Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 11:57

Même action, même combat!

On change de président, mais on ne peut pas changer les problèmes et le sens nécessaire de l'action.

Le président sortant a inscrit in extrémis dans les textes une initiative très positive qui facilitera la sortie du marasme pour la France, il s'agit de la libération partielle des salaires par le transfert de la fiscalité. Elle annonce la suppression des taxes sur la feuille de paye des salariés et conditionne notre relance économique.

C'est une mesure positive et utile.

J'attends que le président entrant adopte enfin, au bénéfice des travailleurs, cette mesure qu'il a critiquée contre toute raison, et qu'il la développera pour l'amélioration de l'activité et le pouvoir d'achat des travailleurs.

J'attends de lui qu'il réindustrialise le territoire désertifié par la crise et la pesanteur de la fiscalité appliquée au travail, facteurs qui ont pesé sur l'expansion de l'activité économique.

Je poursuivrai donc mes actions au profit de ces idées qui conditionnent notre progrès économique facteur lui-même d' une vie meilleure pour tous.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 11:24

La France n'a pas surmonté la crise mondiale, pas encore!

Les effets en ont été considérablement amortis, beaucoup mieux que chez certains voisins immédiats et nos moyens pour amorcer la relance sont encore en place.

Mais c'est une compétition qui exige une mobilisation, une vigilance, une clairvoyance et une volonté qui doivent se poursuivre pendant plusieurs années.

Dans ce monde chaotique l'Europe, pas encore mature, est particulièrement exposée.

Le Président n'a pas ménagé ses efforts sur tous les fronts pour éviter le pire et conserver les moyens pour franchir les obstacles.

Ses efforts doivent être poursuivis pour terminer au mieux la traversée.

Je vous l'ai déjà dit et je maintiens ma certitude:

On ne change pas au milieu de la tempête un capitaine courageux, on ne change pas de cap à l'aveuglette au risque de briser le navire sur les écueils.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 17:11

Vendredi. Il est 14h. Je viens d'entendre le Président sortant, Nicolas Sarkozy, candidat à sa succession. C'était plus qu'un discours. Ce fut l'exposé d'un idéal qu'au temps du siècle des lumières, au temps de nos philosophes éclairés universellement respectés, ils auraient dit

                                    " c'est le discours d'un honnête homme"

au sens qu'on donnait à ces mots à cette époque de la tolérance et de l'universalité.

Il y a eu dans le choix des mots et dans leur expression un accent de conviction, d'altruisme et de tolérance qui ne peut pas avoir été feint.

Ce qu'il a dit, les idées qu'il a developpées, le sens moral qui se dégage de ses propos ne peuvent pas avoir été insincères.

Il a non seulement mis en valeur les aspirations les plus hautes mais exalté les résolutions les plus saines. J'ai vraiment ressenti que ce n'était pas joué, mais profondément sincère.

Dimanche, pour la France, pour sa sécurité, pour sa civilisation incomparable, pour le bien être de son peuple, pour l'équilibre vital de ses finances : il doit gagner.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 15:29

Mardi, premier mai. Il est 16 h et je viens d'entendre le Président Sarkozy, candidat, qui a prononcé un discours non seulement brillant mais dont la sincérité de l'expression était unique en face de tous les discours adverses que j'ai entendus au cours des semaines précédentes.

Les idées développées exaltaient, avec une sincérité ressentie, la valeur travail, les valeurs culturelles, la valeur de l'esprit d'entreprendre, la valeur particulière du patrimoine gagné par le travail, la nécessité d'une frontière pour préserver non seulement notre qualité de vie mais aussi notre culture millénaire, la défense de la valeur salaire et son symbole et toutes les autres valeurs qui composent la noblesse et le modèle de la France.

J'ai retrouvé tous les thèmes qui me sont chers et pour lesquels je me suis engagé dans la résistance et la guerre et qu'ici même j'ai développés pour vous.

Ces thèmes sont toute une vision de la nécessité de la défense de notre civilisation si universelle qu'elle nous est enviée par le monde entier.

La hauteur de vue de ce discours laisse loin derrière les élucubrations haineuses ou fielleuses que j'ai entendues d'autre part.

Il ne doit laisser personne indifférent, c'est le discours d'un Président à la hauteur de la tâche et au niveau de la charge.

Partager cet article
Repost0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 22:23

D'après les socialistes les partisans du Front national seraient des hommes et des femmes indignes d'être considérés dans la République?

Il serait indécent qu'ils donnent leur avis sur la conduite des affaires?

Il est normal qu'ils payent des impôts mais pas qu'ils parlent?

Je connais quelques citoyens qui se réfèrent au Front national.

Indignes?

Mais pas du tout! Ils sont simplement attachés aux principes républicains, ils se réfèrent à la Patrie, au travail et à la rigueur comportementale.

Ils sont seulement un peu plus passionnés et plus vifs à s'indigner des comportements laxistes.

Engagé depuis le premier jour dans la résistance, je me réfère à un gaullisme social et je ne me sens pas gêné avec eux dans mes relations sociales.

Ils ont leur place dans la République et seul un ostracisme politique discutable et intolérant veut les écarter de l'exercice de leur droits démocratiques.

Ce sont des citoyens comme les autres.

Leur expression est-elle aussi violente que l'expression de Monsieur Mélenchon, le révolutionnaire culotté du Front républicain qui a repris la Bastille après les sans-culottes?

Je tiens à rappeler aux soutiens de Monsieur Hollande que la tolérance est une vertu fondamentale valorisée par le siècle des lumières et que notre Patrie est une démocratie qui se réfère à la tolérance!

 

Partager cet article
Repost0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 14:38

Je vous l'ai déjà dit: Pour sortir de la crise la première et la plus importante de toutes les conditions est de réindustrialiser notre territoire.

C'est une obligation fondamentale pour créer des emplois porteurs de profits pour la collectivité.

Mais il faudra faire déboucher une partie des productions sur l'exportation et pour cela certaines mesures de modifications des dispositions fiscales doivent être prises.

La première est la réduction du coût du travail sans diminuer les salaires et de plus en augmentant le pouvoir d'achat des salariés. La solution est de détaxer les salaires. C'est possible, et c'est déjà accepté et initié par Nicolas Sarkozy, en reportant le prélèvement sur une assiette plus large qui peut être la TVA.

Je note que pour des motivations purement politiciennes et sans fondements son adversaire est opposé à cette avancée dans la logique de notre fiscalité qui est à l'avantage des salariés. Les raisons invoquées ne tiennent pas. J'ai depuis plus de sept ans, démontré dans plus de cent articles, que vous pouvez retrouver sur ce blog, (sous la rubrique"Détaxation des Salaires") que cette réforme fondamentale, si elle est bien articulée et appliquée, apportera aux salariés une amélioration de leur pouvoir d'achat et sur le plan général un accroissement de nos exportations, de notre activité en général et par voie de conséquence l'équilibre de nos finances publiques.

Que cette réforme soit écartée par un candidat qui se dit "à gauche" est une tromperie dirigée contre les travailleurs qu'il prétend représenter ?

Comment pourriez-vous penser qu'il serait dans ma logique d'apporter ma confiance dans ces conditions à un François Hollande qui tromperait son électorat?

Nicolas Sarkozy a décidé de faire appliquer immédiatement le principe de cette réforme pour l'inscrire dans les résolutions sans retour, se réservant de la développer et de la parfaire plus tard, alors que son adversaire a déclaré que s'il était élu, il la supprimerait.

Comment peut-on lui faire confiance alors qu'il se propose de supprimer une réforme fiscale fondamentale et sans retour, une avancée favorable définitivement aux travailleurs et à notre économie en général ?

Je n'accepte pas que l'ambition politique passe par la tromperie des travailleurs !

J'ai commencé mon propos en affirmant que le sauvetage de notre économie et de notre niveau de vie passaient par la réindustrialisation de notre territoire qui inclut qu'elle apportera du travail à ceux qui n'en ont plus et des finances dans nos caisses. Pour réussir cette vaste ambition, il est évident, sans avoir besoin d'en faire à nouveau la démonstration que le mieux placé est Nicolas Sarkozy.

Réfléchissez bien…votre bulletin de vote n'est pas un ticket de tiercé ! 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 19:44
Ecoutez-moi bien : Nous sommes au bord d'un abîme, d'une catastrophe économique et financière. Elle a été un peu écartée mais les causes ne sont qu'estompées. Depuis plus de trente ans nous avons gaspillé par démagogie nos richesses et laissé se réduire les moyens de les reconstituer. Le peuple, trompé par les démagogues de presque tous les bords, souffre.

Il y a déjà 10 millions de pauvres ou de quasi pauvres qui réclament du travail vrai et assuré ou un complément de ressources que nous n'avons plus dans nos réserves devenues inexistantes.

Nous avons une classe moyenne menacée par certains discours par ailleurs irréalistes et une classe financière qui déplace ses moyens économiques pour les préserver.

Nous avons des tribuns révolutionnaires qui disposent d'un certain talent persuasif pour faire monter la colère d'un peuple en désarroi et qui dans sa douleur et sa crainte d'une suite encore plus dégradée écoute des propos qui l'incitent à confier le pouvoir à des démagogues qui s'installeront au milieu de ruines aggravées.

Ecoutez-moi bien ! Et réfléchissez bien ! Encore quelques pas dans le mauvais sens et la sanction sera inévitable !

Et alors ce seront la sueur, les larmes et la décadence !

Chacun votera comme il le ressent, comme il l'analyse, moi aussi !

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 12:31
La droitisation massive de l'ensemble de l'électorat et son durcissement ne surprend pas un analyste impartial.

Il est une conséquence logique amenée par le viol insidieux ou brutal des valeurs de notre civilisation.

On ne heurte pas impunément et durablement la conscience collective d'un peuple qui s'est forgée pendant 20 siècles.

La crise fait seulement office de catalyseur.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 15:57

 

                         Ou peut-être plusieurs.

Croyez-vous que François Hollande soit capable de sortir le pays de la crise?

De réindustrialiser le territoire pour créer des emplois?

De détaxer le travail au profit des salariés?

D'avoir une influence internationale qui conforte l'influence de la France?

De dégager des ressources avec un impôt à 75% qui ne rapportera rien?

D'organiser un état productif et la sortie de la crise?

De sauver nos ressources financières diminuées en raison de la crise?

De relancer nos exportations qui font notre richesse collective?

Et en conséquences d'augmenter votre pouvoir d'achat?

 

On peut rêver, mais un rêve insensé ne justifie pas un vote!

Partager cet article
Repost0
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 12:13

L'éditorial de Jacques Camus commence par cette phrase :

"Raymond Aubrac, décédé, hier, à l'âge de 97 ans, incarnait" L'esprit de résistance". Qui saurait s'en prévaloir, aujourd'hui, alors que la France se cherche un homme providentiel pour sortir de la crise ?

C'est vrai! Les résistants ne sont intéressants que lorsqu'ils meurent !

Sic transit gloria !

C'est à ce moment que les politiques s'expriment pour tirer à eux une parcelle de gloire qu'ils n'ont pas gagnée!

Avant de mourir, ils ont été pour le moins écartés, critiqués ou utilisés en faire valoir!

L'esprit de résistance est pour les politiques moins glorieux que gênant.

A ma connaissance, je suis le dernier représentant  local de cette armée de l'ombre qui a sauvé l'honneur de la France.

Mais l'ombre me va bien et je n'ai été ni surpris ni attristé de n'avoir jamais eu l'honneur d'être invité, ès qualité, aux manifestations patriotiques par les autorités locales.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens