Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 12:39

 

L'inquisition des juges qui utilisent des moyens interdits aux autres citoyens et même aux policiers choque l'opinion publique. Ils s'arrogent un pouvoir exorbitant. Car je ne sais pas si cette inquisition est légale, mais elle est choquante d'autant qu'elle apparaît nettement orientée ce qui fait penser qu'elle serait politique. Existe-t-il des textes obscurs qui lui donne une apparence de légalité? Mais elle est moralement choquante! Cela fait penser à une police politique ou politisée qui n'a jamais existé légalement en France du moins depuis que la liberté est acquise! Le présumé innocent, qui est légal, est supplanté par le présumé coupable par certains juges qui s'érigent en inquisiteurs.

Qui jugera les juges? Et leur acharnement? A part l'opinion publique! Et peut-être un jour une révolution? Cet acharnement est à l'évidence politique!

Je me suis battu pour la libération de la France et finalement aussi pour les droits de l'homme, alors je ne peux pas renier mes engagements, la justice doit savoir se maintenir au-dessus des luttes politiques et ne pas adopter des méthodes de basse police (en marge de l'équité) qui est l'apanage des pays totalitaires. Je ne peux pas accepter en France des méthodes copiées sur le KGB.

Partager cet article
Repost0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 13:04

Le gouvernement s'est lancé à fond dans ce qu'il nomme le dialogue social alors que l'ordre du jour devrait être le dialogue pour la relance économique puisque le précédent en dépend et ne peut même pas exister si le premier n'est pas résolu : On ne peut moudre le grain que si le grain a été engrangé. Or, il ne l'est plus, quelles que soient les variations de la Bourse qui sont des jeux financiers.

Pour raisonner sainement il faut toujours avoir en tête que les fluctuations de la finance sont le fait des financiers mais pas des employeurs, mais ce sont eux qui ont les contraintes qui, bien entendu, se répercutent sur l'ensemble de l'entreprise.

Il n'y a donc du blé à moudre que si l'entreprise a un carnet de travail rempli et que le marché permet de dégager une marge bénéficiaire suffisante.

Sur quoi peut porter le dialogue social s'il n'y a que des déficits et pas de bénéfices ou bien si la plus grande partie de celui-ci ne sert pas à renforcer l'entreprise pour assurer l'emploi ?

Pour qu'il y ait du blé à moudre, il est donc nécessaire que chacun y participe en attendant tranquillement d'en bénéficier ? Et c'est à ce moment là que peut se développer le dialogue social.

Mais cela c'est le langage de la raison qui ne remplacera jamais le langage des énervés.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 18:53

Juda et Ganelon sont des personnages de l’histoire qui illustrent bien l’actualité. Un personnage qui fait la une des journaux et donne à moudre à la Télé, maigre, avec la  tête de l’emploi, des yeux observateurs, sans cesse en mouvement, et une lippe malsaine, remplace l’image du traître conventionnel: Gros, ventru, adipeux et répugnant comme on le connaissait.

Mais ses roueries malsaines qui ont offert différents épisodes, par exemple les enveloppes gonflées d’argent liquide qui circulent dans les administrations, dont il a bénéficié, et dont bizarrement on ne parle plus parce qu’elles mettent en cause des milliers de fonctionnaires, et quelques personnages puissants. Elles échappent à la comptabilité officielle et ne payent pas l’impôt. Voilà un scandale qui s’étouffe! Et trouve un nouveau prétexte pour disparaître!!

Il n’est pas le seul en politique à utiliser des moyens dilatoires en marge, mais sa passion de vengeance l’a rendu maladroit à moins qu’il ait encore des atouts dans sa manche. Mais finalement cela n’augmentera pas son crédit parce que son attaque est finalement malhabile.

Ou alors il a des soutiens puissants qui trouvent un bénéfice à le soutenir?

Ou bien il croit les avoir??

On verra bien!

Il n’est pas le seul en politique à employer des moyens marginaux. Je le sais. Mais beaucoup sont plus habiles, ou mieux cachés, ou mieux soutenus. J’en connais. Ils n’en sont que plus dangereux!

Et finalement cette affaire ne sort-elle pas en raison de la proximité des élections municipales? Bizarre! Vous avez dit bizarre?

Partager cet article
Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 21:30

 

Notre régime, qui se dit libéral, est en fait une sorte de marxisme bâtardisé qui teinte une image libérale. C'est un régime prédateur dont les prélèvements commencent à l'origine des produits par une taxe de plus de 20% sur toutes les productions !

Ce régime prédateur vous trouvez sa présence partout dès la baguette de pain que vous achetez le matin pour votre déjeuner et dans les chaussures que vous avez chaussées le matin!

Il est prédateur absolument partout y compris dans la maison que vous habitez et même dans les draps dans lesquels vous dormez.

Cet état est omniprésent, omnipotent, omni prédateur et pourtant il manque d'argent!!! Sa présence coûte toujours cher  y compris sur les salaires qui sont le prix du travail et qui sont déjà amputés au moment où vous le percevez!C'est la raison première de la déchéance financière de ce pays pourtant naturellement riche.

Personne n'ose analyser les raisons véritables de notre déchéance et rendre publiques ses conclusions si elles sont sincères, et surtout pas les politiques qui préfèrent mettre des boutons dorés (en toc) sur une toge en lambeaux.

Il est vrai que les premières mesures à prendre sont des économies drastiques dans l'organisation et le train de vie de l'Etat, c'est pourquoi, ayant peur d'en pâtir ils ne se pressent pas! On les comprend mais on ne les excuse pas car ce n'est pas l'attitude altruiste et patriote affichée lors de leur élection!

On a par ailleurs l'impression que ce ne sont pas eux qui gouvernent mais l'administration. Il est vrai que celle-ci est présente partout dans les arcanes des élus, par ses propres élus! C'était la méthode à l'Est ! Je ne suis pas certain que leurs présences seraient constitutionnelles mais je suis persuadé que ce n'est pas de la bonne gouvernance,démocratique!

Cela mérite d'être revu!                                                                                                                          

Partager cet article
Repost0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 15:26

 

Monsieur Stapouline intervient! Il a quitté la tribune, pour entrer sur le terrain! Il a décidé de remettre de l'ordre, il écarte l'arbitre d'un revers de main et impose des joueurs supplémentaires dans l'équipe qui a reçu des cartons rouges pour rétablir l'égalité des chances! Les joueurs qu'il met en place ont des souliers ferrés, des bonnets renforcés et des poings américains pour démontrer outre atlantique ses intentions amicales et son équité dans les conflits sportifs. On est démocrate ou on ne l'est pas!

 

Partager cet article
Repost0
2 mars 2014 7 02 /03 /mars /2014 18:59

C'est le flux commercial qui fait le plein emploi, pas le gouvernement !

Mais le gouvernement par des impôts et des taxes mal placées ou exagérées

 peut couper le flux commercial et créer ou amorcer le chômage catastrophe.

C'est le cas !

Tous les beaux discours n'y changeront rien !

Les mesurettes, non plus !

La refonte de la trame des impôts ? Oui !

Partager cet article
Repost0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 18:54

Salut les gars! Ecoute, écoute : c'est une anecdote! C'est arrivé au bistro dans lequel j'ai l'habitude de prendre mon café. Si j'y viens chaque jour c'est autant pour déguster cette boisson roborative que pour partager un peu de chaleur humaine. Il y avait à côté de moi, au comptoir, une personne avec qui je n'avais jamais conversé. Après quelques mots habituels, il a commencé une conversation orientée sur la philosophie par une citation de Blaise Pascal

"L'homme est ange et bête" J'ai aussitôt complété la phrase " Et quand il veut faire l'ange il fait la bête". Il s'en est suivi une longue conversation sereine teintée par la philosophie, ce qui est rare dans un bistro, qui n'avait pas la profondeur de la pensée de Pascal mais qui présentait un certain intérêt pour la connaissance humaine. Je ne crois pas qu'il était coutumier du sujet, mais cela changeait le climat de nos rapports habituels. J'ai apprécié cette conversation qui devait le sortir de l'ambiance politique de son environnement plutôt porté à la critique acerbe, spécieuse et grinçante. Je ne crois pas que c'était pour me faire passer un test et j'ai goûté  l'atmosphère sereine de cette conversation, c'est rare.

Allez, sers-moi un café!                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Partager cet article
Repost0
27 février 2014 4 27 /02 /février /2014 12:31

"Yaqua" faire payer les patrons!

Voilà une formule qui a été élevée au niveau d'un dogme qui est ancrée profondément dans les têtes carrées. Ce ne sont jamais les patrons qui paient, mais les entreprises dirigées par un patron et animées par les ouvriers qui perçoivent un salaire. Et quand l'entreprise est amenée par la contrainte à payer des charges qui ne concernent pas directement la production elle souffre d'une baisse des commandes et de sa marge bénéficiaire qui lui permet de fonctionner, de persévérer, de payer l'impôt et de réinvestir pour assurer la pérennité et la quantité des produits à offrir à la demande des clients. La concurrence est là pour limiter les marges! Quand les charges anormales avalent la marge bénéficiaire, elle ne peut plus assurer les charges opérationnelles, et dans un premier temps elle déleste la charge salariale, et si la situation se poursuit, elle dépose son bilan, le personnel est en chômage, le patron lui aussi et en plus il perd son avoir.

Les entreprises ne sont pas là pour payer tout et n'importe quoi, mais pour assurer une production de qualité, à des prix corrects, de payer raisonnablement le personnel en dégageant une marge bénéficiaire suffisante pour assurer sa pérennité.

Le patron et le personnel sont en quantité égale responsables du bon fonctionnement de l'ensemble et il faut bannir la formule simpliste "Yaqua faire payer les patrons"

Il faudrait enseigner dès l'école l'abc de l'économie, notre santé sociale en serait améliorée.

Partager cet article
Repost0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 18:58

J'ai démontré, par des articles très nombreux depuis 2006 qu'il était possible de relancer rapidement et fortement notre économie (en améliorant aussi les salaires) par une réforme de la constitution des prix de revient en transférant les charges anormalement appliquées sur les salaires sur le dernier étage de l'impôt indirect qui est la TVA.

J'ai largement démontré que cette réforme fondamentale permettra, de rendre les prix des produits compétitifs d'une part à l'exportation et d'autre part en amélioration sur le marché intérieur, le pouvoir d'achats des salariés en sera amélioré. L'accélération de la vente des produits fabriqués sur le marché intérieur et à l'exportation apportera le volume de travail qui nous manque et cela réduira considérablement le chômage. Par voie de conséquences le déficit sera réduit et l'économie dans son ensemble en sera améliorée.

Il n'est pas nécessaire d'être un grand économiste pour comprendre que si on retire des charges sur les salaires de production qui sont augmentées par les marges successives au fur et à mesure de l'avancement du produit dans la commercialisation on arrivera à un prix final diminué d'une valeur supérieure au petit pourcentage ajouté à la TVA.

Je suis de plus en plus certain d'avoir développé mon raisonnement dans la bonne voie! D'autant qu'il sera aussi possible de supprimer la TVA sur nos exportations et de l'appliquer sur nos importations.

Je pensais que ma plume avait une portée limitée. Mais je viens d'être informé que des responsables politiques et économiques de premier plan s'étaient abonnés à mon blog.

Cela me réconforte et me permet d'espérer que les idées initiées et développées ont un avenir. Je les remercie pour l'intérêt qu'ils portent à mes écrits et je suis flatté pour l'intérêt qu'ils accordent à mes propositions.                      

Partager cet article
Repost0
23 février 2014 7 23 /02 /février /2014 10:23

Les combats inutiles

Un ami malesherbois, à l'esprit particulièrement caustique m'a dit en souriant:

" Les Malesherbois, sont en majorité des moutons masochistes qui adorent se faire tondre. Et tous tes efforts sont inutiles. Ils te lisent en souriant, et souvent te croient et comprennent, mais continueront de voter pour les tondeurs qui ne se dissimulent même plus, se mettent en vedette et continueront en développant les mêmes pratiques (multipliées) en toute impunité et pratiquement sans contrôle. Ils continueront d'extraire de l'or des marais. Mais les combats inutiles sont les plus glorieux. Alors je te souhaite bien du plaisir"

J'ai longuement médité ses paroles, mais je sais que beaucoup m'ont compris et estiment mes efforts( sans ambition personnelle) faits uniquement pour le plaisir de rétablir la vérité dans la lumière.

C'est ça la résistance: C'est le contraire de la politique.

J'ai encore tant de choses à écrire en sachant que les combats les plus glorieux sont les combats inutiles.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens