Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 15:47

Les bonnes idées et les bonnes intentions peuvent germer indifféremment dans la tête d'un homme de gauche ou dans celle d'un homme de droite.

La sincérité et l'altruisme peuvent se manifester à droite comme à gauche.

Il en est de même pour le centre qui est un lest itinérant sur un curseur  qui n'est jamais en équilibre stable sur l'exact milieu.

Mais il en est aussi de même pour les non engagés dont je suis.

Ils réfléchissent dans la sérénité, en observateurs éclairés, et analysent sans passion les événements et les discours à travers le filtre de la raison pour y rechercher le bien fondé et les conséquences.

C'est dans ces conditions que se nourrit l'esprit de résistance.

Il peut aussi rechercher les subversions en analysant les faits, les motivations, les effets recherchés, les conséquences éventuelles  et reconnaître aussi les actions altruistes bénéfiques.

Mais il ne peut influer, dans les conditions actuelles, que par un faire savoir dépassionné qui indique la voie du bon sens et de l'intérêt commun.

Quant à moi je suis un spectateur intéressé, j'espère éclairé, et aussi le fils d'une nation républicaine, d'une démocratie qui se veut fille des Lumières, et surtout d'une Mère Patrie, ce qui me permet de lui dire, en parodiant un fils de roi " Mère, prenez garde à droite, Mère prenez garde à gauche ".

C'est la manifestation pacifique de l'esprit de résistance qui est l'antidote de la flagornerie.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 10:29

                             Détaxer les Salaires c'est mieux!

 (article paru dans le Courrier du loiret du 09.12.09) 

J'ai publié depuis plusieurs années des articles sur le Courrier du Loiret et plus de 30 sur mon blog afin de démontrer qu'il fallait détaxer les salaires et les moyens de production pour activer l'économie, renforcer l'emploi et augmenter le pouvoir d'achat.

Ma thèse de départ est que le travail est le seul créateur de la richesse collective (avec les moyens de production) il faut donc les libérer pour qu'il puissent s'exprimer pleinement et donc les détaxer. Pour retrouver les financements collectifs il faut appliquer les taxes quand les richesses sont constituées et se transforment en devises. Ce qui est traduit en langage clair par TVA sociale. Cette taxe sera très inférieure aux 20% prélevés sur le salaire brut et le pouvoir d'achat sera considérablement augmenté.

Il en est de même avec la taxe professionnelle, dont la suppression abaissera le coût de production, ce qui se répercutera sur le prix de revient des produits.

Pour illustrer ma thèse j'ai employé l'image suivante:

"Si on prélève l'eau à la source, la rivière se tarit et les poissons meurent."

Quand j'ai émis mon idée j'ai tablé sur l'effet papillon: "un vol de papillon au large des côtes du Japon peut engendrer une tornade au large des Etats-Unis". J'ai pu constater qu'il avait fonctionné car j'ai retrouvé mes formules dans le rapport Attali, et je viens d'entendre Christophe Barbier , sur LCI, reprendre le raisonnement.

Je dis donc bravo à la suppression de la Taxe professionnelle mais elle doit être accompagnée de la suppression des taxes sur les salaires.

Je suis très fier d'avoir lancé cette idée parce qu'elle créera une rénovation de l'économie et améliorera le sort des gens. Mon premier article paru sur le Courrier du Loiret sur le sujet, il y a plusieurs années, s'intitulait" Le Salaire est Sacré"  et il a été affiché dans une usine de Malesherbes, c'est tout un symbole!

Bien sur, on me le contestera, selon l'habitude, mais cela n'a pas d'importance, il n'y a que le résultat qui compte!  

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 12:42

Humour?

La main de Thierry Henry qui a donné une légère pichenette sur un ballon est devenue plus célèbre que la main de ma sœur dans la culotte d'un zouave, et plus maudite que la Main Noire.

100 millions de personnes ne parlent plus que de cela depuis une semaine, tous les médias se sont mobilisés, des chefs d'états ont donné leurs opinions, proposé ou exigé des solutions réparatrices.

Et pendant ce temps là il y a plus de 10% de chômeurs, des milliers d'emplois détruits, des industries qui émigrent et des marais qui se lotissent.

Les priorités majeures dans les préoccupations intellectuelles ne sont pas celles que l'on croit.

Dommage!

 

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 14:56

Chronique locale

 

La ville de Malesherbes en raison de décisions politiques non motivées, venues d'on ne sait où, d'on ne sait qui, supprime les réserves constructibles sur sol sain inscrites sur le PLU.

 En conséquence la ville n'aurait plus pour satisfaire ses besoins d'habitat que la solution de lotir le Marais!

La ficelle est grosse, grosse, ÉNORME.

C'est la troisième phase du processus de subversion!

Et personne ne bouge! Vous n'allez pas vous laisser abuser!

Gagner des millions ne justifie pas de faire n'importe quoi!

Malesherbois, réveillez vous!

 

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 18:44



 Chronique locale
Je lance un appel pour que mon action soit
relayée.

J'ai donné mes arguments, ils sont fondés et incontestables.

J'ai communiqué les informations aux services intéressés.

J'ai alerté l'opinion publique en publiant des articles dans la presse locale.

Je demande maintenant de m'aider à mes amis  blogueurs de Malesherbes, qui, comme moi, pensent qu'on ne doit pas faire de l'argent avec n'importe quoi, n'importe comment, en dépit du bon sens et des études antérieures, et quelles qu'en soient les conséquences.

 Faites connaître mes articles sur le "Lotissement dans le Marais".

 Je vous en remercie à l'avance.

Il y a eu des exemples douloureux dans le passé de malheureux qui ont tout perdu, faisons en sorte qu'il n'y en ait plus dans l'avenir. C'est un devoir civique.

.

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 14:08

En 1945, j étais en occupation en Allemagne avec le 110 ème Régiment d'infanterie. J'étais Aspirant et chef de section.

Et puis j'ai été affecté à un commandement de choix, inespéré pour un jeune homme, qui fut une expérience extraordinaire.

J'ai été affecté au B.Doc (Bureau de Documentation) unité de contre espionnage qui est la réplique militaire de ce que la DST est dans les services civils.

Le service que je commandais seul en toute indépendance et autonomie était établi dans la ville de Lindau, située à l'extrémité sud du lac de Constance (le Bodensee) au carrefour de l'Allemagne de la Suisse et de l'Autriche. Je disposais d'un château pour loger le Bureau, mes hommes et moi-même.

En raison de cette situation géographique exceptionnelle c'était un lieu particulièrement sensible.

D'autant que dans une ville voisine, Langenhargen, était installée l'antenne russe d'un service secret.

A 25 ans, c'était un commandement flatteur.

Le Maire de Lindau, Herr Wolf, était placé sous mon autorité. J'entretenais avec lui des relations amicales parce que j'avais apprécié sa grande culture: Je ne connaissais pas encore les oeuvres de Paul Géraldy, lui, il les avait dans sa bibliothèque. Il m'en a récité quelques passages puis m'a fait cadeau d'un ouvrage. C'était la démonstration que la culture rapproche les hommes.

En ce lieu géographique prédestiné fourmillaient les agents secrets j'ai pu ainsi étudier sur le terrain les méthodes de la guerre subversive  dont les principes avaient été codifiés par Mao.

L'objectif de cette stratégie est de conquérir les esprits.

Elle se déroule en plusieurs phases qui sont les suivantes:

Pendant la première phase il ne se passe rien, ou du moins rien d'apparent. C'est la mise en place de la logistique et des opérants qui doivent être aussi à l'aise dans la population que des poissons dans l'eau.

Pendant la deuxième phase les thèmes de la subversion sont infiltrés dans la population.

La troisième phase est une opération brutale qui doit terroriser.

La quatrième est l'investissement du pouvoir convoité.

Après la guerre les états majors des mouvements politiques se sont inspiré de cette méthode destinée à conquérir les esprits, et à contrario, éventuellement à endormir l'opinion ou à la tromper.

 Leurs stratèges ont mis au point une méthode à usage intérieur afin d'atteindre leurs buts.

Tous les moyens entrent en jeu: de la communication directe aux plus sophistiqués des médias.

J'ai estimé utile de vous faire partager mon expérience pour vous permettre de penser d'explorer les faces cachées des intentions, des finalités masquées,et vous inciter à toujours chercher à voir ce qu'il y a derrière la lanterne pour éventuellement trouver la vessie.

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 14:50

Je maintiens que ce lotissement sera érigé sur un terrain vaseux, inondable, inconstructible.

J'ai entre les mains le rapport du B.R.G.M. (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) de 1983. Il n'y a pas eu depuis cette date un  bouleversement géologique, cela se saurait!

Alors je demande que les responsables décideurs qui délivrent les autorisations de lotir et qui pour l'instant sont inconnus:

 

1-     se fassent connaître

2-     publient une étude des sols contradictoire

3-     justifient scientifiquement leurs décisions

4-     publient in extenso les exigences draconiennes pour la réalisation de l'actuel parking de la rue des jardins

5-     prennent une responsabilité personnelle quant à la pérennité de toute construction sur le Marais.

6-     Que les opposants aux réserves constructibles sur le PLU soient connus et que leurs arguments soient clairement exposés.

 

Les citoyens qui paieront des aménagements onéreux et les citoyens qui investiront dans des pavillons et des appartements ont le droit de connaître pour quelle qualité, quelle pérennité, quel confort, quelle sécurité ils investiront leur argent si laborieusement économisé.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 15:19

Chronique locale

Mon action pour éclaircir les conditions et les motivations qui ont conduit l'acceptation d'un lotissement dans le marais reconnu inconstructible, depuis toujours et jusqu'à présent,  me rappelle certaines missions en milieu hostile qui m'avaient été confiées dans la Résistance.

C'étaient des missions à risques mais je trouvais toujours dans la population des gens qui m'ont aidé et parfois sauvé.

Je suis certain que la cause étant bonne et mon action totalement désintéressée, les soutiens ne me manqueront pas et seront finalement décisifs.

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 11:17

Chronique locale de Malesherbes
( Cet article est paru sur le Courrier du Loiret du 19.11 ) 

Les administrations responsables de la faisabilité, de la conformité, de la légalité, de la pérennité d'un lotissement dans le marais, c'est-à-dire la Commune, la Communauté de Communes, le Conseil Général et son Conseiller local, l'Architecte des bâtiments de France, la DDE et par extension la Préfecture et la sous Préfecture sont informés des problèmes posés par ce lotissement dans le Marais ainsi que du projet du réseau d'égout et de  route dans le dit Marais (réputé inconstructible) au profit d'un lotissement privé.

Tout le monde est par ailleurs informé puisque certains de mes articles traitant du sujet sont parus sur le Courrier du Loiret.

  Je ne comprends pas, et personne ne peut comprendre, compte tenu que la population (les citoyens) a droit à une information claire et détaillée, n'ait pas connaissance de leurs positions sur ces problèmes qui l'inquiètent à juste titre.

Il n'est pas normal que cette affaire continue de se développer dans le secret le plus absolu,  que des travaux préparatoires soient entrepris et poursuivis dans le flou de la raison et de la légalité sans que les autorités endossent clairement leurs responsabilités devant le peuple et devant l'avenir.

Vivons-nous dans une démocratie éclairée ou faut-il rallumer les lampadaires du siècle des Lumières ?

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 15:13

Humour.

Ce matin je prenais un café au comptoir de mon bistrot habituel en compagnie d'un ami.

Au cours de la conversation, je lui ai demandé ce qu'il pensait de mes efforts pour éclairer les gens sur le lotissement du marais, il m'a répondu ceci:

"Cela n'empêchera rien parce qu'ils ont politiquement tout verrouillé. Leurs arguments pour te couler est de prétendre que tu n'es pas beaucoup lu, que tu as été frustré, ce qui explique tes réactions qu'ils prétendent être celle d'un aigri"

Ah bon! Ce qu'ils semblent ignorer c'est que je ne brigue rien, que je n'attends rien, que je ne suis pas un aigri mais un enthousiaste qui propose, qui croit à la grandeur de la France pour  laquelle je me suis battu pendant 7 ans et que de me battre pour l'assainissement des affaires politico-financières immobilières est une forme de combat moderne qui procure par ailleurs une mission de choix pour un résistant.

Imperméables à l'humour, ils ne comprennent pas que je m'amuse prodigieusement à leurs dépens et que de démonter leurs manœuvres sous marines dans l'eau trouble d'un marais est une distraction intellectuelle exquise qui satisfait mon tempérament de résistant un tantinet humoriste.

Je sais parfaitement que l'organisation politique anonyme qui protège tout cela est une pieuvre qui a introduit ses tentacules partout et qu'un développement judiciaire est impossible.

Mais à mon âge le temps pour m'amuser m'est compté.

Alors j'en profite et je m'amuse et je tente d'informer mes concitoyens en les amusant.

Et rassurez vous ce n'est pas fini.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens