Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2009 6 04 /04 /avril /2009 16:15

 

Dans la nuit du 3 au 4 Avril deux voitures ont brûlé à Malesherbes:

1-     une dans un petit parking près de la gare

2-     une rue Barthélemy sur laquelle le numéro d'immatriculation figure encore.

Pour information.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 18:54

Nous avons donc une liste blanche qui doit passer à la machine à laver

Une liste grise qui hésite entre une teinture  plus claire ou plus foncée

Une liste noire bon teint garanti

Une liste couleur de murailles que personne ne peut apercevoir.

Dans cette circonstance, ce sont les laveries et les teinturiers qui font la bonne affaire.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 16:22

 

 

 La crise est là et bien là.

Malgré nos moyens modernes extraordinaires et des indices prémonitoires, nos experts autoproclamés n'auraient rien vu venir. Il est vrai que nos doctes sorciers de la finance et nos affairistes distingués ont poussé à l'extrême l'usage de leurs philtres magiques et embrouillés, pour tirer profits et pouvoir ,et comme Louis XV, illustrer la formule "Après moi le déluge" dans la mesure où il n'inonde que les autres bien sûr !

Bizarrement, nous sommes déshydratés par leur soif d'un argent plus vaporeux que liquide, mais maintenant gelé ou évaporé. L'antinomie entre ces mots démontre l'acabrabrantesque des enchaînements et le manque de lucidité de nos dirigeants, ou leur complaisance en face des créateurs de profits sans cause dont il peut tomber des miettes.

Pourtant les premières obligations de leur mission sont lucidité et vigilance. Néanmoins ils se défaussent de leurs responsabilités par des artifices oratoires et prennent des décisions de peu de portée, en plongeant allègrement dans ce qui reste de notre fortune collective et de celle de nos enfants, et en évitant d'adopter des solutions fortes qui atteindraient les profits ultérieurs des coupables actuels.

A l'échelon des unités économiques de base, telles que notre ville, il y a des mesures curatives et préventives locales à prendre pour limiter les conséquences et même pour anticiper  le redémarrage inéluctable.

Organiser la vigilance en préparant la relance.

Une relance qui se fera au profit des visionnaires actifs.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 10:24

A la fin de la semaine dernière deux voitures auraient à nouveau brûlé sur le parking de la rue Château Vignon ? Est-ce exact?

Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 16:36

                                                L'Arme Pacifique

 

Notre République, notre Démocratie, notre vie sociale sont faussées par les mouvances ou les ententes plus ou moins confidentielles ou secrètes qui développent des stratégies ou des manœuvres souterraines partisanes et de mauvaise foi qui contournent dans l'application les résolutions du droit et plus grave de l'équité au profit des ambitions ou des intérêts des dits groupes ou des personnages qui les animent.

S'ils obtiennent un pouvoir ou l'exercice d'une autorité plus ou moins importants par un moyen quelconque qui peut avoir une apparence démocratique, bientôt le droit est faussé dans son application.

Pour s'en défendre, les moyens de droit étant plus compliqués dans leur mise en œuvre et les délais allongés, il ne reste plus dans l'immédiat, que des procédés non juridiques qui sont la vigilance, l'analyse, le faire savoir et la dérision cette dernière étant le seul moyen de défense

provisoire pacifique de l'opprimé.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 09:52

 

Jean-Marie Le Pen est mis au ban de l'Europe, comme il l'a été en général dans l'opinion publique parce qu'il a déclaré que les Chambres à Gaz étaient un "Détail de l'Histoire".

Il est coutumier des dérapages qui ont fait sa notoriété, mais celui-ci est le dérapage de trop,  parce ce que c'est un blasphème, même s'il n'a pas été dit dans cette intention, je veux bien l'admettre par charité.

Ce n'est pas un détail, ce n'est pas un pourcentage de victimes, c'est une horreur et le symbole de la barbarie génocidaire le plus proche de nous.

Et c'est loin d'être un détail pour les victimes et leurs familles. Il n'est pas non plus un détail pour toute l'humanité puisqu'il est à l'origine du changement de la carte du monde par la création d'un nouvel état, l'Etat d'Israël, et l'instauration d'un nouveau cours de l'histoire du Moyen Orient qui devient l'épicentre des actuels et futurs évènements historiques mondiaux.

Au lieu de s'obstiner il aurait dû faire amende honorable.

Si on veut être un véhicule de la pensée, il faut veiller soigneusement à ce que les mots ne blessent pas la conscience collective universelle, et ne pas s'obstiner à rester droit dans ses bottes, droit et rigide, comme la statue du Commandeur, mais sur un socle branlant.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 09:51

                                                     Histoire locale

                                        Rencontres dans la Lumière

Récemment j'ai rencontré incidemment, individuellement et successivement deux personnes X et Y qui m'ont fait le récit d'événements dont elles avaient eu connaissance ou auxquels elles avaient assisté. Elles ne m'ont rien appris que je ne sache déjà, mais les détails qu'elles ont apportés ne pouvaient pas avoir été imaginés et confortaient ce que je savais auparavant. C'est une tranche d'histoire locale qui doit être connue si la population veut éviter de pareils écueuils dans l'avenir et se forger son opinion sur des faits réels et pas sur des tromperies.

Je ne révèlerai pas leur identité, car il leur a fallu un grand courage pour défier l'omerta et oser amener à la lumière des opérations dont la connaissance est très instructive sur les moyens employés par une certaine mouvance politique et sur la valeur de la mentalité et de la loyauté de certains personnages de la comédie humaine.

 En 1982, ces deux personnes gravitaient dans la mouvance Guerre-Sevin et ont toujours gardé le contact.

Je vous rapporte leurs paroles qui sont a peu près les mêmes:

"Vous aviez animé un mouvement local apolitique qui avait suscité un intérêt certain auprès des électeurs et le groupe Guerre-Sevin redoutait que vous présentiez une liste qui aurait toutes les chances d'arriver en tête. Ils ont donc échafaudé une stratégie qui avait pour but de perdre l'homme, faute de pouvoir combattre les idées et finalement d'abandonner des pouvoirs qui leurs sont personnellement très précieux. C'est à partir de ce moment que la politique locale est partie dans un dérapage incontrôlé permanent.

Ils ont donc imaginé une manœuvre qui consistait à vous proposer de faire liste commune et de vous éliminer après l'élection en vous retirant tous les moyens d'action et en vous déconsidérant auprès de l'opinion. Ils ont pour réussir leur manœuvre circonvenu et détourné des personnages de votre entourage immédiat que vous comptiez faire désigner adjoints, ce qui assurait le succès de leur machiavélisme.

Cette manœuvre était indécelable car vous ne pouviez pas soupçonner des procédés aussi malhonnêtes. Dès la prise de fonctions, Sevin vous a immédiatement supprimé tout moyen d'action, et bien qu'élu premier adjoint, vous n'aviez pas même une table de travail à l'intérieur de la Mairie et le Secrétaire de Mairie avait reçu la consigne de ne pas travailler avec vous. Puis il a supprimé vos délégations sous un prétexte des plus fallacieux.

Il avait néanmoins, avec son compère, sous estimé votre esprit de résistance. Vous n'avez pas démissionné et à leur grand désappointement vous avez tenu le temps du mandat!

Le tandem Guerre-Sevin avait déjà employé une stratégie semblable contre Monsieur Pataud, qui, lui, ne s'en est jamais remis. Avec en prime, la confection et la diffusion de poêmes destinés à le ridiculiser, par un nommé A.M., proche de la même mouvance politique.

Cette même mouvance à donné la consigne de vous poursuivre dans toutes vos activités par exemple dans l'Office Municipal des Sports présidé à ce moment par un homme à eux; dans la Société de Tir, dans laquelle il y avait deux adjoints félons etc.

Une variante de cette stratégie a été employée contre Paul Sanchez qui ne pouvait plus que se soumettre et se retirer sans faire de vagues." 

Mes deux interlocuteurs m'ont dit d'autres choses mais elles n'entrent pas dans ma démonstration d'aujourd'hui qui se propose uniquement de stigmatiser les méthodes d'une certaine politique dont malheureusement les promoteurs sont toujours actifs…cqfd.

Je crois avoir démontré que je n'avais aucune ambition personnelle, seulement celle de servir; faire connaître la réalité en est une. Les citoyens doivent connaître les faits et les hommes avant de se faire une opinion fondée.

Au plan national, ce sont ces sortes de manœuvres qui ont été employées contre le Général de Gaulle, c'est pourquoi j'en ai surnommé les participants les Collabobos. La gravité des situations n'empêche pas l'humour.

 

  

Partager cet article
Repost0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 12:16

 

 

 

Dieu est infaillible

L'homme est faillible

La parole de l'homme transmet la parole de Dieu

La parole de l'homme est faillible

Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 17:49

Nettoyage

 

Depuis quelque temps la ville est plus propre, car les déjections canines ont presque disparu. Il convient de reconnaître les mérites de Monsieur le Maire car il est enfin possible de circuler à pieds sans risques.

Il est souhaitable que le plan de progression et de modernisation de la ville que Monsieur le Maire a imaginé suive la même cadence de réalisation pendant les cinq ans à venir, tout d'abord pour franchir la crise au mieux selon nos risques et nos moyens, ensuite pour relancer le commerce et surtout pour fortifier le bassin d'emploi sur lequel, m'a dit un conseiller qui s'y intéresse, vont se concentrer le maximum des efforts car il s'agit de la prospérité et de l'avenir de Malesherbes.

 

                                    Sécurité

                               Feux sans joie (1) 

Le bruit court que des voitures auraient brûlé, une nuit de la semaine dernière rue de Boigneville

Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 08:40

                               Lettre à mon ami de trente ans

Mon cher Vittorio

Quand j'ai crée la Société de Tir de Malesherbes, en installant un stand dans ma propriété actuelle,   rue Saint-Eloi, j'ai financé les installations, fourni le matériel et la trésorerie de départ. La salle étant devenue trop exigüe, 6 ans après, j'ai obtenu le nouveau local par la municipalité et j'ai assuré et financé personnellement le transfert dans le nouveau local, créé et financé les nouvelles installations.

Je n'ai pas hésité à faire ce sacrifice financier pour faire vivre à Malesherbes un sport dans lequel j'étais champion de France et que j'estimais intéressant pour développer certaines valeurs que j'ai enseignées à tous les participants y compris toi, mon ami de trente ans, j'en avais les qualifications nécessaires en ma qualité d'instructeur militaire et de lieutenant- colonel de l'armée Française.

Quand je suis entré à la municipalité, j'ai pour ce que je croyais être l'honnêteté intellectuelle,

décidé de me retirer de la direction de l'association pour qu'il n'y ait pas de confusion ou interférence entre mes différentes activités. J'ai constaté à mes dépens que c'était une erreur!

Comme tu étais mon ami de trente ans, que je te reconnaissais quelques compétences techniques, c'est en toute amitié et confiance que c'est à toi que j'ai transmis la présidence effective du Club et que j'ai accepté d'être élu à vie Président d'Honneur.

Je n'attendais aucun remerciement, peut-être une certaine considération, mais certainement pas une exclusion assortie d'une telle publicité qu'elle était de toute évidence destinée à porter atteinte à mon honneur et à ma réputation. C'était un acte diffamatoire que tu as fait paraître dans la presse.

Que tu ais décidé de briser là ma vie de sportif m'a totalement éberlué.

Pour moi les conséquences de ton geste ont été extrêmement graves dans l'ensemble de mes activités dans la société locale, exploité comme il l'a été par cette fameuse mouvance politique avec les conséquences sociales qu'il est facile d'imaginer et qui perdurent.

Mais ce qui est beaucoup plus grave: tu ne m'as jamais signifié, ni oralement, ni par écrit

les raisons de ton geste, quelle est ma faute, mon délit, mon vol, mon crime qui justifient vingt ans de prison on peut appeler ça comme ça.

Monsieur le Maire, au cours de la séance du conseil municipal du mois de Mars a parlé d'une soi-disant vieille querelle pour masquer sa volonté d'inaction partisane dans cette affaire, or je n'ai jamais eu de querelle avec personne.

Alors certains Malesherbois supposent que j'ai détourné des fonds, eu un comportement malhonnête, ou un comportement dangereux, tenu des propos inacceptables ou fait une faute contre l'honneur?

Cela doit être éclairci! Et rectifié!

Alors je te demande comme j'en ai le droit, de me faire connaître  les motifs précis de cette exclusion que tu as prononcée, et surtout de ne pas modifier la réalité, ce qui serait hautement répréhensible. Seule la franchise est honorable. Je compte sur ton honnêteté.

Dans l'attente de recevoir cette précision nécessaire pour l'honneur, le tien comme le mien,

Reçois l'expression de ma considération.

                                                             André Fréquelin  

                                           Dit:Robin Desbois dans la Résistance

 

Destinataires:Monsieur VITTORIO CROCE, Monsieur le Maire de Malesherbes.                                                                                                                                                                   

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens