Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 08:22

                         Dans les zones argileuses : le Marais…

 

 Le Parking de la rue des Jardins en fait aussi partie mais ce n'est qu'un parking et il a néanmoins reçu un traitement extraordinaire impossible à réaliser pour des constructions en élévation .Vous pourrez retrouver sur le Web des éléments qui confirment ce qui est écrit ci-après.

 

Je vous ai expliqué quelles avaient été les exigences des administrations pour la construction du parking qui pourtant ne comportait aucune construction en élévation. Pourquoi ?

Il avait été demandé que le sol soit creusé sur une profondeur de 3 mètres, que l'excavation soit revêtue d'un bidime cousu, qu'ensuite elle soit comblée par 5 couches de matériaux nobles sélectionnés, et que de surcroît soit construite une station de pompage pour remonter en permanence l'eau du bas de la ville.

Si on considère les études du BRGM on peut constater que Malesherbes est située sur une zone argileuse et la zone dite des Jardins, le marais, et le parking en ont toutes les caractéristiques. La nature du sol est donc incompatible !

Commentaires : Pensez au retrait-gonflement des sols argileux. Peu spectaculaire,

le retrait-gonflement des sols argileux concerne la France entière et constitue le second poste d'indemnisation aux catastrophes naturelles affectant les maisons individuelles.

En l'occurrence, le phénomène est accentué par la présence de l'Essonne et de ses crues et par capillarité dans le sol profond. Ce n'est pas parce qu'une parcelle n'est pas incluse dans la zone inondable par le PPRI qu'elle y échappe ! D'autant plus que le PPRI a établi un plan en partie arbitraire ce qui est facilement démontrable !

D'autre part on ne nous a jamais présenté un plan en coupe du sol profond, heureusement on dispose des études faites pour la construction du parking que personne ne peut contester.

Quand pourrons-nous compter sur la sincérité des autorités concernées y compris les plus proches de nous ?

Quand enfin vont ils retrouver la raison et annuler totalement ce projet délirant ?

 

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 12:20

 

                                              L'information tronquée

 

Pourquoi n'a t'on jamais publié les analyses du sol du site du marais et particulièrement les analyses qui ont déterminé les conditions draconiennes imposées pour la réalisation du parking de la rue des jardins dont le sous sol profond est  pourtant de meilleure qualité que le reste du marais?

Pourquoi n'a t'on pas donné en détail les conséquences des problèmes de portance au sol éprouvées au cours de la construction de la station d'épuration et l'analyse complémentaire du sol qui aurait du en toute logique en résulter?

Pourquoi l'impact de l'inondation de 1983 qui n'était pas exceptionnelle n'a-t-il pas été clairement indiqué sur un plan lisible?

Pourquoi les analyses du BRGM n'ont-elles pas bénéficié de la diffusion qu'elles méritent?

Pourquoi les sondages en profondeur qui normalement doivent exister ne sont ils pas publiés?

Pourquoi les strates de glaise ne sont elles pas signalées?

 

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 14:07

                                         La sagesse des anciens (24.12.2008)

Dans les années 1950, je n'habitais pas encore Malesherbes, mais pour la conduite de mes affaires, j'y venais plusieurs fois par an pour visiter une entreprise.

Mon itinéraire habituel partait d'Orléans, traversait Malesherbes pour atteindre Fontainebleau.

Quand j'abordais Malesherbes, dès que j'arrivais sur le carrefour de la Petite Vertu et que je voyais la perspective en pente de la rue de la République qui était à cette époque revêtue de pavés, je ne comprenais pas pourquoi la ville s'était développée sur une pente aussi inclinée alors qu'il y avait à l'entrée un plateau plus propice et en bas un grand espace plat inoccupé.

Quand, en 1970, je me suis installé dans ma propriété actuelle, située à mi-pente, j'ai pu réfléchir tranquillement au problème.

 Dans les temps anciens, la ville était un gros bourg agricole qui était entièrement voué au service de la culture avec des maréchaux ferrants, des bourreliers, des forgerons, des tanneurs, des menuisiers, des maçons, des commerces de fournitures et des cafés auberges…

Il n'était donc pas dans les traditions de construire sur les riches terres arables du plateau, elles étaient sacrées!

Mais alors il restait les espaces plats de part et d'autre des rives de l'Essonne. Comme il n'était pas pratique de franchir la rivière et de couper la ville en deux parties, il restait néanmoins la rive ouest. Quelques tentatives ont été osées, mais elles sont demeurées sans suite pour plusieurs raisons:

-         Cette zone est inondable

-         La couche de terre alluviale est trop meuble et détrempée

-         Pour trouver une assise de sol dur il est nécessaire de piloter des pieux jusqu'à des profondeurs allant de 20 à 64 mètres.

C'est pourquoi les constructions n'ont pas dépassé la limite extrême qui est la rue des Jardins.

Depuis 1960, en raison des besoins d'expansion des années glorieuses, il a bien fallu sacrifier quelques hectares arables sur le plateau puisque c'était la seule solution et que les rendements agricoles considérablement augmentés compensaient largement la perte de quelques surfaces.

D'autres villes en France n'ont pas eu la même sagesse.

Elles se sont laissées séduire par des agents immobiliers et des promoteurs avides de rendements financiers et elles ont permis la construction sur des sols semblables.

Les nouveaux propriétaires ont au fil du temps vu leurs maisons se dégrader pour finalement devenir invendables. Ils avaient ajouté foi aux affirmations des agents immobiliers que les moyens nouveaux et modernes des entreprises de construction avaient résolu tous les problèmes.

On les a vus ruinés et éplorés à la Télévision continuer de vivre dans leurs maisons de guingois et lézardées parce qu'ils ne peuvent pas faire autrement, ne disposant d'aucun recours.

Alors saluons la grande sagesse de nos anciens, sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres et retenons la leçon: conservons les marais et les peupleraies, la nature préfère cela.

 

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 17:53

( Remake 1)                                              

Je retrouve un article qui a paru sur le Courrier du Loiret au mois d'octobre 2009 je ne résiste pas au désir de le publier aujourd'hui sur le blog pour qu'on comprenne que dans ce genre d'affaires la volonté et la ténacité est indispensable pour aboutir. C'est, comme vous pouvez le constater, une lutte au finish.

 

                                              Un Parking à tout prix!

Conseil Municipal du 20.10.09.

Je viens d'assister, en spectateur, à la séance du Conseil municipal, j'en ferai l'analyse quand j'aurai pris connaissance du compte rendu A ce sujet, j'en ai profité pour féliciter l'adjointe, Madame Bansard, pour l'amélioration du site de la Mairie qui donne maintenant les comptes rendus du conseil. Je lui ai suggéré d'améliorer encore en publiant les ordres du jour avant la séance et elle m'a répondu favorablement en m'assurant qu'elle y avait déjà pensé et que ce serait fait.

Mais avant l'analyse j'ai des premières impressions qu'il me démange de noter avant de les oublier.

Tout d'abord une déclaration de Monsieur le Maire :

"C'est vrai les terrains sur lesquels le promoteur veut construire sont inondables, mais il m'a promis de construire uniquement sur les parties non inondables. L'important pour moi est qu'il me donne une surface pour faire un parking"

J'ai noté qu'un ukase politique, comme par hasard, venu de quelque part, suggéré par on ne sait qui, ne faisant état d'aucuns motifs fondés, supprime les zones constructibles en terrains sains, déterminées et arrêtées sur le PLU. Ce qui fera conclure aux esprits simples qu'il n'y a plus qu'une solution urgente qui est de construire sur le marais. On nous prend vraiment pour des simplets qui gobent tout et quand les millions de bénéfices auront été encaissés, les assurances paieront ou ne paieront pas les dégâts dans 10, 15, 20 ans comme pour les malheureux, dans le même cas, que l'on a vus à la télévision ruinés près de leurs maisons de guingois, lézardées non réparables et invendables, éplorés et sans recours.

Le maire a ajouté "La peupleraie absorbera le trop plein d'eau qui stagne dans le sol"

C'est évidemment oublier que cette eau est renouvelée en permanence par les milliers de mètres cubes qui coulent dans l'Essonne riveraine et que ce travail d'Hercule n'est pas à la mesure de la capacité des peupliers, ils l'auraient déjà fait.

A la lumière de tout cela, et de tout ce que j'ai démontré ultérieurement, la preuve est faite qu'il s'agit bien d'une affaire politico financière qui veut générer le maximum de rendement

financier dans le minimum de temps quelles qu'en soient les conséquences néfastes à condition qu'elles soient lointaines.

Le désir fondé de Monsieur le Maire, devenu obsessionnel, de doter la ville d'un parking supplémentaire à tout prix, ne doit pas le dispenser de l'esprit d'analyse, et l'empêcher de se référer au bon sens de nos anciens qui ont toujours pensé que la destinée d'un marais était de rester un marais, car si on contrarie la nature un jour ou l'autre elle reprend sa place et ses droits. Je n'ai pas oublié qu'il y a presque quarante ans le jeune Michel Guérin faisait partie du cercle de mes amis. Je lui demande de considérer que ces lignes n'ont rien d'une attaque personnelle mais qu'elles tentent plutôt de l'aider à prendre une bonne décision en rappelant la sagesse des anciens et en se référant au principe de précaution.

Esaü a vendu son droit d'aînesse contre un plat de lentilles, j'ose espérer que Michel ne vendra pas un lotissement pourri à la base contre un parking.

                                       André Fréquelin. Malesherbes-Union .

 

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:25

Un système maffieux est une organisation très particulière qui relie entre eux des personnages en place dont chacun dispose d'un petit pouvoir ou de relations placées dans des points clés mais reliées dans des organisations pyramidales anonymes.

Aux petits niveaux ils ne se connaissent pas toujours entre eux et c'est le sommet de la pyramide qui anime le réseau dont on a besoin pour faire aboutir une affaire dont le but peut être lucratif, ou la mise en place d'un pion dans un point clé ou la promotion d'un élément protégé dans une structure.

C'est à ce niveau que se fait la synthèse et que partent les ordres ou les demandes d'intervention.

J'ai déjà été amené à y faire allusion.

Certains secteurs des activités sont particulièrement denses et structurés en particulier la politique mais pas seulement, il y en a d'autres dans les filières professionnelles, ce qui explique certaines réussites surprenantes, certaines nominations inattendues, et certains monopoles dans l'attribution de marchés par exemple ainsi que des bizarreries judiciaires entre autres.

C'est ainsi qu'existe et prospère le pouvoir de l'ombre et que certains évènements, certaines décisions, certains déroulements, certaines attaques de personnes surprennent mais s'insèrent dans une réalité qui n'est qu'une apparence installée.

Savez-vous que la France n'a rien à envier à l'Italie dans cette organisation mystérieuse de la société ? On peut même penser que l'élève a dépassé le maître !

Quand on a compris cela, beaucoup de choses s'éclairent ! Et on comprend où, quand, comment le pouvoir est frelaté ! Et parfois même par qui… mais c'est moins facile !

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 14:28

Le soldat Nicolas qu'on devait sauver avait été placé en première ligne par le Grand Etat Major de l'Ouest pour conduire la sécurisation de la Méditerranée et la faire entrer dans l'empire de l'OTAN.

Emporté par sa fougue et son ardeur habituelle il se grisait de la gloire Napoléonienne d'Austerlitz. Il a mené son combat sur tous les fronts. Mais il est devenu à l'instar de Ryan le soldat qu'il faut sauver pour la cause de la Grande Politique.

Il ne pouvait être sauvé que par une victoire que l'Otan et l'ONU lui offrent pour sa plus grande gloire.

Et cette victoire par voie de conséquence lui en apportera une autre en 2012.

Il entrera alors dans la légende et ses concurrents désemparés rentreront dans le rang.

Non seulement le soldat Nicolas sera sauvé mais il entrera dans l'Histoire… s'il ne met pas le pied dans une chausse trappe.

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 12:23

                                                      Le lac et le chanoine

Ce n'est pas une fable de La Fontaine mais une histoire vécue. J'ai bien connu le Chanoine Kir qui était un grand résistant. C'était une personnalité hors du commun qui en Juin 1940 est allé seul au devant des chars de l'armée allemande, route de Plombières les Dijon, pour les stopper en faisant don de sa personne afin de sauver la ville.

Je l'ai rencontré de nombreuses fois, toujours égal à lui-même.

C'est lui qui au cours des réceptions à la Mairie a lancé la mode du blanc cassis et c'est pour cela qu'on nomme cette boisson apéritive le KIR.

Peu de temps après la libération, alors Maire de Dijon, il a lancé une idée qui lui a valu des attaques de tous bords. Il a pensé qu'à l'entrée de Dijon, sur des terrains marécageux bordant la rivière,  l'OUCHE, il serait bien de faire un lac. Il eut plus d'opposants peu amènes que de partisans! Il a persévéré. Et maintenant, à l'entrée de Dijon, il y a un beau lac, apprécié des touristes, des pêcheurs, des baigneurs, des promeneurs bref, de tout le monde!

Alors ce que je vais vous dire, comme d'habitude, par réflexe sans réflexion, va me valoir les foudres et les quolibets qui habituellement accompagnent mes propos.

Et si sur le Marais on créait un lac?

Les péripéties que nous connaissons m'incitent à penser que les personnes intelligentes, et j'en connaît beaucoup, réfléchiront sur cette idée d'urbanisme d'agrément :

                                              Si on faisait un lac? Pourquoi pas?

                                         Pour la beauté et l'attractivité de la ville?

                                    Et ça n'empêcherait pas de faire un très grand parking!

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 19:58

                                              Appel sur les réseaux sociaux

SOS. A Malesherbes (45) il y a un projet très avancé de constructions de lotissements sur un marais inconstructible en raison de la composition du sol et de plus inondable!

Le promoteur et le maire sont d'accord pour le mener à terme. Je lance un appel à toutes les bonnes volontés pour nous aider à les ramener à la raison et faire annuler ce projet dangereux qui est en contradiction avec tous les engagements officiels! Cette opération est détaillée sur le blog Malesherbes-Union. Aidez nous en relayant ce message

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 14:15

J'ai coutume de consacrer les jours de fêtes nationales au

recueillement et à la méditation en hommage et en souvenir

de mes compagnons tombés à mes côtés.

A l'époque je n'avais guère plus de vingt ans et c'était l'âge de mes compagnons.

Avec un courage exceptionnel ils ont sacrifié leurs vies pour un idéal élevé.

Je pense à chacun d'entre eux et tant qu'il y aura des hommes de leur valeur :

                           La France sera la France. 

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 15:00

                  Une action politico financière… incontrôlée, qui n'interroge personne?

Sur le Courrier du Loiret du 16 Juin dernier, dans un reportage,  la journaliste cite le maire de Malesherbes et dit : Un  projet de construction privé est actuellement en cours et le maire a tenu à rappeler que le Plan de Prévention des Risques d'Inondation détermine les espaces inondables ou non. "Je ne peux interdire ce projet qui se trouve en zone non inondable. De plus, il s'agit du projet d'un particulier propriétaire du terrain. Il veut créer de l'habitat, il est donc normal qu'il obtienne son permis de construire si tout est conforme"

Alors je constate que le maire tient un discours particulièrement spécieux parce qu'au vu de ce que nous savons sur le site et que j'ai publiquement exposé, en fait, rien n'est conforme en priorité en raison de la consistance incompatible des sols totalement impropres à la construction!

Ensuite, tout le site est peu ou prou inondable (en dépit des affirmations approximatives du PPRI d'une fiabilité très relative, contraires aux observations visuelles des habitants)  et au vu des analyses du sol effectuées dans les années 1980, (ce n'est donc pas d'hier), qui ont conclu que les sols étaient impropres à toute construction. Le maire ne les a pas relues. Il m'a pourtant dit qu'elles étaient en sa possession. En résumé c'est un sol de marais, une éponge, le terrain est gorgé d'eau, c'est une véritable soupe sur des profondeurs allant jusqu'à 40 mètres et plus avec quelques strates glaiseuses. On peut comprendre qu'on puisse être motivé pour faire de l'argent facile, mais pas en faisant courir des risques aussi importants aux populations. La station d'épuration en cours de construction, elle-même, d'après l'information donnée par le maire (bulletin municipal) présente des problèmes de portance au sol malgré le pilotage de pilotis de 9 mètres et conforte ma position. Voyez sur le Web les catastrophes sur des sites semblables de Laur et d'ailleurs à travers la France et faites vous votre opinion en relisant les promesses du Président de la République qui a donné sa parole qu'on ne construirait plus jamais sur des sites semblables. Il est bon de se rappeler que le terrain a pu être attribué à son propriétaire actuel parce que la ville a fait valoir son droit de préemption le lendemain de la fin de la consultation quand elle était forclose et qu'avec ce retard de 24 heures elle a laissé le propriétaire actuel enlever l'affaire. C'était déjà, pour le moins, une anomalie!

Je rappelle que j'ai écrit depuis deux ans plus de cent articles sur le sujet, sur mon blog et sur le Courrier du Loiret, sans jamais avoir été contredit une seule fois, et qu'on peut s' y reporter pour se faire une certitude. Mon action n'est en aucun cas personnelle ou politique mais uniquement au service de Malesherbes et de ses habitants parmi lesquels mon action bénéficie d'un préjugé favorable si j'en crois le dernier Conseil Municipal auquel j'ai assisté. Ma motivation profonde provient de ce que j'estime qu'on n'a pas le droit de traiter ou de contraindre la nature au gré de ses propres fantaisies, avec légèreté, sans vouloir appréhender les conséquences ultérieures et de surcroît pour des motivations uniquement lucratives en violant les traditions, l'expérience des anciens, le droit, les règlements, les analyses sérieuses et en faisant fi de tout cela par des décisions politiques arbitraires!

                             André Fréquelin. Chevalier de l'Ordre du mérite. 

 

 Post-Scriptum. Cet article est la conclusion de plus de cent articles parus depuis trois ans, sur mon blog et dans la presse. Tout ce que j'ai publié est vérifiable. Ce ne sont pas des attaques contre les personnes mais des faits concrets. Les articles les plus importants ont été déposés en mairie pour valoir ce que de droit. Celui-ci le sera. Le maire a fait des commentaires directement sur mon blog sans apporter une preuve contraire. Le site du marais est toujours en place et tout peut être vérifié. C'est de l'information et pas de la diffamation, la population en est parfaitement consciente. Des articles ont été joints au dossier adressé au commissaire enquêteur en mairie.

Post-scriptum bis: Le présent article est paru sur le Courrier du Loiret du Jeudi 14 Juillet 2011. 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens