Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 13:06

28;09;10;Une auto aurait brûlé avant-hier dans la Vallée Verte.

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 15:00

 

Mentor, ami du roi Ulysse, s'est vu confier par celui-ci l'éducation de son fils Télémaque qu'il guida dans ses choix par ses conseils. Il en fut le précepteur.

Mentor, c'est comme cela qu'on désigne aujourd'hui un conseiller d'une grande sagesse qui guide à travers les arcanes du pouvoir ou de la philosophie un disciple doué.

La réussite positive en politique dépend souvent de la présence d'un mentor sage, honnête et désintéressé, c'est rare.

Des personnalités hors normes portées par les circonstances se suffisent à elles mêmes et leur pouvoir s'impose comme une évidence. Ce fut le cas du Général de Gaulle.

Mais il y a aussi des personnages, infiniment plus nombreux, vénaux, manœuvriers, spécieux, qui par ruse et roueries mettent en place des hommes de paille pour faire aboutir leurs desseins secrets.

Ce sont les mauvais génies. L'image négative des mentors.

Ils créent des fausses réussites éphémères et néfastes.

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2010 6 25 /09 /septembre /2010 12:29

Humour.

306 avant J.C. Le philosophe Epicure fonde à Athènes L'Ecole du Jardin où il enseigne ses théories. C'est au cœur de cet institut que naîtra l'Epicurisme. Puis viendra plus tard l'Hédonisme qui fait du plaisir le principe et le but de la vie.

C'est une philosophie agréable qui doit satisfaire tout le monde sauf les pisse-froid.

Alors j'ai pensé qu'il serait possible de l'appliquer pleinement pour résoudre le problème des retraites.

Les retraites seraient maintenues à 60 ans, à cet âge, on est encore vert et il est possible de profiter de la vie au maximum.

Le montant des retraites serait augmenté, vous allez voir pourquoi:

On ferait obligation aux retraités d'appliquer les principes hédonistes ce qui ne serait pas pour leur déplaire parce qu'ils profiteraient pleinement de la vie selon ces bons principes.

Ils auraient le droit de consommer de l'alcool à volonté en toutes occasions, il leur serait conseillé de faire la fête le plus souvent possible, de fréquenter les boîtes de nuit dans lesquelles ils bénéficieraient de tarifs préférentiels, de fumer du H, la pipe la cigarette et le cigare, ils auraient des adresses privées pour fréquenter les petites femmes de Pigalle, le viagra et la cocaïne fournis gratuitement.

Ils auraient ainsi une vie de rois qui durerait au plus 15 ans.

Mais qu'est-ce qu'ils seraient heureux avant de mourir à 75 ans!!!

Et, si on calcule bien, on pourrait prendre la retraite à 58 ans.

 

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 12:44

 

Rencontre impromptue…

…Mais distrayante. Distrayons nous ensemble. Mercredi 22.09.10. 12heures 15.

Je suis, comme j'en ai l'habitude et le plaisir, allé me promener sur le Marché.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Monsieur le Maire et je me suis déplacé courtoisement pour le saluer et lui serrer la main. Puis j'ai continué ma promenade.

Je l'ai rencontré à nouveau rue Saint Martin et il a pris l'initiative de s'arrêter pour m'entretenir. Son ton a été immédiatement agressif et selon son expression je n'écrirais que des mensonges.

Je suis, bien entendu resté très calme pour répondre à ses affirmations, mais son ton a encore monté. D'après lui j'aurais écrit qu'il avait vendu les terrains et qu'il touchait des commissions. Tout le monde peut constater que je n'ai jamais écrit cela, mais il a maintenu ses propos.

(Vous pouvez constater que j'ai écrit à plusieurs occasions que je considérais Monsieur Michel Guérin comme un homme honnête et bon. Et je le confirme à nouveau. Mais j'ajoute que je ne me prive pas de critiquer les décisions de Monsieur le maire quand elles me semblent contraires aux intérêts de la cité.)

Il a ajouté: "Je pourrais en dire sur vous!"

Ce propos est grave et je lui ai demandé quoi? Il n'a pas osé répondre. C'est dommage!

Il a ajouté que j'étais un homme aigri et que je devais être malheureux et qu'il me plaignait.

Je le remercie pour sa compassion que je sais très sincère. Mais qu'il se rassure je ne suis pas aigri mais au contraire très enthousiaste avec beaucoup de projets, des idéaux élevés et la

même combativité que lorsque j'avais vingt ans. Et j'étais déjà confronté à des esprits haineux et diffamatoires qui avaient le pouvoir. C'est par ailleurs dans les combats que j'ai toujours retiré mes plus intenses satisfactions.

Bien entendu il se trompe, il faudrait qu'il lise sur mon blog l'article "Un verset de ma bible" peut être, peut être comprendrait-il?

Mais il m'a dit sur un ton méprisant et dégoûté qu'il ne me lisait pas! Alors de quoi parle t-il?

Par ailleurs il ne dit pas la vérité parce qu'il a écrit lui-même des commentaires sur mon blog.

Il m'a dit à un moment: "Vous ne devriez pas m'attaquer parce que j'ai demandé moi-même que la zone des marais soit inconstructible". (Je ne l'ai jamais attaqué, j'ai commenté.)

Mais j'ai lu autre chose: Qu'il faisait supprimer toutes les zones saines sur le haut de la ville réservées sur le PLU pour faire porter l'effort (sic) sur le bas de la ville!!! Le Marais!

Ce n'est pas beau de dire des "contrevérités". Je ne l'attaque pas, je constate.

Il a ajouté qu'il ne pouvait pas refuser de délivrer un permis de construire.

C'est amusant! Mais pourquoi inscrit-il cette zone au PLU et en fait-il le soutien?

C'est comme cela qu'on trompe les Malesherbois! Je ne l'attaque pas, je constate!

Une révision drastique du PLU s'impose donc dans l'urgence!

Je ne l'attaque pas, je tire une conclusion!

Je rencontrerai toujours Monsieur le Maire avec plaisir et intérêt dans les rues de la ville.

Comme il a refusé deux fois de me recevoir au prétexte qu'il n'avait rien à me dire mon honneur m'interdit de me rendre à son bureau. Mais comme je suis son aîné il ne dérogerait pas à venir dans le mien puisque je l'y invite.

Ou alors nous pouvons nous rencontrer en terrain neutre à condition de discuter sur un ton posé et courtois sinon amical et de rédiger un compte rendu de notre entretien.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:59

Aujourd'hui le Courrier du Loiret a fait paraître l'article"Pouvoir et devoir"paru dernièrement sur ce blog. L'information des Malesherbois est ainsi plus étendue. Mais tous ne sont pas encore informés de l'incongruité d'un lotissement dans le marais et de ses conséquences désastreuses. D'autres pourraient être troublés par la désinformation propagée par les bénéficiaires de cette opération inqualifiable.

Je dois poursuivre l'action pour aboutir. Il en est de même en ce qui concerne le danger qui menace la parcelle Ai14 qui est la réserve d'extension du cimetière.

Je m'efforcerai d'intercaler d'autres sujets mais ceux- ci auront la priorité jusqu'à l'atteinte du but recherché.

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 17:37

La dernière version émanant de la municipalité serait que la première tranche du lotissement se ferait en contrebas du parking de la rue des Jardins.

La construction du parking de la rue des Jardins a été entreprise en 1983/84 et la délivrance du permis de construire à été faite en exigeant des obligations hors normes en raison de la composition  du sol et du sous sol et pourtant il ne s'agissait pas d'une réalisation en élévation destinée à l'habitat.

Il a été fait obligation par les autorités, DDE et autres, de creuser toute la surface du futur parking sur une profondeur de 3 mètres et d'évacuer la terre enlevée.

Ensuite il a été fait obligation de tapisser toute l'excavation, fond et parois, avec un bidime  imperméable cousu.

Ensuite il a été fait obligation de superposer dans l'excavation cinq couches de matériaux dits nobles.

Ensuite seulement on a pu étaler le revêtement goudronné.

Mais ce n'est pas tout: Il a été exigé l'installation d'une station de pompage pour assainir le sous sol environnant.

Mais, comme par hasard, toutes les études auraient disparu ou ont été détruites m'a-t-on dit!

Mais moi je prétends qu'il reste bien quelque part un cahier des charges qui prouvera ce que j'avance après l'avoir constaté personnellement. J'ai en effet assisté à tous les travaux et même à l'inauguration! J'étais à l'époque premier adjoint.

En contrebas du parking, et plus on s'en éloigne, les couches d'alluvions qui forment le sous sol sont de plus en plus profondes, meubles et gorgées d'eau (jusqu'à 40 mètres et d'après certains peut-être 64). Construire, même en promettant des pilotis, serait une légèreté coupable car ils devraient atteindre une telle profondeur et être si nombreux qu'ils ne seront jamais pilotés pour atteindre le fond dur (s'il existe) et sur ce sujet je ne ferais confiance à personne. (Surtout pas aux politiques et aux agents immobiliers).J'ai trop d'expérience.

Et s'il faut comme pour le parking décaper la surface alluvionnaire il faudra creuser la terre sur quelle profondeur? 10 mètres? 20 mètres? 40 mètres? L'évacuer? Etaler un bidime? Et remplacer la terre alluvionnaire par des matériaux nobles? Et sur quelle surface? Un hectare?

Et combien faudra-t-il de stations de pompage pour assainir le sous sol ? 10 ? 20 ?

Messieurs les politiques, je vous rappelle qu'on peut tromper un Malesherbois tout le temps, tous les Malesherbois une fois, mais on ne peut pas tromper tous les Malesherbois tout le temps. Ce qui fut vrai pour les organismes d'état en ce qui concerne le parking de la rue des Jardins est vrai (avec plus d'exigences) pour les terres en contrebas, qui sont par conséquent (comme je viens de vous le démontrer) parfaitement inconstructibles.

A qui devons nous nous adresser pour faire condamner ce complotissement ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 09:48

 

Destruction de documents?

Il a été établi dans les années 1970 à 1985 des études de terrains très précises et détaillées d'abord pour la construction de la voie de contournement, puis pour sa réfection quand elle s'est affaissée et qu'il a fallu engager des travaux considérables pour sa réfection qui ont demandé plusieurs mois, et enfin pour la construction du parking de la rue des Jardins.

Toutes ces études et l'affaissement de la voie de contournement démontraient que la structure des sols ne permettait pas l'édification de constructions d'habitats.

J'ai dernièrement été appelé au téléphone par un Monsieur depuis la DDE, se référant de Monsieur Duvernois pour me demander de lui procurer des photos des inondations.

Au cours de la conversation je lui ai indiqué que pour être persuadé de l'inconstructibilité du site du marais il suffisait de se reporter aux études des sols très sérieuses qui avaient été conduites par la DDE pour le parking et les autres opérations.

A ma grande stupéfaction il m'a répondu tout de go qu'elles avaient été détruites.

C'est grave.

Cela est impensable de la part d'une administration aussi sérieuse et conservatrice que la DDE.

Mais on peut les retrouver dans les cahiers des charges qui en toute légalité n'ont pas pu être détruits. Cela deviendrait trop grave.

Et il faudrait alors se référer aux témoignages de ceux qui savent.

Je suis de ceux là.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 16:38

Pourquoi à Malesherbes tant de défilés de politiques et de conférenciers?

Parce qu'il faut sauver le Soldat Michel Ryan. C'est lui qui détient la pierre philosophale qui change les alluvions boueuses en or fin.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2010 6 18 /09 /septembre /2010 09:33

                                                     

 

                                           Je peux mais est-ce que je dois?

                                   Priorité à la licence ou à l'impératif moral?

                                 Pour paraphraser Hamlet: Là est la question!

                                        

                                  La réunion du 14 Septembre à Malesherbes

Monsieur le Maire a demandé à un conférencier s'il pouvait délivrer des permis de construire sur le marais inondable.

Le conférencier a répondu par l'affirmative parce que, selon lui, si le niveau prévisible de l'eau ne dépasse pas un mètre cinquante il n'y a pas risque de mort d'homme.

Ce docte personnage commis par des politiques est-il sérieux? Il me fait penser à Gribouille!

D'autant qu'il n'avait pas qualité pour donner un avis car il n'est qualifié que sur un aspect du problème qui est beaucoup plus complexe et surtout pas sur une décision qui va considérablement modifier la vie à Malesherbes si par incompétence elle était adoptée.

Mais Monsieur le Maire dans un réflexe immédiat a demandé aux deux journalistes présents:

"Veuillez bien noter que je peux délivrer des permis de construire" Cet empressement est très révélateur! Mais cet avis est sans valeur.

 Monsieur le Maire qui n'a pas les qualifications pour apprécier le bien fondé du propos ou qui ne tient pas à le connaître affecte de prendre ces affirmations pour des paroles d'évangile alors que je prends la liberté de mettre en doute leur sagesse. D'autant qu'elles ne prennent en compte qu'une partie épisodique du problème qui est beaucoup plus général comme je l'ai déjà démontré.

Mais Monsieur le Maire devrait faire appel à son érudition philosophique et confronter les deux notions: POUVOIR et DEVOIR.

Est-ce parce que je peux que je dois? On ne peut faire que ce qu'on peut. Mais on ne peut le faire que si on doit.

Et ce qu'on doit ne peut être qu'honorable raisonnable utile et respectable. Je prétends comme j'ai le droit, que je peux et que je dois, que ce n'est pas le cas et que c'est une infamie.

 

Je cite maintenant un article paru sur un journal le 17 Septembre sur la réunion du 14 Septembre:

La principale question posée par Michel Guérin a été sujette à débat:"Peut-on construire sur un terrain en limite d'une zone d'aléa faible?"

La réponse des différents acteurs du débat fut claire: si la zone n'est pas classée zone à risque, il n'y a pas de problème pour construire, tous les paramètres et références disponibles ayant été pris en compte pour l'établissement de ces zones.

Pour ce qui me concerne je reste  très dubitatif car cette réponse ne tient pas compte de tous les paramètres et ne peut en aucun cas justifier cette opération déraisonnable. Il suffit de regarder la maison construite sur pilotis route de Fontainebleau, sur le site, qui s'est enfoncée dans la boue pour être certain du contraire. Elle est située au bord de la rue, à gauche, à la sortie de la ville. Que vaut-elle maintenant? Vous qui passez en voiture vous pouvez la voir juste après le pont sur l'Essonne. Il y a aussi à proximité un silo qui penche.

Les conseilleurs, les politiques et les promoteurs ne sont pas les payeurs et surtout pas les habitants ou les propriétaires.

  

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 12:47

 (humour)

Dis donc, mon pote, après avoir lu tes articles, si j'ai bien compris, ils sont tous mouillés par les alluvions gorgées d'eau et les inondations du marais sauf ceux qui ont revêtu des combinaisons de plongée?

Est-ce qu'au fond du marais il y aurait des pépites?

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens