Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 19:01

Le Mercredi 15 Juillet dernier, désirant signaler un incident survenu sur le marché, je me suis rendu à la Gendarmerie pour le faire noter sur le registre que l'on nomme main courante.

Il m'a été répondu qu'il n'y avait pas de main courante.

A la suite de la précision donnée dans l'article ci-dessous, je transmets les éléments à Monsieur le Maire pour qu'il m'indique où se trouve la main courante, et que s'il n'y en a pas il prenne les dispositions pour la créer.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 18:35
Partager cet article
Repost0
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 11:00

                                        Qu'est-ce qu'une vie?

 

3Octobre 1921-3 Octobre 2009.

Aujourd'hui j'ai 88 ans.

Comme c'est long!

Mais dans ma tête le temps s'est concentré, et comme cela me semble court!

Le temps concret, mesuré par l'horloge est long, mais la durée, subjective, condensée dans la mémoire, est courte!

J'en ai eu des enthousiasmes! J'en ai eu des peines! J'en ai eu des échecs et des réussites!

Certains jours sombres j'estime le bilan négatif et d'autres jours, d'humeur plus rose, je le considère positif!

Disons, pour maintenir mon entrain, que ma satisfaction est tournée vers l'optimisme.

Je n'ai jamais volontairement nui à quiconque et je crois a contrario avoir été utile à quelques uns et à mon pays.

La période de ma vie dont je tire le plus de fierté est mon passage dans la Résistance et mon engagement dans la Guerre avec la sensation d'avoir réussi un dépassement moral dans l'enthousiasme de l'espoir.

Il m'en reste quelque chose qui se traduit par la volonté de ne jamais subir et de me battre, avec passion, avec mes moyens, pour un monde meilleur.

Et je pourrai me dire: Je n'aurai jamais été le lierre qui circonvient un tronc, je ne serai pas monté bien haut peut-être, mais tout seul.

Tant que ma pensée sera claire, et si possible jusqu'à mon dernier souffle, méprisant la mesquinerie des petits esprits, je me battrai dans le sens de mon idéal.
                                          Signé: Robin Desbois

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 16:00

André Fréquelin

21 rue Saint Eloi

Malesherbes                                  à       Monsieur le Maire de Malesherbes

29.09.09.                                               Mairie de malesherbes                                                

 

                          Monsieur le Maire

 

                                                             J'ai pris connaissance avec une grande satisfaction de votre courrier du 16 Septembre répondant à mon idée de ressusciter le Jardin Botanique de Monsieur de Malesherbes.

J'ai bien noté que vous-mêmes et vos adjoints considériez qu'il s'agit d'une excellente idée.

La possibilité d'étudier et de développer cette proposition que vous jugez excellente, et j'en suis très honoré, passe par la constitution d'un groupe de travail habilité qui ne peut être créé que par un corps constitué, le premier étant la Commune de Malesherbes, propriétaire des lieux en partie  et le second, peut-être, la Communauté de Communes par délégation de la Mairie.

En ma qualité de simple citoyen, je me dois de suivre la voie hiérarchique, et, étant donné que Monsieur le Maire est vice Président de la Communauté de Communes il lui appartient de présenter l'idée, s'il le désire, à cet organisme, mais je me tiens volontiers à votre disposition quelles que soient les circonstances et les suites données.

Si je commets une erreur je vous serais reconnaissant de me le faire savoir.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire, mes plus sincères salutations.


Réponse à la lettre ci-après 

 

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 13:05

                                                 ou                                              

                                    L'imagination créatrice
Par la force des choses ou la malignité humaine je ne peux pas agir, je ne peux pas construire, je ne peux qu'imaginer et rêver. Mais je me console, je me console en me disant que c'est à partir du rêve et de l'imagination que naît l'inspiration. Alors pour que le rêve soit utile il faut le partager. Cela peut faire naître chez un autre qui peut agir l'inspiration créatrice.

Si ceux qui peuvent agir avaient eu cette inspiration créatrice au cours des vingt dernières années la vie de la cité serait différente. Meilleure peut-être?

Si nous avions été inspirés le Château de Malesherbes serait la propriété de la ville de Malesherbes et la dimension culturelle de la cité, son renom national, sa vitalité intellectuelle et le tourisme  auraient été considérablement accrus. Imaginez vous la diversité des évènements de portée nationale qui auraient pu être organisés?

 Le bénéfice spirituel et touristique de l'opération aurait été extraordinaire.

Sans parler des retombées économiques!

Il en est de même de la résurrection du Jardin Botanique de Monsieur de Malesherbes. Si la première action n'est plus possible la seconde l'est encore.

Elle aura moins de portée mais il serait dommage de la négliger.

Ma rêverie s'accorde bien d'autres sujets, mais arrêtons là. A chaque jour suffit sa tâche.

Partager cet article
Repost0
15 août 2009 6 15 /08 /août /2009 15:25

Quand vous empruntez la promenade du bord de la rive de l'Essonne en partant du pont Mirebeau pour rejoindre la baignade, vous passez devant les vestiges d'une porte métallique à barreaux.

C'était l'entrée du jardin botanique de Monsieur de Malesherbes.

Monsieur de Malesherbes ne se présente plus: C'était un esprit érudit, éclectique, curieux qui éprouvait un véritable amour de la nature. Il avait créé là un jardin botanique dans lequel étaient soignées des nombreuses essences exotiques et qui avait une réputation nationale.

Les vicissitudes de l'histoire l'ont fait disparaître et il n'en subsiste plus que la porte.

Ne serait-ce pas une bonne idée que de le faire revivre en consacrant à cette œuvre historique et culturelle le Marais sur lequel il était installé.

Il en serait agrémenté et retrouverait sa véritable et unique vocation en raison de la nature du sol inconstructible.

Les Jardiniers et les botanistes amateurs, ces amoureux tranquilles de la nature pourraient s'exprimer dans une action qui valoriserait la Ville de Malesherbes et attirerait les amis de la nature.

Si vous estimez que cette idée est bonne et que vous l'adoptiez je suis prêt à vous aider pour créer la structure de cette action positive et dans ce cas, exposez votre avis par le bouton"commentaires".
L'Association ACSO qui a assuré l'administration du sauvetage du Vieux Lavoir pourrait, mais cette fois-ci, avec le soutien de la Mairie, assurer l'administration de l'opération. 

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 15:44

Amis lecteurs…

Pendant quelques temps je vais être éloigné de mon ordinateur et le cours de mes articles sera interrompu. Je me permets de vous conseiller, pour ceux qui s'intéressent à la vie malesherboise de relire certains articles, par exemple:

La vraie histoire du vieux lavoir de Malesherbes pour sa valeur historique locale et si on réfléchit pour comprendre le déroulement ultérieur de l'histoire locale,

La sagesse des anciens

Anne Roumanof, qu'avez-vous dit?

Géologie ou transformisme? Pour apprécier les problèmes de technique géologique dans la gestion de la ville.

Bonnes vacances et à bientôt.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 14:59

                                         La voie de contournement de Malesherbes

                                             Plus communément appelée déviation

 

Cette déviation a été tracée et construite au milieu des années 1980.

Il avait été proposé un premier tracé qui empruntait la vallée verte mais qui a été abandonné parce qu'il traversait une zone dont la vocation était de permettre l'expansion urbaine sur des terrains géologiquement sains.

Le tracé est- sud- est a été adopté.

Mais ce tracé traversait la zone des Marais, inconstructible en raison de la composition des sols meubles et gorgés d'eau. Il a été décidé de prendre des précautions extraordinaires avec des creusements profonds, des apports considérables de matériaux nobles et même l'introduction de caissons de béton insubmersibles. C'était le maximum du possible pour tenter d'assurer la solidité et la pérennité de la chaussée.

En dépit de tous ces travaux, réputés d'une solidité éternelle,  cette route s'est affaissée et dégradée sur la portion qui traversait les marais à tel point qu'à nouveau des travaux onéreux et  considérables ont obligé de fermer la déviation pendant plusieurs mois. Et rien ne prouve qu'ils ne devront pas être renouvelés après un certain délai.

Depuis des siècles cette zone des marais est reconnue inconstructible. Je voudrais savoir par quel miracle administratif une zone inconstructible depuis des siècles, fragile, peut être déclarée constructible, assainie et viabilisée chèrement aux frais de la ville(les contribuables) et lotie par un promoteur entre la rue des Jardins, (voir l'article sur le parking) et la déviation, C'est du moins ce qui ressort des déclarations officielles après analyse. Qu'on veuille bien rectifier si je me trompe en utilisant le bouton "commentaires". 

En ma qualité de citoyen, dans une démocratie fière de l'être, j'ai le droit d'être renseigné dans le détail et les responsables décisionnaires ont le devoir de me fournir des explications détaillées, légalement justifiées et techniquement convaincantes.

Cela ne sera pas facile car les politiques, avec leur adresse habituelle, sauront découvrir une formulation de remplacement ou une voie de contournement en terrains fangeux.

P.S. Il me vient à l'esprit une métaphore amusante basée sur un fait réel :

En me confrontant à la puissante citadelle politique anonyme qui a déposé une chape sur la ville, je me revois, en 1944, montant à l'assaut du Fort du Mont Vaudois avec en main seulement une mitraillette.

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 12:37

                                        Le marché du Mercredi

Il est 11h30, je me promène sur le marché comme tous les Mercredis et j'ai l'occasion de rencontrer les personnes que je connais avec qui je peux échanger quelques paroles aimables.

C'est une des rares occasions où c'est possible.

Rue Saint Martin, une personne avec qui je n'entretiens plus de relations depuis longtemps pour des motifs fondés, Monsieur François Quelet, se dirige vers moi avec une photo du Vieux Lavoir de Malesherbes qu'il me présente, m'agonit d'insultes et se sauve sans autres explications. Ce style d'agression verbale et ce manque de respect est inadmissible entre personnes de bonne éducation dotées d'un minimum de savoir vivre

 J'aimerais beaucoup qu'il me donne les raisons de son comportement et je suis à sa disposition à mon bureau sur une simple demande téléphonique. 
Pour donner un coup d'arrêt à ce genre de comportement j'ai décidé de porter plainte à la gendarmerie.
Le gendarme qui m'a reçu est allé consulter le chef de brigade et m'a répondu que c'était impossible car les faits n'étaient pas caractérisés. J'ai demandé alors à les consigner sur la main courante. Il m'a été répondu qu'il n'y avait pas de main courante (sic). En conséquence j'ai donc consigné les faits sur mon blog. 

Partager cet article
Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 15:02

                              10.07.09. encore une effraction!                                                  

 
4 heures du matin

 

La Maison de la Presse, rue de la République, en plein centre, est l'objet d'une effraction.

La devanture est défoncée au niveau de la porte à hauteur du verrou et des individus pénètrent dans les lieux. Je ne sais pas encore s'il y a eu vol mais nous le saurons bientôt.

 

Je renouvelle mon appel pour l'installation de caméras de surveillance à laquelle il faudrait ajouter des rondes de nuit.

 

Nous avons bénéficié depuis quelques temps déjà de l'apport d'une population interlope incontrôlée ou insuffisamment contrôlée qui coïncide avec le début de ces exactions dont la cadence s'amplifie.

 

Les anciens Malesherbois commencent à s'inquiéter et demandent des mesures. 

 

Ces propos ne sont pas une position politique mais une constatation qui demande de la part des autorités en place une amélioration des moyens de sécurité.

Car si nous avons une attitude faible ou attentiste, bientôt nous aurons nous aussi nos bandes organisées hors la loi qui existent déjà à l'état d'embryons.

   P.S. Renseignements pris il n'y a pas eu vol parce que les individus on été dérangés par les aboiements du chien de la maison et n'ont pas pénetré dans le magasin.                   
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens