Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 15:27

 Chronique Locale 

Dans mon journal quotidien du 9 Avril j'ai lu une interview de Jean-Pierre Door, député-maire de Montargis intitulé "Nous ne reculerons pas face aux incivilités".

Il dit entre autres :

"Tous les auteurs de troubles sont connus et identifiés…En dehors du flagrant délit, seule la collaboration des habitants pourra nous aider à mettre un terme à ces agissements… C'est une situation intenable devant laquelle nous ne reculerons pas d'un pouce…Le conseil municipal a budgété récemment l'installation de caméras supplémentaires…Sur place les polices municipales et nationales ont augmenté leurs patrouilles…En tout état de cause la loi républicaine doit s'exercer".

C'est un sujet sur lequel j'avais l'intention d'intervenir depuis un certain temps et j'ai déjà un peu commencé en publiant les incendies de voitures qui jusque là étaient passées sous des silences un tantinet spécieux.

Tout d'abord, sachez que les cimetières sont souvent l'objet de profanations diverses notamment par des vols d'objets funéraires et de compositions florales.

Les rues de la ville sont souvent parcourues de nuit par des bandes ou des individus bruyants qui parfois en viennent à des violences.

Vous avez pu lire sur ce blog que des voitures brûlent.

J'ai l'exemple d'un jeune homme parfaitement bien élevé qui n'a provoqué personne qui a été agressé et a eu une dent cassée etc.

J'ai donc des suggestions à faire :

Sachant que la police municipale n'a pas les moyens, ni la mission, de faire de la prévention et de la répression, sachant que la nouvelle organisation de la gendarmerie ne  lui permet pas d'intervenir en tout temps et en tout lieu, je suggère d'installer des caméras de surveillance dans les endroits sensibles.

En premier lieu aux cimetières, ensuite place du Martroi où il y a quatre banques, puis dans certains passages obligés, et plus généralement dans tous les lieux sensibles au fur et à mesure des possibilité de l'avancement des équipements.

Les citoyens qui n'ont rien à se reprocher n'ont rien à craindre et ne peuvent que se réjouir

du progrès de la prévention au profit de leur sécurité.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 14:16

Dans cette période de crise centenaire, il faut savoir et vouloir réduire la voilure.

Il est un impératif pour les élus municipaux: réduire significativement les impôts locaux.

Il est urgent de supprimer ou pour le moins de diminuer fortement toutes les dépenses qui ne sont pas indispensables et peut être inutiles, de limiter aux justes besoins les effectifs, d'augmenter l'efficacité des services et  récompenser les personnels qui oeuvreront dans ce sens.

Sans parler de productivité, il faut organiser les différentes activités, répartir les tâches, supprimer les temps perdus par un meilleur planning, demander une organisation logique à l'encadrement, programmer les approvisionnements, gérer l'effectif, en bref, faire une gestion serrée nécessitée par la situation générale.

L'austérité obligée exige des économies sur toutes les lignes de dépenses mais il est préférable de supprimer en premier lieu les moins utiles tels que les frais de publicité et de représentation

Il est urgent de diminuer, entre autres, significativement les taxes foncières qui ont galopé beaucoup plus vite que l'inflation et qui pèsent trop sur le budget des ménages.

Je suis tout à fait conscient que gérer dans l'abondance est une activité agréable, mais que gérer dans l'austérité est un pensum nécessaire mais détestable qui ne soigne pas la popularité.

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 14:51

                                             

                                   Un héros honoré à Malesherbes

C'est avec émotion que j'ai lu ce matin dans le journal local le récit de la cérémonie de baptême, le 4 Avril, de la Coulée Verte, du nom de Robert Berthelot qui a participé à la Résistance en temps que réfractaire au STO ce qui lui a valu d'être déporté dans le camp de Buchenwald Dora.

Après la Résistance intérieure, j'ai eu l'honneur de commander une section du

Régiment de Bourgogne, issue des maquis dans lesquels j'avais combattu, nous sommes partis à 28 et à la suite des combats nous sommes revenus à 8 et ce moment de recueillement m'amène à avoir une pensée aussi pour mes compagnons avec qui, en entrant en Allemagne, j'ai vu les camps de la mort.

C'était une horreur.

Robert Berthelot mérite bien l'hommage qui lui est rendu

 

Partager cet article
Repost0
25 mars 2009 3 25 /03 /mars /2009 09:51

                                                     Histoire locale

                                        Rencontres dans la Lumière

Récemment j'ai rencontré incidemment, individuellement et successivement deux personnes X et Y qui m'ont fait le récit d'événements dont elles avaient eu connaissance ou auxquels elles avaient assisté. Elles ne m'ont rien appris que je ne sache déjà, mais les détails qu'elles ont apportés ne pouvaient pas avoir été imaginés et confortaient ce que je savais auparavant. C'est une tranche d'histoire locale qui doit être connue si la population veut éviter de pareils écueuils dans l'avenir et se forger son opinion sur des faits réels et pas sur des tromperies.

Je ne révèlerai pas leur identité, car il leur a fallu un grand courage pour défier l'omerta et oser amener à la lumière des opérations dont la connaissance est très instructive sur les moyens employés par une certaine mouvance politique et sur la valeur de la mentalité et de la loyauté de certains personnages de la comédie humaine.

 En 1982, ces deux personnes gravitaient dans la mouvance Guerre-Sevin et ont toujours gardé le contact.

Je vous rapporte leurs paroles qui sont a peu près les mêmes:

"Vous aviez animé un mouvement local apolitique qui avait suscité un intérêt certain auprès des électeurs et le groupe Guerre-Sevin redoutait que vous présentiez une liste qui aurait toutes les chances d'arriver en tête. Ils ont donc échafaudé une stratégie qui avait pour but de perdre l'homme, faute de pouvoir combattre les idées et finalement d'abandonner des pouvoirs qui leurs sont personnellement très précieux. C'est à partir de ce moment que la politique locale est partie dans un dérapage incontrôlé permanent.

Ils ont donc imaginé une manœuvre qui consistait à vous proposer de faire liste commune et de vous éliminer après l'élection en vous retirant tous les moyens d'action et en vous déconsidérant auprès de l'opinion. Ils ont pour réussir leur manœuvre circonvenu et détourné des personnages de votre entourage immédiat que vous comptiez faire désigner adjoints, ce qui assurait le succès de leur machiavélisme.

Cette manœuvre était indécelable car vous ne pouviez pas soupçonner des procédés aussi malhonnêtes. Dès la prise de fonctions, Sevin vous a immédiatement supprimé tout moyen d'action, et bien qu'élu premier adjoint, vous n'aviez pas même une table de travail à l'intérieur de la Mairie et le Secrétaire de Mairie avait reçu la consigne de ne pas travailler avec vous. Puis il a supprimé vos délégations sous un prétexte des plus fallacieux.

Il avait néanmoins, avec son compère, sous estimé votre esprit de résistance. Vous n'avez pas démissionné et à leur grand désappointement vous avez tenu le temps du mandat!

Le tandem Guerre-Sevin avait déjà employé une stratégie semblable contre Monsieur Pataud, qui, lui, ne s'en est jamais remis. Avec en prime, la confection et la diffusion de poêmes destinés à le ridiculiser, par un nommé A.M., proche de la même mouvance politique.

Cette même mouvance à donné la consigne de vous poursuivre dans toutes vos activités par exemple dans l'Office Municipal des Sports présidé à ce moment par un homme à eux; dans la Société de Tir, dans laquelle il y avait deux adjoints félons etc.

Une variante de cette stratégie a été employée contre Paul Sanchez qui ne pouvait plus que se soumettre et se retirer sans faire de vagues." 

Mes deux interlocuteurs m'ont dit d'autres choses mais elles n'entrent pas dans ma démonstration d'aujourd'hui qui se propose uniquement de stigmatiser les méthodes d'une certaine politique dont malheureusement les promoteurs sont toujours actifs…cqfd.

Je crois avoir démontré que je n'avais aucune ambition personnelle, seulement celle de servir; faire connaître la réalité en est une. Les citoyens doivent connaître les faits et les hommes avant de se faire une opinion fondée.

Au plan national, ce sont ces sortes de manœuvres qui ont été employées contre le Général de Gaulle, c'est pourquoi j'en ai surnommé les participants les Collabobos. La gravité des situations n'empêche pas l'humour.

 

  

Partager cet article
Repost0
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 17:49

Nettoyage

 

Depuis quelque temps la ville est plus propre, car les déjections canines ont presque disparu. Il convient de reconnaître les mérites de Monsieur le Maire car il est enfin possible de circuler à pieds sans risques.

Il est souhaitable que le plan de progression et de modernisation de la ville que Monsieur le Maire a imaginé suive la même cadence de réalisation pendant les cinq ans à venir, tout d'abord pour franchir la crise au mieux selon nos risques et nos moyens, ensuite pour relancer le commerce et surtout pour fortifier le bassin d'emploi sur lequel, m'a dit un conseiller qui s'y intéresse, vont se concentrer le maximum des efforts car il s'agit de la prospérité et de l'avenir de Malesherbes.

 

                                    Sécurité

                               Feux sans joie (1) 

Le bruit court que des voitures auraient brûlé, une nuit de la semaine dernière rue de Boigneville

Partager cet article
Repost0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 08:40

                               Lettre à mon ami de trente ans

Mon cher Vittorio

Quand j'ai crée la Société de Tir de Malesherbes, en installant un stand dans ma propriété actuelle,   rue Saint-Eloi, j'ai financé les installations, fourni le matériel et la trésorerie de départ. La salle étant devenue trop exigüe, 6 ans après, j'ai obtenu le nouveau local par la municipalité et j'ai assuré et financé personnellement le transfert dans le nouveau local, créé et financé les nouvelles installations.

Je n'ai pas hésité à faire ce sacrifice financier pour faire vivre à Malesherbes un sport dans lequel j'étais champion de France et que j'estimais intéressant pour développer certaines valeurs que j'ai enseignées à tous les participants y compris toi, mon ami de trente ans, j'en avais les qualifications nécessaires en ma qualité d'instructeur militaire et de lieutenant- colonel de l'armée Française.

Quand je suis entré à la municipalité, j'ai pour ce que je croyais être l'honnêteté intellectuelle,

décidé de me retirer de la direction de l'association pour qu'il n'y ait pas de confusion ou interférence entre mes différentes activités. J'ai constaté à mes dépens que c'était une erreur!

Comme tu étais mon ami de trente ans, que je te reconnaissais quelques compétences techniques, c'est en toute amitié et confiance que c'est à toi que j'ai transmis la présidence effective du Club et que j'ai accepté d'être élu à vie Président d'Honneur.

Je n'attendais aucun remerciement, peut-être une certaine considération, mais certainement pas une exclusion assortie d'une telle publicité qu'elle était de toute évidence destinée à porter atteinte à mon honneur et à ma réputation. C'était un acte diffamatoire que tu as fait paraître dans la presse.

Que tu ais décidé de briser là ma vie de sportif m'a totalement éberlué.

Pour moi les conséquences de ton geste ont été extrêmement graves dans l'ensemble de mes activités dans la société locale, exploité comme il l'a été par cette fameuse mouvance politique avec les conséquences sociales qu'il est facile d'imaginer et qui perdurent.

Mais ce qui est beaucoup plus grave: tu ne m'as jamais signifié, ni oralement, ni par écrit

les raisons de ton geste, quelle est ma faute, mon délit, mon vol, mon crime qui justifient vingt ans de prison on peut appeler ça comme ça.

Monsieur le Maire, au cours de la séance du conseil municipal du mois de Mars a parlé d'une soi-disant vieille querelle pour masquer sa volonté d'inaction partisane dans cette affaire, or je n'ai jamais eu de querelle avec personne.

Alors certains Malesherbois supposent que j'ai détourné des fonds, eu un comportement malhonnête, ou un comportement dangereux, tenu des propos inacceptables ou fait une faute contre l'honneur?

Cela doit être éclairci! Et rectifié!

Alors je te demande comme j'en ai le droit, de me faire connaître  les motifs précis de cette exclusion que tu as prononcée, et surtout de ne pas modifier la réalité, ce qui serait hautement répréhensible. Seule la franchise est honorable. Je compte sur ton honnêteté.

Dans l'attente de recevoir cette précision nécessaire pour l'honneur, le tien comme le mien,

Reçois l'expression de ma considération.

                                                             André Fréquelin  

                                           Dit:Robin Desbois dans la Résistance

 

Destinataires:Monsieur VITTORIO CROCE, Monsieur le Maire de Malesherbes.                                                                                                                                                                   

Partager cet article
Repost0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 09:33

 

 

 

                                                      

                                              Comportements ésotériques

                                                      Est-ce de l'humour ?

 

 

J'ai rencontré une seule fois, il y a longtemps, un ancien élu. Pour des motivations qui sont les siennes il m'a voué une haine maladive dont je n'ai pas vraiment compris les motivations profondes, mais ça l'a vraiment rendu enragé, la preuve en est qu'elle perdure depuis des années et des années et s'est prolongée par des problèmes dans mes activités civiles, sans avoir d'objet décelable, sauf celui de nuire.

Je ne suis pas le seul, ni le premier, mais je suis celui contre lequel il s'est le plus activé dans une obscurité opaque, et toujours en retrait, plaçant devant lui des petits collabobos qui, par ailleurs n'ont, pour certains  rien compris, et ne comprendront jamais.

Ses relations sont si puissantes qu'un recours politique n'est pas envisageable et qu'un recours judiciaire ne peut pas aboutir localement mais seulement en Conseil d'Etat ou en Cour de Cassation.

Elles sont si puissantes qu'elles sont capables, comme je l'ai démontré dans des articles précédents d'escamoter des graves affaires judiciaires ou administratives sans en laisser de traces.

Cela mériterait une enquête mais vous avez bien compris qu'elle est impossible à déclencher, et si vous ne l'avez pas compris je suis en mesure de vous le certifier.

Ce genre de personnage existe aussi ailleurs, et sévit ailleurs, mais où il sévit nous ne sommes plus en République ou en Démocratie ni même en état de droit.

L'opacité et le secret des intrigues sont telles que le peuple ne les soupçonne pas et ne comprend pas qu'on se défende contre des manœuvres que le peuple ne peut pas connaître et qui, pour lui, n'existent pas. Mais j'ai suffisamment de preuves, et chacun a pu lire dans les journaux le récit de manigances politiques beaucoup plus graves, encore plus camouflées, (par exemple l'affaire Boulin) et encore plus incroyables mais pourtant cela existe. La seule riposte possible est de les dénoncer, elle n'est pas sans risques mais j'en ai affronté d'autres !

Alors, donner du pouvoir officiel ou occulte à de tels personnages est un danger et pas seulement pour la démocratie. Ils ne méritent que le mépris.

Au moment de publier cet article je me demande où le classer : politique, psychanalyse, faits divers, finalement je le classe dans l'humour.

 

                                                                 Signé: Robin Desbois

                                                               Le dernier des résistants

 

Partager cet article
Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 16:22

 

 

Compte rendu du Conseil Municipal Mars 09

 

On vient de me transmettre une page du Compte Rendu du Conseil Municipal au cours duquel Monsieur le Maire a fait un commentaire de ma lettre du 11.02.09.

Je suis indigné car mes propos sont totalement tronqués et modifiés de telle sorte qu'il me fait dire des choses que je n'ai jamais eu l'intention d'exprimer.

Ce procédé est bien connu et très employé par ceux qui pratiquent une politique discutable, et qui ne respectent pas les personnes.

Je demande à Monsieur le Maire de supprimer ses commentaires du Compte Rendu et pour qu'il n' y ait aucune interprétation tendancieuse de publier intégralement ma lettre. C'est dans ce cas le seul procédé honnête pour corriger ce que je veux bien penser être une erreur involontaire.

 

Document remis en Mairie le 13 03 09 à l'intention de Monsieur le Maire

 

                                         André Fréquelin

Partager cet article
Repost0
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 14:33

 

 

Les boulangeries sont les principales animations du centre ville et nous souhaitons la bienvenue et  un bon séjour au nouveau Boulanger qui vient d'allumer son four.

Son métier est un beau métier, particulièrement symbolique, on dit: bon comme du  bon pain, retirer le pain de la bouche, le pain a servi de symbole à la cène etc.

Mais il a des contraintes, le fournil travaille la nuit et le magasin doit être ouvert le jour à des heures dérangeantes comme par exemple les heures des repas, particulièrement à Malesherbes où les heures de sorties des usines se situent souvent entre midi et trois heures.

Mais les Boulangers et aussi leurs épouses sont des personnes courageuses et conscientes de leurs responsabilités et ne reculent jamais devant la tâche imposée par un si noble métier.

Bienvenue au Boulanger et à son épouse.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 15:48

 

 

J'ai lu sur la République de Centre du 28 Février un article intitulé"L'imprimerie Maury fait face à la crise"

Le journaliste écrit " cette imprimerie est un poumon d'oxygène économique de la région"

Monsieur Jean Paul MAURY est un homme remarquable, conscient des ses devoirs, et il saura prendre les meilleures décisions pour son entreprise, mais la situation est telle sur le plan général que cela ne peut pas être sans conséquences.

Malesherbes a été qualifiée la" Cité du Livre", c'est très flatteur, mais cela signifie qu'il s'agit presque d'une mono industrie.

C'est évidemment une énorme imprudence de la part de nos édiles qui n'ont pas su (après une croissance économique rapide au cours des années 60 et 70) diversifier raisonnablement le bassin d'emploi ou n'y ont peut être pas pensé. Il est vrai qu'ils n'y ont pas été aidés par les autorités politiques locales.

Il faut aider les industries existantes pour leur survie et il faut aussi, en dépit des difficultés, et surtout en raison des difficultés, déployer tous les efforts possibles pour diversifier le bassin d'emploi.

J'ai suggéré, il y a quelque temps déjà, à Monsieur le Maire, de nommer à plein temps, un Maire Adjoint, particulièrement dynamique, qualifié, au fait des problèmes économiques et industriels qui consacre toute son activité au bassin d'emploi.

Nous devons abandonner l'apathie lalente et endémique et se consacrer corps et âme, en dépit des oppositions locales, avec imagination, intelligence et dynamisme à la recherche de solutions et surtout travailler, car comme le disait le laboureur à ses enfants" c'est le fond qui manque le moins".

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens