Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 20:05

                                                        A contre courant

Mes analyses ne sont pas faites pour flatter dans le sens du poil car je ne recherche pas la popularité mais l'efficacité. Je présente mes regrets, mais il m'est impossible par tempérament de changer de ligne.

Quand deux strates sont aussi mêlés, aussi en osmose que le sont la ville de Malesherbes et la CCM, le planning et l'organigramme doivent être communs et l'harmonisation confiée à l'une ou à l'autre des deux partenaires.

Des services complets et largement fournis en personnel sont présents dans les ateliers de la ville, provisionnés dans le budget et la charge de travail est seulement de l'ordre de 40%.

Or la CCM crée son service technique indépendant, sans avoir les ressources et qui sera financé par un impôt nouveau ou par une augmentation des impôts existants. Ce qui ne l'empêche pas de passer des marchés avec une entreprise, parait-il, pour des travaux de peinture alors que les ouvriers de la ville sont peu approvisionnés en travail.

Nos édiles semblent ignorer que nous traversons la crise du siècle, qui exige une gestion drastique des finances publiques et que les nouveaux pauvres sont de plus en plus pauvres et que pour eux une augmentation des impôts est une catastrophe.

Les administrations territoriales ont l'obligation morale de faire des économies de gestion. La première est de partager l'emploi en commun des services existants et de diminuer les coûts de l'ensemble des services administratifs.

Il faut supprimer les doublons nouvellement créés, ne plus embaucher, et contrôler les dépenses euro par euro pour ne pas faire de la gestion à contre courant, et pressurer les contribuables pauvres qui souffrent et même ceux qui sont moins pauvres mais qui sont excédés par des dépenses inconsidérées.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 19:53

                                                               Marasme

 

Je viens d'apprendre que trois boutiques fermaient encore dans le centre ville.

C'est la dégradation commerciale qui s'accélère.

Elle est la conséquence  des nouvelles habitudes qui ont été acquises par la clientèle partout dans le monde grâce à la puissance attractive des grandes surfaces. A Malesherbes, seules dans le petit commerce de bouche, quelques boutiques  où se font des achats complémentaires d'appoints survivent.

Les commerces de chaussures ont totalement disparu et les boutiques de mode poursuivent une petite activité grâce à l'habilité et à l'art des commerçants qui ont le flair pour bien choisir des modèles dans le vent qu'ils distribuent presque à l'unité pour satisfaire leur clientèle qui ne désire pas voir le vêtement qu'elle porte circuler en de nombreux exemplaires dans les rues de la ville.

La diminution de la circulation piétonne dans le centre de la ville porte évidemment préjudice aux commerces de convivialité que sont les cafés où on peut trouver un peu de chaleur humaine et échanger quelques propos distrayants. Ils souffrent en outre des menées de quelques écolos agressifs et pisse froid de plus en plus inquisitoires qui se polarisent sur des détails qui finalement masquent l'essentiel.

Le centre présente maintenant un décor d'installations administratives : Banques, Assurances, Intérims, Agences etc. avec la froideur de leurs vitrines.

Seuls trois commerces artisanaux d'équipement semblent avoir une certaine activité.

Pourtant des efforts ont été tentés.

Mais ces efforts ont été vains parce qu'ils ont présenté des défauts de conception et de réalisation. En conséquence l'argent des contribuables a été dépensé en pure perte.

Je pense en particulier à la rue piétonne qui était en soi une bonne idée que je partageais.

Le revêtement de la chaussée par des pavés partait de l'idée de créer une rue originale et rustique qui donnerait une ambiance moyenâgeuse dans un contexte  de ville historique.

Mais les pavés qui ont été choisis ont un relief chaotique incompatible avec les chevilles et les pieds. Il n'est pas besoin d'être un grand architecte pour comprendre qu'une rue sur laquelle on marche mal  ne peut pas être appréciée des piétons. Alors elle sert à quoi ? C'est un non sens !

Mais en outre la chaussée n'est pas suffisante en elle-même pour créer l'ambiance recherchée. Il fallait compléter le décor en rénovant les façades à l'ancienne, solliciter l'ouverture de quelques boutiques d'arts et d'artisanats anciens qui attireraient les chalands dans une rue traitée en style rétro. En bref, il fallait être assez imaginatif pour créer une ambiance véritablement attractive et qui donne envie.

Qui corrigera ces erreurs? Qui relancera l'activité ?

Je n'ose pas répondre : personne, parce que je souhaiterais me tromper.

 

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 18:37

Nécessité de l'information

Les conditions de la vie dans la cité sont règlementées par les décisions prises par le Conseil municipal sur propositions du Maire.

La publication des délibérations est donc importante pour les citoyens qui doivent organiser leurs activités en fonction  des textes,  les plus anodins pouvant avoir leurs conséquences.

Il y a donc nécessité absolue qu'elle soient portées à leur connaissance dans les meilleurs délais

Les consulter à la mairie ou sur des panneaux est une démarche obsolète et peu aisée.

Se fier a des comptes rendus de presse est aléatoire dans la mesure où ils sont résumés et souvent absents des quotidiens.

Or la Mairie dispose maintenant d'un Blog sur lequel les services de la ville ainsi que d'autres renseignements utiles sont portés à la connaissance des intéressés.

C'est un moyen moderne, rapide, gratuit, accessible à tous sans démarche particulière.

Il serait donc judicieux qu'il soit utilisé pour informer les citoyens des décisions qui les concernent.

Il serait possible de compléter la publication des comptes rendus des séances du Conseil municipal par des informations succinctes sur les travaux en cours dans les commissions.

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 17:49

On ne nous dit pas tout.

Je vais écrire cet article au conditionnel car je ne tiens pas les faits de la victime elle-même, mais ils m'ont été rapportés par une personne bien informée et digne de foi.

Il y a une huitaine de jours une personne du bas de la ville aurait eu la visite d'un homme se disant appartenir au service des eaux. Il lui aurait dit que le service avait détecté une surpression importante qui pourrait avoir des conséquences pour la maison et qu'il venait vérifier. Après avoir inspecté le rez de chaussée il lui aurait demandé d'aller elle-même voir au premier étage s'il n'y avait rien d'anormal.

Quand elle est redescendue, l'homme avait disparu avec un portefeuille.

Il s'agit d'un fait d'importance limitée, mais dont la population doit être informée, car dans le cas contraire il peut se renouveler.

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 12:10

 

 

Places de stationnement

 

Chacun a pu constater que le stationnement dans le centre ville est saturé.

Le problème n'est pas simple et pour le résoudre il faudrait dépenser des sommes importantes que pour le moment la ville ne peut pas inclure dans son budget.

Il est heureux que les handicapés disposent de places réservées à proximité des bâtiments officiels.

A ce sujet, il n'y en a pas près de la Poste. Il serait souhaitable que deux places leurs soient réservées à l'entrée de la rue du Capitaine Lelièvre pour faciliter leurs démarches dans cet établissement.

Il serait en outre nécessaire que la porte d'entrée de la poste soit enfin mise aux normes règlementaires car l'entrée est malaisée non seulement aux handicapés mais aussi à ceux qui ne le sont pas.

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 14:29

 

 

On ne nous dit pas tout....

 

Le jeudi 30 Octobre, un peu après 19 heures, Place du Martroi, quatre énergumènes se seraient rendus coupables de violences diverses. Après avoir cogné sur les voitures ils auraient agressé plusieurs personnes et les auraient rouées de coups. Plusieurs victimes se sont réfugiées  chez des commerçants et quelqu'un a téléphoné à la gendarmerie. Quelques instants plus tard les gendarmes se sont rendus sur les lieux. Ils ont pris connaissance des faits et ont recueilli les témoignages.

Les quatre énergumènes ont poursuivi leur périple à travers la ville, et vers 20h30 ils ont entre autre donné des coups de pieds dans les voitures place Mazagran, puis continué de cogner dans les voitures dans la rue du Capitaine Lelièvre. A cet endroit ils ont agressé un jeune homme qui regagnait son domicile, ils l'ont jeté à terre. Il a eu une dent cassée, diverses contusions, et son blouson déchiré.

Depuis un an, il y a eu plusieurs agressions, ou des faits délictueux dont la population n'a pas eu connaissance.  Il serait pourtant utile qu'il en soit autrement pour que des précautions soient prises.

Il est regrettable aussi, compte tenu de la dégradation constatée, qu'il y ait moins de rondes de la Gendarmerie et que cela n'entre pas dans les missions de la Police Municipale qui pourrait relever l'identité des rôdeurs et prévenir ainsi de tels faits.

Partager cet article
Repost0
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 15:00

 

Rappel de la loi

Les Associations loi 1901 ont été créées pour permettre aux citoyens de s'associer pour accomplir des activités a buts non lucratifs telle que des actions caritives, du sport, des études particulières, des activités ludiques ou artistiques etc. mais à l'exclusion de toute action politique.

Cette dernière interdiction est généralement rappelée dans les statuts de toutes les associations loi 1901.

Si une association contrevient à cette interdiction en participant à une action politique d'ordre général, ou d'ordre particulier contre une personne, quand la preuve en est faite, il convient soit de d'exiger la démission des membres de la direction et leur remplacement, soit dans les cas plus graves, de dissoudre l'association elle-même et éventuellement de poursuivre individuellement les contrevenants car il s'agit d'un délit très grave lourd de conséquences.

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 10:00

J'ai demandé à mes lecteurs de me faire part de leurs avis et de leurs analyses sur les sujets que je traite sur mon blog. Pour l'anecdote humoristique je dois vous dire que j'ai eu un premier avis oral de la part de mon épouse qui m'a dit "Je trouve que tu parles trop de tes propres affaires et de tes expériences et que tu dois choisir plus souvent tes sujets ailleurs"

J'ai reconnu qu'elle a en partie raison, bien que j'intercale en principe les matières. Mais la raison pour moi évidente est que ce sont les sujets que je connais le mieux et dont je suis sûr de la véracité. Je tente de leur donner un sens universel afin d'en tirer une morale expérimentale qui est destinée à informer mes lecteurs des dangers dans l'organisation de notre société et de quoi ils doivent se méfier.

Il n'y a donc aucun narcissisme dans ma démarche.

Un de nos grands philosophes a écrit "Chacun porte en soi la forme entière de l'humaine condition"

L'introspection est donc enrichissante mais ne doit pas être la seule source d'inspiration car elle resterait dans l'errance d'un romantisme désuet.

.J'ai pris bonne note de sa remarque

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 18:18

De la discussion jaillit la lumière.

Les idées qu'on médite dans la solitude de son bureau, qu'on élabore sans interlocuteur, et qu'on reporte sur son ordinateur, combien même serait- elles sensées, ne se sont pas affinées par le contact avec d'autres esprits tout aussi sensés mais qui n'ont pas le même angle de vue.

C'est pour quoi je serais heureux, par la voie du bouton "commentaires" de recevoir votre point de vue sur mes propos. Je demande que les textes ne soient pas anonymes, mais le nom des auteurs n'apparaîtra pas s'ils le désirent.

 

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 21:32

 

Sous ce titre la République du Centre du 22 Septembre annonce que la municipalité a mis en place deux bornes supplémentaires ce qui porte à cinq les bornes disponibles.

Il convient de remercier le Maire pour cette initiative.

Mais il faut poursuivre l'action en direction des maîtres car on peut supposer que ceux qui n'ont pas utilisé les trois précédentes n'utiliseront pas les deux supplémentaires.

Il serait peut-être utile de leur adresser une notice explicative pour leur rappeler leur devoir et comment l'accomplir. Quelques affiches bien rédigées et très visibles seraient aussi souhaitables ( on pourrait y mentionner l'emplacement des bornes).
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens