Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 11:31

Salut les gars! Je viens d'entendre à la télé ce qu'ils appellent un politologue. Je me suis bien marré. En France il y a une gauche et il y a une droite. Il y a des gauchers et des droitiers. Par définition y sont jamais d'accord. Mais quand y a du pognon en jeu y a des droitiers qui deviennent gauchers et des gauchers qui deviennent droitiers selon les circonstances. Remarquez qu' y en a qui sont toujours ambidextres ce qui leur enlève des problèmes de réflexion. Y en a même qui ont des mains droites qui savent pas ce que fait leur main gauche. C'est ce qu'on appelle le partage du pouvoir. C'est pareil pour les pieds! Selon l'expression y faut savoir où on met les pieds. Ils le savent. Y en a qui gardent les pieds du même côté mais dans les affaires y mettent un pied à gauche et un pied à droite! Les affaires sont les affaires.

Allez! Sers moi un café!  

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 15:13

Salut les gars! Je viens d'entendre une définition qui m'a fait marrer! On l'attribuerait à Pierre Desproges mais c'est pas sûr ! Qu'est-ce que la politique ? C'est un petit groupe de grands roublards qui active une cohorte de petits ambitieux qui leurrent des nuées d'imbéciles heureux! Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette définition, qu'on soit des imbéciles c'est parfois pas impossible mais qu'on soit heureux c'est relatif ! Et puis ça vaut mieux que d'être des intelligents désabusés! Enfin peut être ! Ça aussi c'est relatif. Allez sers moi un café !

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 14:01

Démocratie, aristocratie, théocratie etc.

Que valent finalement tous ces mots qui se terminent en "ocratie"

Depuis 1789 nous vivons dit-on en démocratie. C'est étymologiquement le gouvernement du peuple par le peuple. Mais dans notre démocratie le pouvoir du peuple se résume dans des votes qui créent un microcosme de politiciens qui ensuite fonctionnent en circuit fermé même s'ils veulent donner l'apparence du contraire.

Croyez- vous sincèrement que c'est la voix du peuple qu'on entend aux plus hauts niveaux ?

Que c'est elle qui décide du sens de la politique pourtant désirée par la nation ?

Non bien sûr !

Le mot démocratie est rapidement vidé de son sens au profit des lobbies, d'organisations confidentielles ou autres qu'il n'est pas politiquement correct de désigner, ou même d'intérêts particuliers.

Vous pouvez parfois lire cela dans la presse, mais ce n'est que très parcellaire.

C'est une des raisons pour lesquelles les pouvoirs, même les petits, détestent les nouveaux moyens modernes de l'information qui diffusent leurs turpitudes et qui estiment que l'information doit diffuser uniquement les avis et les schémas des commissions et des organismes complaisants dont c'est la mission lénifiante.

Au niveau du territoire cet état de fait est maintenu en filigrane par l'habileté du pouvoir politique et administratif.

C'est moins aisé aux petits niveaux parce que le peuple est directement au contact des faits. Il lit, il entend, il voit, il constate.

Et parfois grâce aux moyens modernes il diffuse. Et cela c'est la démocratie et la liberté.

Combien de temps les conserverons- nous ?

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 10:43

La révolution Jasmin a fait descendre tous les Tunisiens dans la rue. Croyez vous que cette insurrection populaire ait été totalement spontanée quelles que soient les fautes, les erreurs, l'autoritarisme de Ben Ali? Qu'elle n'a pas été un tout petit peu encadrée?

Pensez-vous que les frères musulmans aient été absents de ce mouvement?

Croyez-vous qu'ils accepteront d'être absents de la nouvelle organisation de la nation?

Croyez-vous que nous allons assister à la naissance d'une démocratie laïque démocratique et sincère ? Et que l'expansion islamique est endormie ?

Croyez-vous que la France, qui a toujours une guerre de retard, qui ne voit jamais rien venir quand il s'agit de subversion sera plus lucide maintenant ?

La Tunisie est un état souverain, mais nous y avons de nombreux ressortissants, des intérêts et cinq cent mille tunisiens en métropole. Cela nous concerne. Impérativement.

Madame Alliot Marie ne semble pas qualifiée pour traiter le problème il faut d'urgence la faire assister par des personnalités compétentes qui la guideront dans ses actions et ses déclarations.

 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 16:01

Salut les gars! On se complique bêtement la vie! On a des problèmes parce qu'on cause! Si on cause pas y en a pas! Si on cause pas c'est parce qui se passe rien! Y a des mecs qui voient des problèmes ou y en a pas! T'as qu'a aller au Conseil municipal, t'as le droit. T'as pas le droit de causer mais t'écoutes! Y a un gars qui y a été y m'as dit qu'y avait aucun problème. Y z'ont parlé de l'eau, du château d'eau, d'arbres qui avaient été coupés mais y a aucun problème!

Si y a pas de problèmes on en cause pas et si on en cause pas c'est qui en a pas! C'est ça l'information! Ceux qui causent c'est de la désinformation. T'as compris ou t'as pas compris?

Allez sers moi un café!

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 12:15

J'ai assisté hier soir à la séance du Conseil Municipal.

R.a.s.

Il n'a été traité que des affaires courantes qui figureront dans le compte rendu.

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 15:45

En fin d'après midi j'éprouve un plaisir tout particulier à me promener le long de la rivière, depuis le moulin jusqu'à la baignade. J'aime faire une petite halte sur un des bancs au bord de l'eau et suivre des yeux les files des petits canards derrière leur mère cane en procession familiale. J'aime admirer les platanes centenaires, les saules, et de temps en temps un héron, immobile comme une statue qui observe, impassible l'onde nourricière.

J'ai toujours un regard nostalgique pour le taxodium (cyprès chauve) qui naguère était, énorme et oblique, planté sur l'île Rosambo. Il gît maintenant, rongé et vermoulu, comme un symbole des vanités.

Il y a quelques années la promenade était entretenue, le chemin n'était pas envahi par la boue, la rivière était faucardée, les arbres qui tombaient en travers de la rivière étaient évacués ainsi que les lentilles d'eau. Il est dommage que maintenant ce site soit délaissé, les tables et les bancs vandalisés et non réparés, les poubelles détruites et non remplacées.

Il serait bon de faire un effort pour ce site proche du Vieux Lavoir qui attire les touristes qui, garant leur voiture sur le parking,  en profitent pour faire une petite promenade.

La peupleraie mériterait aussi un entretien, qui mettrait en outre en valeur la porte du Jardin de Monsieur de Malesherbes et surtout le chemin doit être remis en état à l'approche du printemps.

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 14:43

Six mois de délais supplémentaires pour l'exécution des travaux et 300.000 Euros de coûts supplémentaires induits en raison d'études préliminaires bâclées que personne n'a contrôlées.

Qui va payer ?

Qui était chargé de vérifier le marché et sa bonne exécution ?

Peut-on se contenter de cette simple déclaration ? : Nous avons rencontré en cours d'exécution un problème de portance au sol ? Cela se calcule sérieusement avant le lancement des travaux et pas après !

Et comment peut-on proposer la solution de doublement de l'épaisseur de la dalle de 70 centimètres à un mètre quarante accepté sans une étude approfondie malgré le doublement de la charge sur un sol qui manque de résistance ? Alors que ce genre de problèmes se règle logiquement non pas par le poids mais par l'augmentation de la surface portante ? Ou par un pilotage de pieux plus profonds et plus nombreux ? Alors qu'on devrait être alerté par la proximité d'un silo et d'une maison qui ont subi les mêmes dommages ?

L'explication qui nous est fournie est beaucoup trop laconique !

Il est nécessaire qu'une étude technique détaillée et vérifiable nous soit fournie puisqu'on nous demande de payer 300.000 Euros cela vaut bien un peu de franchise !

Nous devons connaître :

1-La nature du sol

2-A quel niveau se situe la véritable assise dure ?

3-Des pilotis de 9 mètres sont-ils suffisants ?

4-Quels étaient les matériaux adaptés ?

5-Quand le problème a t-il été découvert ?

6-Quelles mesures ont été prises immédiatement ?

7-Si doubler l'épaisseur de la dalle est une mauvaise solution y en a-t-il une autre ?

8-Qui garantira la pérennité du bricolage ?

Comme d'habitude on nous prend pour des demeurés pour qui il suffit de quelques paroles spécieuses pour les leurrer. Nous ne sommes pas en Afrique. Cela a marché mais cela ne marche plus. On veut tout savoir. On veut tous les détails. Nous connaissons la puissance du lobby concerné mais la désinformation a des limites !

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 12:39

Il faut en terminer avec les tergiversations concernant la parcelle Ai14 qui est la réserve d'extension du cimetière.

Malesherbes devra, comme toutes les autres communes, se doter un jour ou l'autre d'un Jardin du Souvenir.

Alors préparons dès maintenant cette opération par une décision claire du Conseil Municipal décidant de son implantation sur la parcelle Ai14 et tous les problèmes maladroitement créés seront résolus.

Puis tranquillement préparons sa réalisation inéluctable.

Ce qu'il est possible de faire dès maintenant c'est la clôture du site par le prolongement du mur du cimetière sur les limites de la parcelle Ai14 et la réouverture du passage qui a été malencontreusement condamné. Un mur en dur est indispensable pour en terminer définitivement avec le problème.

Nous comptons sur la sagesse du Conseil Municipal pour prendre cette décision raisonnable.

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 09:04

                                            La désinformation calomnieuse

Je vis à Malesherbes depuis quarante ans. J'y ai travaillé, j'y ai fait du sport, j'ai créé des associations, j'ai coopéré à son embellissement, je pense n'avoir nui à quiconque, mes mœurs sont normales, je n'ai rien à cacher, la Police municipale ne m'a jamais dressé un procès verbal et tout le monde me connaît. Tout cela me parait transparent.

Et pourtant un personnage investi de pouvoirs m'a dit "je pourrais en dire sur vous".

J'ai réfléchi sur cette courte phrase qui pose un problème socio-philosophique.

"S'il peut en dire sur moi" selon son expression c'est qu'on lui en a dit.

Il ne me m'en a pas demandé le bien fondé.

Et quand on connaît bien la nature humaine pour l'avoir observée longuement c'est, qu'en confidence, il a déjà probablement pu en redire.

Les propos dits sous le manteau et répétés sur une chaîne de bouches à oreilles cela s'appelle "diffamation".

C'est donc une menace de diffamation.

Ce n'est pas aujourd'hui que je le découvre. Cela fait plus de trente ans que cela existe en ce qui me concerne par le truchement de ce que j'ai nommé le Réseau Gabion.

C'est très difficile de le démontrer.

J'ai réussi à le faire une fois quand un personnage nommé André Marchand a publié un article monstrueusement diffamatoire et sans aucun fondement dans la presse locale. Manifestement il y avait été poussé par le Réseau Gabion. Il fallait un fameux toupet ou des appuis monstrueusement haineux et puissants pour oser une pareille abjection. Et une seconde fois ou j'ai obtenu un arrêt du Conseil d'Etat en ma faveur.

Alors, si je vais au fond de la formule de mon accusateur naïf, rien n'a changé:

C'est toujours cette même mouvance qui fait la structure de notre société locale en attaquant les personnes par la diffamation et en activant des réseaux confidentiels d'influences dans le développement de sa politique.

Et cela explique beaucoup de choses…

C'est ce qu'il fallait démontrer. Et je leur fais un bras d'honneur!  

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens