Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 19:25

Le socialisme à la française est en perdition...

Les contradictions sont maintenant affichées...

Pourquoi?

La révolution mondiale en est la cause.

Le cheminement des idéologies et leur adaptation est d'ordre centenaire...

La circulation de la finance et ce qu'elle porte est de l'ordre de la seconde...

Le cheminement des idéologies est ralenti par les frontières..

Le champ d'action de la finance est le monde et son temps d'exécution est la seconde.

L'évolution du monde est entre les mains du plus rapide, du plus imaginatif, du plus évolutif et finalement du plus efficace.

Nos gouvernants ne l'ont pas encore assimilé parce qu'ils sont freinés par la survivance de quelques lambeaux d'idéologies obsolètes.

Dans ce monde moderne, en perpétuelle évolution, il convient d'investir des personnels  politiques et administratifs beaucoup moins nombreux mais beaucoup plus évolutifs, réactifs et efficaces qui s'adaptent aux réalités immédiates.

Il convient aussi de moderniser l'éducation du peuple pour élever sa conscience au niveau de la réalité moderne où hier est déjà démodé.

La globalisation n'est pas un mot nouveau, mais une réalité installée dont la vieille France éprouve des difficultés pour en avoir conscience afin de prendre le train qui marche.

Sa survivance en qualité de grande nation en dépend.

Ne pas le comprendre sera la poursuite du déclin. 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 09:12

 

L'indépendance de la Justice est le sujet du jour !

Alors, selon moi qu'en est t-il ?

L'indépendance de la justice se retrouve dans tous les règlements, tous les codes, toutes les lois qui définissent les activités.

Elle est inscrite en lettres d'or dans notre constitution. Elle est entrée dans le pavement des consciences !

On ne peut pas mettre tous les textes en doute. Alors ils existent!

Mais un homme ou une femme ont chacun sa propre conscience, sa propre formation, sa propre psychologie, ses propres raisonnements, ses engagements personnels, ses propres jugements généraux, qui doivent se confondre avec la loi ou s'écarter pour un temps de la personnalité pour atteindre l'impartialité parfaite. Est-ce possible ?

Mais une personnalité est unique et détermine les sentiments et  les convictions qui influent sur les actes peu ou prou, nonobstant les efforts pour y parvenir.

La part de subjectivité dans le jugement, qu'on le veuille ou non, est un élément plus ou moins corrigé par la raison et l'équilibre.

Penser le contraire est déjà une faute de jugement.

C'est même une des raisons pour lesquels il y a des possibilités d'appel.

Dans certains cas, dans certains actes individuels, dans certaines déclarations, dans certaines prises de position ce que je viens d'exprimer se retrouve.

La vérité théorique n'est pas toujours reflétée dans la vérité proclamée. C'est même pour cela qu'il y a des possibilités de recours qui rétablissent en partie l'idée d'indépendance.

Les avis ou opinions ou articles donnés avant jugement sont la preuve que mon raisonnement est fondé. L'appartenance à certains syndicats engagés en est une autre, d'autant qu'elle influe sur la personnalité sans être amené à penser qu'elle donne des consignes.

L'indépendance est théorique mais qu'en est-il dans la pratique?

Là est la question qui mérite jugement! Peut-il être indépendant?

Alors qui peut le rendre?

Les magistrats engagés ou le peuple souverain ?

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 14:54

 

Quand on s'astreint à faire une analyse rétrospective de la politique récente, on peut constater qu'il y a des arrières pensées latentes qui se cristallisent.

Je pense par exemple à François Fillon et à Alain Juppé.

François Fillon a été effectivement pour le Président de la République Nicolas Sarkozy un collaborateur. Mais un collaborateur qui avait des ambitions personnelles qui visaient la place supérieure. C'était cette arrière pensée qui animait sa collaboration. Il était ulcéré de se trouver au second plan et cela apparaît dans son humeur, dans son regard noir, et ses comportements. Son attitude actuelle n'est donc pas surprenante, ses ambitions n'ont pas changé.

Il semble évident que les évolutions nouvelles seraient le fait, en léger retrait tactique, d'Alain Juppé, candidat à la candidature, aidé par Monsieur Raffarin dont on se demande ce qu'il fait là et de Monsieur Ciotti dont ne connait le nom qu'à l'occasion des intrigues.

Le peuple a conservé sa sympathie pour Nicolas Sarkozy, toutes les menées dont il est victime, qu'il subit avec un courage exemplaire avec sa volonté de se battre ne feront qu'accentuer cette sympathie. C'est pourquoi je n'hésite pas à écrire ces lignes dont j'assume la responsabilité. Je n'ai la carte d'aucun parti politique et mon intervention correspond à ma nature qui consiste à aider le faible contre le fort quand il est évident que les motivations du fort sont malsaines, subversives ou revanchardes.

Il ne manque que la guillotine.

Je trouverais naturel que se constitue un mouvement salvateur afin de stopper cette machination morbide pour la destruction d'un homme finalement aimé des Français.

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2014 4 03 /07 /juillet /2014 18:01

 

J'ai écouté avec attention, les mises au point que le Président Sarkozy a fait hier, sur sa demande, devant le peuple, à la télévision. Quand on a été élu Président de la France, on conserve définitivement son titre prestigieux dans l'histoire ce qui veut dire que la personne doit être respectée et ceux qui ne le font pas se déshonorent.

C'est un homme d'un courage exceptionnel qui se bat contre une injustice flagrante, qui emploie des moyens qui violent la vie privée par des incursions faites d'écoutes téléphoniques, de surveillances secrètes, et de dissimulation de documents à décharges. Et il s'agit d'un Président que beaucoup de Français désireraient retrouver à la prochaine occasion!

Tout cela prouve qu'il existe un montage politique, une tentative de lynchage qui ne veut pas dire son nom, destiné à le discréditer dans l'esprit et le coeur du peuple pour l'écarter définitivement de ses ambitions politiques.

Ceux qui ne me croient pas sont des naïfs ou des partisans portés par la passion.

Car c'est une évidence éblouissante.

Les faits reprochés, à base d'écoutes téléphoniques qui se sont prolongées jusque dans sa vie privée et des conversations avec son avocat, n'ont aucune consistance sérieuse sur la destinée de la nation qu'il présidait! Mais oui, ils l'oublient: il s'agit d'un Président de la République!

L'évidence du coup monté, poursuivi sur plusieurs années est si évident qu'il serait d'une grande naïveté de ne pas en convenir.

Que des juges syndicalisés puissent exercer de telles manoeuvres, porte une atteinte grave à la réputation de la France. Dans le cas où de tels faits ne seraient pas corrigés cela porterait un grand préjudice à son honneur !

L'évidence de la manoeuvre, poursuivie sur plusieurs années est si apparente qu'il s'agirait d'une grande naïveté que de ne pas en convenir! Bien entendu, il ne s'agit pas de ceux qui y sont impliqués qui devront peut être un jour s'en expliquer !

Que des juges syndicalisés puissent être commis dans de telles circonstances ne peut pas être fortuit et à l'évidence cela mérite d'être étudié !

Si cet exemple n'apporte pas des corrections dans les habitudes il n'y aurait aucune raison pour qu'il ne fasse pas jurisprudence. Alors ?

Dans cette affaire, à mon sens, la justice syndicaliste s'octroie des droits exorbitants. Imaginez que l'Armée en face autant ? Et d'autres encore ?

La justice est déjà parfois critiquée par le peuple n'en rajoutons pas !

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2014 3 02 /07 /juillet /2014 15:17

...quand la justice n'est plus juste

 

Pour qui a quelques notions de l'histoire de la France et de ses scandales, pour qui analyse les arcanes de la politique et de ses combinaisons, cette affaire est limpide : C'est un montage, basé sur des évènements mineurs pour tenter de discréditer un homme gênant par son aura. Des ambitieux à gauche et peut être à droite cherchent à tuer politiquement un homme aimé par une importante partie du peuple et qui pour cette raison a des chances réelles d'être réélu.

Il est aidé en cela par la démonstration devant le monde entier de l'incurie gouvernementale actuelle.

C'est pourquoi des personnages ont adopté une stratégie qui consiste à constituer des montages les plus fallacieux sur des faits marginaux pour impliquer pénalement l'homme qu'ils haïssent d'autant plus qu'il est aimé du peuple, sans hésiter pendant des mois à faire pratiquer des écoutes qui, si elles sont dites, peut-être, légales n'en sont pas moins choquantes.

Le Mur des Cons n'est pas une légende, le monde entier a pu le voir étalé dans la presse et sur les médias! C'est une preuve publique et éblouissante de la cabale qui n'a suscité aucun jugement ou condamnation !

Ce sont tout de même les auteurs ou leurs confrères du mur des cons qui inculpent et qui jugeront Nicolas Sarkozy avec un acharnement qui apparaît aux yeux de tous assez curieux et indécent !

Ils méprisent le jugement du peuple ! Mais le peuple, dans notre République a le droit constitutionnel de juger, le jugement du peuple est souverain et il désapprouve cette justice de publicité qui s'expose sur les médias, et qui par ce fait intervient dans la politique par la subversion qui s'installe !

Les juges ont- ils le pouvoir légal d'installer dans les esprits une subversion avant jugement ?

C'est le peuple qui répondra !

Mon opinion, exposée sur mon blog me vaudra-t-elle une mise en examen ?

Partager cet article
Repost0
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 14:23

Toutes les excentricités fiscales et fonctionnelles qui touchent les entreprises, devenues légales, se retrouvent immédiatement dans les prix de revient de la production puis dans le panier de la ménagère.

"Y a qu'à faire payer les entreprises"  est une imbécillité économique que les Français qui la clament payent très cher. Car ce sont eux les principales et premières victimes de ce qu'on leur a mis dans la tête puisque ce qui entre dans les coûts de production est la constituante du prix de vente qu'ils doivent payer avec leur salaire!

C'est aussi, avec d'autres mesures, une des  raisons de la baisse tragique de nos exportations et de la délocalisation des entreprises.

 Les étrangers ne désirent plus investir en France ? Pourquoi ?

Parce que les prix de revient de la production sont trop élevés !

Quand c'est l'âne devenu tout puissant qui devient le cocher, on ne peut plus s'étonner de rien et surtout pas de la déconfiture des entreprises et des délocalisations ? Alors je suis en colère et je deviens trivial, pardonnez-moi, en constatant que nous fonctionnons cul par dessus tête.

Ils se lamentent de la chute de notre économie mais ils sont trop lâches pour admettre les causes véritables et par conséquent appliquer les vrais remèdes efficaces.

Pauvre France, victime de tes super gouvernants à la vue oblique formatés par l'ENA!

Le mal est profond parce qu'il est la résultante d'une certaine culture et d'une nouvelle caste au pouvoir! 

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 18:59

François Hollande a vécu dans un environnement de gauche (socialiste) et sa personnalité s'est imprégnée d'un milieu pour qui la répartition des richesses doit être règlementée par l'état, élevé au rang d'emblème théocratique.

La valeur individuelle doit se fondre dans la société déifiée qui seule est habilitée à répartir les bienfaits et dans laquelle le travail individuel sert la société au delà de l'individu.

La valeur individuelle ne peut recevoir le bénéfice de ses qualités que par le truchement de la société qui est seule investie pour faire la régulation des bienfaits!

Il vient d'avoir une révélation qui lui a insufflé le doute!

Alors il a investi Manuel Valls qui n'a pas des convictions profondes parce qu'elles sont freinées par le pragmatisme et son évolution de carrière.

C'est un socialiste adapté par le pragmatisme!

Il se rend compte que les idées généreuses sont théoriques mais freinées par le pragmatisme qui seul prévaut dans notre société mondialisée et que les idées généreuses ne peuvent pour le moment que rester théoriques. La Société qui se modifie chaque jour ne peut pas être prisonnière de dogmes immobiles gravés dans le marbre.

Diriger c'est s'adapter en permanence aux évolutions qui ne dépendent pas des dogmes mais d'une réalité changeante, évolutive, et que l'évolution s'accélère en même temps que le temps de la connaissance. Le pragmatisme a pour lui ingéré l'évolution qui l'éloigne des dogmes incrustés dans le marbre.

Valls est devenu le moteur d'une carrosserie trop lourde aux pneus crevés.

Partager cet article
Repost0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 13:01

Ou la gauche aux commandes flottantes.

La gauche a accédé à l'exercice du pouvoir par François Hollande qui a mis  immédiatement les principes de la gauche en oeuvre avec les figures de proue des principes de base.

En deux ans, confronté à un échec évident, il donne un coup de barre de 180 degrés à tribord !

Mais la barre répond mal parce que l'équipage grogne et traîne à la manoeuvre des voiles pour virer à droite.

Il mange son chapeau mais ce n'est pas digeste ! Bon appétit François !!

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 21:53

Le 6 juin 1944 j'avais 22 ans. Je m'apprêtais à quitter la résistance et les maquis pour m'engager dans le 35ème Régiment d'infanterie devenu 110ème régiment d'infanterie dans l'armée de Lattre de Tassigny. La ville de Dijon était toujours occupée et avec mon ami d'enfance Jean Pierre Garmigny nous menions des harcèlements d'arrière garde contre l'armée d'occupation à l'aide d'une voiture Peugeot prise à l'ennemi, alimentée avec de l'alcool parce que nous n'avions pas d'essence. Elle était armée d'un fusil mitrailleur fixé sur le toit ouvrant. Il provenait d'un dépôt d'armes que j'avais constitué dès 1940. Nous attaquions les petits groupes  ennemis par des raids éclairs. Quand la ville fut libérée nous nous sommes engagés dans l'armée de Lattre de Tassigny pour poursuivre les combats jusqu'à la libération dans les batailles des Vosges, d'Alsace, Belfort, Colmar, Mulhouse puis le franchissement du Rhin et la traversée de la Forêt Noire.

Sur le parcours, pour notre premier combat, nous avons attaqué d'assaut le Fort du Mont Vaudois près d'Héricourt en subissant des tirs d'une densité extraordinaire. J'étais chef de section et c'est là que j'ai perdu le premier de mes soldats tué à mes côtés d'une balle en plein front.

Le débarquement a été pour nous un encouragement extraordinaire.

Tous ces événements me sont chers avec le souvenir de tous ces braves qui ont donné leur vie pour une grande cause. Je suis parfois un peu triste de me recueillir seul sur leur mémoire.

André Fréquelin

Engagé volontaire.Croix de Guerre.

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 14:47

L'UMP entre en crise. Ce n'est pas une crise d'opinion, c'est un complot intérieur contre un homme, fomenté par des ambitieux, parfois des vieilles barbes, qui ont des ambitions qui vont à contre courant des aspirations de la base.

Tout cela sur un fond d'ambitions personnelles en vue des élections présidentielles et aussi cela parait évident de haines viscérales.

Ces candidats, au regard noir, non déclarés mais déchaînés, créent le mauvais climat ambiant.

Leurs manoeuvres, qui aboutissent à une division grave, doivent être stoppées immédiatement.

Aucun d'entre eux n'est capable de susciter l'enthousiasme de l'électorat, ils en nourrissent une rage qui peut les amener à des actions, déjà annoncées, qui seront suicidaires. Ils endosseront la responsabilité de la victoire du FN que logiquement ils ne devraient pas souhaiter, mais jusqu'où peut aller la haine ?

On peut difficilement penser que ce soit dans leurs intentions. Leur subversion ne peut pas viser des effets aussi lourds de conséquences, alors c'est une légèreté coupable.

L'UMP a un candidat naturel, qu'on ne peut pas obliger à l'examen de passage d'une primaire puisqu'il a le droit naturel de se représenter inscrit dans les textes et une expérience de Président estimé par les Présidents des autres Etats européens. C'est un entraîneur d'opinion.

Alors, s'ils poursuivent leurs subversions suicidaires ils porteront la responsabilité des conséquences !

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens