Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 16:12

Quand j'étais un grand ado, j'avais deux amis très chers.

L'un, d'un an plus âgé était séminariste, l'autre, de mon âge, était comme moi en classe terminale.

Le premier était plutôt mystique ce qui était naturel en raison de sa vocation, le second était plutôt préoccupé par  le concret, quant à moi je recherchais sans préjugés et sans le savoir vraiment, l'idéal.

A cet âge les conversations portent plus généralement sur les filles qui sont encore un mystère, mais peut-être en raison de la vocation de notre aîné, nos bavardages avaient une tournure plutôt philosophique.

Nous nous retrouvions une fois par semaine dans la chambre de l'un des trois et nous discutions jusqu'à une heure avancée de la nuit.

D'un commun accord nous nous séparions quand la fumée de nos pipes assombrissait un peu trop l'atmosphère de la chambre.

Voltaire, Rousseau, la Bible, l'histoire, les anecdotes, l'amitié, l'actualité, tous les sujets étaient bons pour philosopher.

Mille fois nous avons refait le monde!

C'était il y a bien longtemps.

Eh bien pourtant cela me manque!

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 14:12

                                 Un coup nul et un leurre politique !

Un organisme vivant absorbe autant de carbone qu'il en rejette.

Le carbone qu'il a fixé pour sa formation retournera à la nature lors de sa disparition.

Le cycle est relativement court en fonction des rythmes naturels.

La nouvelle société dite moderne qui se développe depuis le 19ème siècle a créé des activités nouvelles et découvert ou inventé des sources d'énergies  qui délivrent plus de carbone sans avoir inventé  les conditions de son absorption et sans même s'en préoccuper.

L'économie moderne pousse à consommer toujours plus, donc à produire toujours plus, et à  émettre toujours plus de CO2.

Quelles sont les solutions possibles ?

Consommer moins ? Cela veut dire produire moins ! Mais la population s'accroît ! Et personne ne veut réduire son confort !

Alors on invente la Taxe Carbone qui créera un sursaut psychologique ! Mais réduira-t-elle les émissions ?

 Les méthodes de production étant par obligation les mêmes faute de choix ce sont finalement les consommateurs qui au bout de la chaîne paieront cette taxe sans pouvoir agir sur les causes et ils demanderont une compensation salariale qui leur sera accordée afin que la baisse de la consommation n'entraîne pas un accroissement du chômage ! J'ajoute qu'elle ne pénalisera que les plus pauvres qui ne sont pas ceux qui consomment le plus et qui n'ont aucune responsabilité !

Ce n'est plus alors qu'un simulacre d'action, un coup nul, et un leurre politique qui alourdit encore, sans aucun effet positif, une fiscalité rétrograde.

Les solutions sont ailleurs, on en reparlera !

Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:39

La première fois que j'ai aperçu une femme revêtue d'une burqa noire totalement fermée à tel point qu'on ne voyait que ses mains et deux fentes étroites qui ne permettaient pas même de voir luire ses yeux j'ai été tellement surpris que j'ai mis un temps pour réaliser ce que je voyais. Cette vision était tellement anachronique, tellement déplacée que la vue d'un Martien ne m'aurait pas plus surpris. Nous ne sommes plus au moyen âge où les terreurs inspirées par des religions parfois sanguinaires pouvaient imposer de telles pratiques. Cette prison de toile n'est pas à sa place dans une nation dont la formation a bénéficié de la pensée des philosophes du siècle des lumières grâce à laquelle la femme a conquis sa liberté et son libre arbitre.

Il suffit de dire non!

Et reconduire dans les pays rétrogrades les hommes qui refusent de vivre dans une civilisation de liberté et qui veulent continuer de croire ou de faire croire que ces injonctions barbares sont la conséquence de la volonté d'un Dieu. Ce n'est que la volonté d'un homme jaloux et phallocrate dont l'aberration et la barbarie n'ont pas de limites.  

Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 10:10

Vous vous souvenez que Monsieur le Maire  a accueilli avec un enthousiasme sincère l'idée de faire revivre sur le marais le Jardin botanique de Monsieur de Malesherbes. Malheureusement il n'a rien dit et rien fait pour concrétiser son enthousiasme.

Il aurait pour le moins pu réunir une commission d'études !

Rappelez vous le succès du sauvetage et de la restauration du vieux lavoir ?

Ce serait une réalisation extraordinaire pour le rayonnement de Malesherbes et une utilisation intelligente d'une partie du Marais avec une section arborée et une section florale.

Et Monsieur le Maire accomplirait une œuvre qui inscrirait son nom sur le florilège des grands Maires.

Il n'est pas trop tard, mais le temps presse avant qu'une catastrophe programmée n'annule toute possibilité de réaliser une grande idée.

Soyons enfin intelligents et visionnaires !

 

PS. Cet article est faxé à la Mairie et à la CCM.

Partager cet article
Repost0
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 20:40

Humour

 Mon ami Pierrot qui a un tour d'esprit très particulier m'a dernièrement tenu ces propos:

"Un laboratoire pharmaceutique industriel a découvert  qu'un virus  avait  muté, c'était donc un mutant ou un mutin on a jamais connu son caractère définitif.

Si c'était un mutant l'ensemble de la planète était en danger.

Si c'était un mutin, il y en a quelques uns qui ont bien rigolé.

Et si c'était un mutin il a touché pour sa pub un bon cachet si j'ose dire du laboratoire parce qu'il a fait acheter pour un milliard d'euros de vaccins par le gouvernement qui seront imputés au déficit du gouvernement ou de la Sécu et c'est finalement ce milliard qui est un mutant sur le compte du laboratoire.

Le virus venait d'Asie, et tel un placebo qu'il est inutile d'absorber, le vaccin nous a guéri finalement d'une fièvre utopique qui maintenant nous fait rire jaune.

Je regrette seulement de ne pas avoir d'actions dans ce laboratoire financé par le gouvernement qui montre une telle efficacité que ses remèdes guérissent sans être utilisés."

Pour une fois les propos de Pierrot ne m'ont pas fait sourire.

Partager cet article
Repost0
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 07:25

                         Documentation au service d'un Maire

 

Monsieur le Maire nous a dit qu'il avait beaucoup de difficultés pour se documenter sur la qualité du sol du marais afin de délivrer un permis de construire.

Il a pourtant une documentation sur place à la Mairie.

En 1982 il y a eu une étude de la DDE pour étudier le terrain sur lequel a été installé en 1983 le parking de la rue des Jardins.

Il suffit de ressortir le dossier des archives de la Mairie et de l'étudier.

Cet emplacement est situé à l'endroit le plus favorable, en bordure, par rapport à l'ensemble du marais.

Et pourtant!

Il verra dans ce dossier que pour faire un simple parking, sans construction en élévation, il a été exigé, et à titre tout à fait exceptionnel, de creuser sur toute la surface du parking une excavation d'une profondeur de 2 à.3 mètres. Il a été exigé que cette excavation soit garnie d'un bidime cousu.

Il a été ensuite exigé de remplir l'excavation avec cinq couches de matériaux nobles disposées en strates. Et seulement ensuite pouvait être étalé le revêtement de surface.

Mais tout cela ne suffisait pas!

Il a été exigé une station de pompage électrique pour assécher le sol profond en permanence!

Monsieur le Maire peut facilement consulter tous les documents qui figurent dans le dossier d'adjudication qui est classé dans les archives de la MAIRIE;

Si ses services ne les trouvent pas il pourra les demander à l'entreprise malesherboise qui a effectué les travaux ou encore à la DDE.

Le sol profond n'a pas changé, c'est toujours un sol alluvionnaire formé par les apports de la haute vallée de la rivière Essonne, toujours gorgés d'eau jusqu'en surface.

Il a dit avoir supprimé les terrain réservés dans le haut de la ville pour faire porter tout l'effort de construction sur le bas de la ville, c'est-à-dire essentiellement sur le marais.

C'est une très grave erreur, au présent et surtout pour l'avenir, sur tous les plans qu'ils soient techniques, sociaux ou urbanistiques.

Il faut espérer que la lecture des documents que je viens d'indiquer le fera réfléchir.

Il serait même bon qu'il les publie pour la bonne information de tous: Ils ont un caractère public puisqu'il s'agissait d'un appel d'offres.

D'autre part je lui conseille d'étudier, à la lumière des renseignements que je viens de lui donner, le prix de revient exorbitant de l'emplacement et du prix de construction du parking qu'on lui propose en appat?

Ce serait un cadeau qui coûterait très très cher, finalement trop cher quand on connaît la totalité du problème.

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 11:08

Je me suis engagé à publier tous les commentaires pour faire avancer les débats éventuels.

Mais j'ai conservé un droit de modération car il ne serait pas souhaitable de laisser passer des commentaires injurieux ou diffamatoires qui bien entendu n'auraient aucun intérêt pour faire avancer un débat. (Mais que je n'ai pas encore utilisé)

Partager cet article
Repost0
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 10:55

Dans un esprit d'équité, d'impartialité et de fair play, j'ai décidé de publier tous les commentaires que je reçois.

Ils sont favorables à mes exposés ou défavorables, là n'est pas la question.

Mais il serait souhaitable qu'ils servent à faire progresser les choses en créant une vraie concertation argumentée.

Ce serait l'apparition d'une démocratie devant le peuple!

Partager cet article
Repost0
16 février 2010 2 16 /02 /février /2010 14:52

Depuis une ou deux semaines une image apparaît sur l'écran de ma pensée quand je lis une information judiciaire. C'est celle d'un Procureur de la République qui sur l'écran de la télévision disait sa détermination de faire appel du jugement de première instance dans le procès Sarkozy-Villepin, jugement qui avait blanchi ce dernier.

Sarkozy a abandonné sa position de partie civile qui n'était plus tenable aux yeux de l'opinion publique mais le procureur ne veut pas lâcher la proie qu'on lui avait offerte sur un plateau d'argent sorti de la vaisselle prestigieuse de l'Elysée.

Son visage sanguin et buté remplissait l'écran pour nous affirmer sa conviction personnelle de la culpabilité de celui qui avait été proclamé innocent par les juges du siège, et, au nom de sa conviction personnelle (mais pas d'éléments nouveaux ou inconnus) qu'il  allait faire appel du jugement.

L'expression rancunière de son visage me faisait penser à la haine passionnelle qui se dégage des portraits des visages des Grands Inquisiteurs dans la lignée de l'évêque Cauchon quand ils exerçaient la justice au nom de leurs convictions personnelles (mais dans la soumission à un pouvoir) qui sont la négation de l'équité et les facteurs de la haine.

Partager cet article
Repost0
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 16:43

Nous avons bien compris les arguments de Monsieur le Maire, que nous avons pu lire et apprécier, pour expliquer ses efforts afin de réaliser son intention de délivrer un permis de construire sur le marais inconstructible.

Car le terrain, qui a fait l'objet d'une étude du BRGM est inconstructible administrativement, scientifiquement, socialement et raisonnablement.

Un organisme différent a été commis, par le Maire, aux frais de la ville, et pas du promoteur, avec pour mission de démontrer le contraire.

Monsieur le Maire insiste sur le fait que ce lotissement est l'apanage d'un promoteur privé mais pas du Maire. Mais c'est le Maire qui déploie des efforts inouïs pour faire aboutir le projet et faire déclarer le terrain constructible alors qu'il ne l'est pas !

C'est le Maire qui a laissé supprimer du PLU les terrains sains en haut de la ville en affirmant qu'il allait faire porter tous ses efforts sur le bas de la ville c'est-à-dire sur le Marais inconstructible!

C'est bien lui qui a décidé de tout entreprendre pour administrativement faire déclarer le terrain constructible car sa résolution est de signer à tout prix le permis de construire.

C'est le maire, avec quelques appuis, qui a fait en sorte que le seul espace administrativement reconnu libre soit le Marais.

C'est bien le Maire qui avait projeté de construire une canalisation pour assainir le lotissement en passant par la rue Chateaubriand ?

C'est bien la ville qui a projeté de faire construire à ses frais une route qui viabilisera le futur lotissement si, en dépit de tous ces arguments, les arcanes politiques arrivent à l'imposer.

Et auparavant c'est bien la ville qui avait déposé sur les terrains concernés sa demande de préemption irrégulièrement qui, en conséquence,  a été déclarée forclose! Qu'en pensez-vous?

Malgré ses dénégations le Maire est donc bien impliqué par toutes les actions qu'il a conduites ou qu'il a poursuivies et qu'il conduit encore pour faire très imprudemment classer constructible ce site classé inconstructible depuis des siècles pour aboutir à la construction d'un quartier dont un minimum de bon sens permet de percevoir ce qu'il a de déraisonnable et de néfaste pour Malesherbes et les Malesherbois.  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens