherchant l'intérêt général.

Alors je pose la question: Porter un jugement sur un écrit qu'on ne lit pas en raison d'un déterminisme de répugnance qui vous empêche de le faire ou si vous le faites qui vous empêche de le dire pour ne pas être désapprouvé par votre milieu d'influence qui distille la critique systématique proche de la diffamation est-ce une preuve de suprême intelligence?

Je demande à la sagesse populaire de faire une analyse impartiale pour dire ou est l'ânerie? Et qui la pratique?

  

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 08:51

Date de création 11.02.2007.

Nombre d'articles publiés: 457.

Près de 30.000 pages lues.

Mois record: 2.618 pages lues.

Journée record: 178 pages lues.

Les manifestations de sympathie sont nombreuses et encourageantes, cela me crée des devoirs que je m'efforce de remplir avec toujours le même enthousiasme désintéressé et la même volonté de servir.

Je remercie mes lecteurs pour l'intérêt qu'ils portent à mon travail.

 

Compte rendu écrit le 23 10 2010 à réactualiser

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 13:44

Les paroles exactes de mon interlocuteur de ce matin sont celles là:

"On a pas surélevé le plancher au contraire on l'a rabaissé et on a fait un ciment"

Je note donc que le plancher a été rabaissé. Est-ce que moi je pourrais me permettre de dire que ça c'est vraiment une super ânerie?

Sans m'attirer les foudres habituelles?

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 12:36

Vendredi, 11h30.

J'ai rencontré Monsieur Barrès, bien connu à Malesherbes qui m'a dit tout de go" Monsieur Fréquelin, vous dites des âneries sur votre blog: le plancher du hangar du comité des fêtes des fêtes n'a jamais été surélevé".

J'ai dit cela en répétant les dires d'un voisin car cela ne m'étonnait pas parce que j'avais moi-même vu un ancien propriétaire dégager son hangar inondé.

Le plancher n'est donc pas surélevé dont acte. Mais il est inondable!

Il n'en reste pas moins que les inondations atteignent la rue Chateaubriand même si Monsieur Barrès éprouve beaucoup de difficultés à les voir ou du moins à le dire. Pourquoi?

C'est une tactique bien connue de faire une montagne d'un petit lapsus accessoire pour masquer le fait majeur qui est la construction de lotissements sur un marais fangeux et inondable et c'est un fait vérifiable que les relevés des inondations n'ont pas une précision acceptable et c'est un fait que tous ceux qui soutiennent un tel projet font une mauvaise action! Pourquoi?

Mais cela ne peut plus tromper personne, au contraire!

 

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 14:00

La République du centre du 21 Octobre

Je lis en première page un grand titre :

"Un Conseiller général mis en examen. Page 4"

     

J'ai lu l'article du journaliste Hamoudi Fellah.

Il s'agirait d'une mise en examen pour prise illégale d'intérêts par un juge d'instruction du Tribunal de Grande Instance d'Orléans dans le dossier de la déviation de Fay- aux- Loges.

Une mise en examen n'est pas une indication de culpabilité mais des coïncidences troublantes justifiant cet examen afin de les éclaircir.

Nous avons là un exemple de la difficulté pour un élu investi de pouvoirs d'exercer son mandat sur une ligne rigoureusement droite.

Les milieux qui traitent d'affaires immobilières les conduisent parfois à marcher sur les bordures. Et ne pas mettre un pied en dehors du tracé du chemin exige un équilibre particulièrement vigilant et une grande expérience de l'exercice du pouvoir de la part de ceux qui les contrôlent avec en outre un sens particulier de l'honnêteté et de la rigueur intellectuelle pour le service exclusif de l'intérêt général.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 15:48

Ce propos ne concerne que les petites inondations habituelles du marais et pas les fortes inondations exceptionnelles telles que celles qui ont vu un notaire circuler en barque rue Cochery.

 

Il y aurait dans la rue Chateaubriand un hangar qui aurait été affecté à l'entrepôt des matériels du Comité des fêtes

Ce hangar est à chaque petite inondation atteint par les eaux.

Pour mettre son matériel à l'abri de ces petites inondations sporadiques le Comité des fêtes aurait surélevé le plancher.

Cette information m'a été fournie par un habitant de la rue Chateaubriand.

Je demande que soit vérifiée cette information. Et si elle est exacte (comme j'en ai par ailleurs la preuve) elle remettrait en cause le plan établi par le PPRI qui par ailleurs n'est pas complet parce qu'il devrait comporter deux périmètres le premier donnant les limites des inondations habituelles qui comprennent la rue Chateaubriand et le deuxième le périmètre des inondations exceptionnelles à partir de la photo du notaire qui circule en barque rue Cochery.

Toutes ces informations sont jusqu'à présent impossibles à obtenir. Pourquoi?

Qui a intérêt à masquer les réalités?

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens