Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 09:16

J'ai dirigé des entreprises pendant trente ans. J'ai eu le temps de me forger une philosophie à travers cette longue expérience. C'est une fonction qui exige du jugement et de l'efficacité mais aussi et peut-être avant tout le sens de l'humain.

La productivité n'est pas le moteur initial, elle n'est que la conséquence, la résultante.

Et la condition de la réussite d'une entreprise passe par la compréhension des femmes et des hommes qui la compose.

Tout cela pour vous dire que la bonne ambiance générale est la première condition de la réussite.

Tous et chacun doivent déployer leur activité dans un environnement sécurisé, apaisant, confiant, aimable qui se résume en deux mots : bonne ambiance.

La priorité des priorités du prochain maire sera de rétablir dans les services municipaux la bonne ambiance.

Il faudra faire en sorte que chacun retrouve le plaisir d'effectuer ses tâches d'autant plus que le rendement (nécessaire dans les entreprises privées) n'est pas la première des préoccupations.

Il est aisé de planifier le travail, de bien répartir les tâches de telle sorte que chacun se sente solidaire et en bonne entente avec tous.

C'est une affaire d'organisation, d'aptitude du commandement, de bonne volonté et d'entretien (par le respect humain) du climat grâce au tact des responsables.

Partager cet article
Repost0
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 13:05

Article hébergé pour le compte et sous la responsabilité de

  Monsieur Daniel Sabatier président l'A.D.S.V.E.M.

 

"Changer le pansement", avant de remplir son sac.

Depuis plus de vingt ans le "S.A.C." est dissout.

Dix sous, c'est pas cher payé, mais quand on en possède trente six, ça représente trois cent soixante sous…

Avec ces sous, on peut mettre en place un ramassage des sacs pour les déposer à la déchetterie de Malesherbes. (Pas un n'y est arrivé à ce jour depuis le 25/02/08)

Comprendra qui peut, ou qui veut!

Notre association créée en 1989, s'efforce de remplir sa mission de défense et de sauvegarde du Patrimoine général de la Vallée de l'Essonne moyenne, de ses cours d'eau, protection de la nature, des sites et des monuments en général.

Elle est très attentive aux déclarations des candidats, et vous pouvez compter sur elle, pour au moment venu, rappeler aux élus leurs promesses de campagne

                                                        Daniel Sabatier

                                                  Président de l' A.D.S.V.E.M. 
                        (Association de Défense et Sauvegarde de la Vallée de l'Essonne Moyenne)

Partager cet article
Repost0
27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 14:38

Faire noter un professeur par ses élèves c'est demander à l'âne son opinion sur son anier.

Partager cet article
Repost0
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 14:09

                                                                     
Je trouve que la campagne des municipales est trop pâle, qu'elle manque de couleur locale, en conséquence je ferai donc une analyse sérieuse et impartiale plus tard quand les choses seront plus avancées.

Vous avez certainement remarqué mon goût prononcé pour l'humour, je vais donc remplacer provisoirement l'analyse par la provocation en espérant que tous ceux qui s'y intéresseront utiliseront la possibilité de faire un commentaire qui sera publié si les termes en sont choisis dans un vocabulaire correct et s'ils n'attaquent pas les personnes.

Quelles sont les listes en présence?

Une liste est dans la ligne départementale qui a on s'en souvient à créé le contrat de pays et continue de suivre la parole qui en émane. Le pouvoir, qui la porte à son insu, modèrera ses velléités de croissance et maintiendra Malesherbes enserrée dans son corset agricole.

Une liste est motivée par une pulsion de revanche qui remplace la nécessité d'un programme et reprendra les poncifs habituels dans la routine d'une action sans surprise.

Une liste est prisonnière des idées figées de théoriciens politico philosophiques qui ne lui permettent pas d'entendre les autres et la condamne à une gestion compassionnelle.

Une liste est dans une ligne affairiste qui orienterait Malesherbes dans un sens actif mais serait-il profitable pour tous? A démontrer?

Voilà! A vous de jouer! Cliquez sur commentaire pour brosser le tableau des opinions.

Je vous attends avec plaisir!

Partager cet article
Repost0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 13:25

Pour couper court à une querelle purement sémantique je propose au Président de remplacer le mot jeté en un  réflexe justifié par un terme plus choisi qui ne fait pas partie des mots qui choquent les bonnes manières et j'ajoute un couplet a la complainte pour Nicolas:

 

Ne te laisse pas insulter

Par un petit paltoquet

Qui aurait bien mérité

De se faire souffleter

Partager cet article
Repost0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 16:48
Sur l'air de la complainte du pauvre Jean

 

Il avait séduit la France

Il avait eu beaucoup de chance

Il parlait le même langage

Que les gens et sans ambages

Il promettait le changement

Et même il disait comment

 

Et puis il a travaillé

Pour enfin réaliser

Ce que les gens attendaient

Et satisfaire les Français

 

Contre lui se sont levés

Les fonctionnaires dépensiers

Et ses ennemis politiques

Ont frelaté la réplique

 

Et puis il y a eu la presse

Qui l'a brocardé sans cesse

On lui a même reproché

 D'écouter ses conseillers

 

On a capté ses courriels

Qui étaient confidentiels

Et on a pris des photos

Qui n'étaient pas des cadeaux

 

Ce qu'il veut réaliser

Est faussement critiqué

Alors je dis Nicolas

Tu feras ce que tu dois

 

Et puis tu réformeras

Et le peuple reviendra

C'est parce qu'il est impatient

Qu'il te regarde en boudant

 

Tu es le premier qui ose

Alors ne fait pas de pause

Les Français te comprendront

Et puis ils t'applaudiront

 

Faut alors persévérer

Pour enfin y arriver

Et il faut encore y croire

Que tu es Nicolas l'Espoir.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 13:19

J’avais proposé aux quatre listes concurrentes à Malesherbes de les interviewer et de publier leurs réponses sur mon blog.

Trois listes m’ont fait le plaisir et l’honneur de répondre à mon invitation.

La quatrième a décliné mon offre préférant répondre au canevas du questionnaire par un communiqué.

En conséquence, les quatre listes n’étant pas sur un pied d’égalité, la publication n’est pas souhaitable.

Mon intention étant de respecter une totale impartialité je ferai seulement une synthèse informative et je présente mes excuses à mes lecteurs.

 

  

Partager cet article
Repost0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 14:26
anti_bug_f

Le 21 Février, sur LCI, j’ai entendu Monsieur Raffarin dire : «  La France ne travaille pas assez .Il faut augmenter le volume global du travail. Les heures supplémentaires ont apporté un plus à la suite des mesures adoptées. Il faut continuer dans cette voie. »

C’est vrai, c’est bien,  mais c’est parcellaire, limité et pusillanime.

Les solutions sont plus drastiques. A mon sens il faut :

Premièrement : Réduire les frais de fonctionnement de l’état qui étaient de 53% et qui sont passés à 54%. C’est l’inverse de ce qui doit être fait. Pour être au niveau des pays comparables ces frais doivent  diminuer de 20%. Les économies réalisées doivent devenir une masse de manœuvre pour soutenir l’activité économique et  par conséquent l’emploi.

Deuxièmement : Détaxer complètement les salaires et retrouver les financements sociaux sur les valeurs produites en instituant la CASG. (Voir les articles : Détaxation des salaires, CASG, Le travailleur donne toujours trois fois, Le salaire est sacré etc.)

Troisièmement : Réviser le droit du travail pour favoriser l’emploi d’une part et d’autre part mieux garantir les ressources des travailleurs.

Quatrièmement : Détaxer les exportations des charges sociales, les autres états ayant leurs propres taxes à appliquer.

Cinquièmement : Taxer les importations du montant des charges sociales pour que les produits supportent les mêmes charges que les produits intérieurs dans un souci de libre concurrence et pour financer nos frais sociaux.

Si ces mesures étaient adoptées le redressement se ferait en moins de trois ans et la France retrouverait sa place dans l’économie mondiale.

Dans le cas contraire  il est à craindre que la France tende à devenir un pays à vocation touristique.

Partager cet article
Repost0
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 16:10

Faire parrainer un jeune juif mort en déportation par un jeune écolier est une idée généreuse pour pérenniser le devoir de mémoire. Est-elle la meilleure ?

La controverse s’en mêle et on verra la suite.

Dans le même ordre d’idée on pourrait penser à tous les jeunes résistants qui sont morts en déportation ou sur le territoire et qui méritent le droit d’entrer dans la mémoire collective. Ils ont été des martyrs agissants pour l’honneur de la France.

Ceux qui sont encore parmi nous méritent au moins la considération, et il faut veiller à ce qu’ un esprit collabo persistant ne les retranche de la vie publique et de la mémoire actuelle par l’action d’un pouvoir malsain.

Partager cet article
Repost0
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 14:34

Alors que j’étais assis dans mon fauteuil préféré en fumant

 une bonne pipe bien culottée et que je relisais Voltaire

 pour trouver l’inspiration des Lumières, dans un rond de fumée

 m’est apparue la tête chenue d’un prophète à la barbe blanchie

 par le givre qui m’a dit :

 «  Je suis le maître du temps et pour te donner l’expérience

de ta parcelle de pouvoir, c’est toi qui feras le temps le 9 mars.

 Tu as le choix entre le gel, la neige, le brouillard et le vent »

« Je préfèrerais le ciel bleu et le soleil »

 « C’est impossible, je ne l’ai pas en magasin »

 Alors, d’un souffle, j’ai dispersé le rond de fumée

 et la barbe du prophète.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens