Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 13:06

28;09;10;Une auto aurait brûlé avant-hier dans la Vallée Verte.

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 12:44

 

Rencontre impromptue…

…Mais distrayante. Distrayons nous ensemble. Mercredi 22.09.10. 12heures 15.

Je suis, comme j'en ai l'habitude et le plaisir, allé me promener sur le Marché.

J'ai eu l'occasion de rencontrer Monsieur le Maire et je me suis déplacé courtoisement pour le saluer et lui serrer la main. Puis j'ai continué ma promenade.

Je l'ai rencontré à nouveau rue Saint Martin et il a pris l'initiative de s'arrêter pour m'entretenir. Son ton a été immédiatement agressif et selon son expression je n'écrirais que des mensonges.

Je suis, bien entendu resté très calme pour répondre à ses affirmations, mais son ton a encore monté. D'après lui j'aurais écrit qu'il avait vendu les terrains et qu'il touchait des commissions. Tout le monde peut constater que je n'ai jamais écrit cela, mais il a maintenu ses propos.

(Vous pouvez constater que j'ai écrit à plusieurs occasions que je considérais Monsieur Michel Guérin comme un homme honnête et bon. Et je le confirme à nouveau. Mais j'ajoute que je ne me prive pas de critiquer les décisions de Monsieur le maire quand elles me semblent contraires aux intérêts de la cité.)

Il a ajouté: "Je pourrais en dire sur vous!"

Ce propos est grave et je lui ai demandé quoi? Il n'a pas osé répondre. C'est dommage!

Il a ajouté que j'étais un homme aigri et que je devais être malheureux et qu'il me plaignait.

Je le remercie pour sa compassion que je sais très sincère. Mais qu'il se rassure je ne suis pas aigri mais au contraire très enthousiaste avec beaucoup de projets, des idéaux élevés et la

même combativité que lorsque j'avais vingt ans. Et j'étais déjà confronté à des esprits haineux et diffamatoires qui avaient le pouvoir. C'est par ailleurs dans les combats que j'ai toujours retiré mes plus intenses satisfactions.

Bien entendu il se trompe, il faudrait qu'il lise sur mon blog l'article "Un verset de ma bible" peut être, peut être comprendrait-il?

Mais il m'a dit sur un ton méprisant et dégoûté qu'il ne me lisait pas! Alors de quoi parle t-il?

Par ailleurs il ne dit pas la vérité parce qu'il a écrit lui-même des commentaires sur mon blog.

Il m'a dit à un moment: "Vous ne devriez pas m'attaquer parce que j'ai demandé moi-même que la zone des marais soit inconstructible". (Je ne l'ai jamais attaqué, j'ai commenté.)

Mais j'ai lu autre chose: Qu'il faisait supprimer toutes les zones saines sur le haut de la ville réservées sur le PLU pour faire porter l'effort (sic) sur le bas de la ville!!! Le Marais!

Ce n'est pas beau de dire des "contrevérités". Je ne l'attaque pas, je constate.

Il a ajouté qu'il ne pouvait pas refuser de délivrer un permis de construire.

C'est amusant! Mais pourquoi inscrit-il cette zone au PLU et en fait-il le soutien?

C'est comme cela qu'on trompe les Malesherbois! Je ne l'attaque pas, je constate!

Une révision drastique du PLU s'impose donc dans l'urgence!

Je ne l'attaque pas, je tire une conclusion!

Je rencontrerai toujours Monsieur le Maire avec plaisir et intérêt dans les rues de la ville.

Comme il a refusé deux fois de me recevoir au prétexte qu'il n'avait rien à me dire mon honneur m'interdit de me rendre à son bureau. Mais comme je suis son aîné il ne dérogerait pas à venir dans le mien puisque je l'y invite.

Ou alors nous pouvons nous rencontrer en terrain neutre à condition de discuter sur un ton posé et courtois sinon amical et de rédiger un compte rendu de notre entretien.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 19:59

Aujourd'hui le Courrier du Loiret a fait paraître l'article"Pouvoir et devoir"paru dernièrement sur ce blog. L'information des Malesherbois est ainsi plus étendue. Mais tous ne sont pas encore informés de l'incongruité d'un lotissement dans le marais et de ses conséquences désastreuses. D'autres pourraient être troublés par la désinformation propagée par les bénéficiaires de cette opération inqualifiable.

Je dois poursuivre l'action pour aboutir. Il en est de même en ce qui concerne le danger qui menace la parcelle Ai14 qui est la réserve d'extension du cimetière.

Je m'efforcerai d'intercaler d'autres sujets mais ceux- ci auront la priorité jusqu'à l'atteinte du but recherché.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 12:40

 

…je fais de la résistance pacifique.

 

Bien entendu je ne lutte plus contre des "collaborateurs" à la dévotion d'un occupant, dits Collabos, mais contre les comportements de petits pouvoirs retors qui contournent les règles fondamentales et fondatrices de notre société républicaine qui se dit démocratique mais est dénaturée par les dérèglements de ces petits pouvoirs.

C'est par dérision que je les ai baptisés "Collabobos"

Nous vivons donc dans une démocratie contournée de telle façon que le pouvoir échappe au peuple au profit d'une intelligentsia catégorielle qui a tendance à devenir héréditaire à travers des enseignements spécialisés dont l'ENA est l'exemple le plus frappant. Elle n'est ni de gauche ni de droite. Ces deux notions n'étant que des masses de manœuvre qui peuvent s'interférer ou se substituer dans l'articulation d'une stratégie globale.

Ce qui est vrai au plus haut niveau se retrouve ailleurs par contagion et laisser faire selon le bon plaisir du pouvoir.

Les petits pouvoirs décentralisés en profitent en échappant aux contrôles de légalité devenus laxistes.

Notre démocratie n'est donc pas le fait du peuple. C'est une démocratie aristocratisée, parfois vénale, qui s'accroche au pouvoir par des artifices de stratégie et de tactique politique.

Là est une cause de notre décadence, source de tous les dangers.

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 10:45

Nous sommes au mois d'Aout et la plupart d'entre vous sont en vacances et leurs occupations ludiques les éloignent heureusement des problèmes préoccupants.

Je fais moi-même un break et j'en profite pour me ressourcer.

Je reprendrai le cours de mes articles au début du mois de Septembre et quelques articles déja rédigés démontreront que ma détermination reste totale et ma volonté de combattre les manigances intacte.

Je me permets néanmoins de vous engager à bien relire les articles concernant le projet de lotissement dans le marais et aussi ceux concernant la parcelle Ai14 qui est la réserve d'extension du cimetière parce que la pression doit se poursuivre pour aboutir à l'annulation de ces projets délétères.

Bonnes vacances et à bientôt! 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 07:39

 

                                                       …et la traversée du Parc

 

Je me suis installé à Malesherbes en 1971.

Depuis cette date j'ai pu constater que des usagers de la SNCF traversaient le Parc du Château pour aller en direction de Pinson.

C'était la poursuite d'une tolérance qui avait été accordée depuis de nombreuses décades. Or une tolérance qui subsiste après plus de trente ans se transformerait en un  "Droit Coutumier" qui ne pourrait pas être aboli par une simple décision individuelle sans respecter des formes légales et humanistes. (Le droit coutumier étant incrusté dans la vie quotidienne de ceux qui en bénéficient.)

La concorde en société s'accommode mal de ce qui apparaît arbitraire.

Pour mettre fin ou maintenir ce droit coutumier, la question étant posée, il serait courtois de faire appel à un médiateur en espérant que ses avis aboutiront à une solution apaisante acceptée par tous.

 

Post-Scriptum. 31.07.10. J'ai omis de préciser que si un droit coutumier est au bénéfice de la population l'autorité qui est chargée de le faire respecter est le Maire de la ville, officier de police judiciaire.

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 11:10

                                        Ou la réalité dans la fiction

Pour démêler les arcanes de la politique, il faut considérer ce qui apparaît et faire appel à la logique et l'analyse  pour induire ce qui n'apparaît pas et se trouve être le plus important.

La meilleure image qu'on peut en avoir est un iceberg dont la partie immergée est vingt fois plus importante que la partie émergente.

La partie immergée est creusée d'un labyrinthe d'arcanes dans lesquels les intérêts se confrontent, s'allient, interfèrent au bénéfice d'objectifs secrets servis par des alliances inavouables.

En Sicile, on appelle cela une Mafia conduite par des Parrains. En France cela n'existe pas et n'a donc pas de nom.

Mais le résultat de l'activité de cette organisation qui n'existe pas apparaît sous des formes incompréhensibles dans la partie émergée de l'iceberg.

C'est-à-dire dans des propositions politiques qui étonnent, et la présence de personnages inattendus ou d'ectoplasmes. Nous avons l'impression d'entendre une mauvaise partition musicale écrite par un mauvais compositeur qui se croit un grand musicien et qui se serait réservé le rôle de Basile.

Et vous serez habilement amenés à accepter des personnages et une politique opposée à vos intérêts inclus dans l'intérêt général.

Vous déposerez alors automatiquement votre bulletin avec une arrière pensée d'insatisfaction que vous corrigerez en disant "Après tout il n'est pas plus mauvais qu'un autre". Sans comprendre qu'il s'agit de la volonté de la partie immergée de l'iceberg qui y trouve son intérêt.

Mais nous sommes dans une démocratie dite éclairée.

Nous en sommes orgueilleusement persuadés.

Ou bien on nous en a habilement persuadé.

Nous avons et nous aurons donc la politique que nous méritons.

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 19:32

Vous vous questionnez souvent sur la gouvernance qui conditionne votre espace de vie.

Vous ne comprenez pas certaines orientations qui vous surprennent parce qu'inattendues et sans logique apparente.

Vous ne comprenez pas qu'on laisse aller les problèmes fondamentaux et que toute l'attention soit focalisée sur des questions marginales éloignées des grandes questions qui conditionnent votre devenir, vos activités et l'environnement futur.

Vous avez la sensation informulée, diffuse, que les choses mûrissent et se nouent ailleurs, que vous assistez à un ballet d'ectoplasmes qui émanent d'une autre réalité.

Il est exact que cet état de fait existe. Il trouve ses racines lointaines dans l'organisation de la paysannerie. Cela explique l'urbanisation de la ville de Malesherbes, la désignation des élites ou considérées comme telles, et la lenteur des évolutions.

Mais je n'ai pas l'intention d'entreprendre une étude ethnologique.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 07:27

Sur la convocation du Conseil Municipal du 24 Juin figurait en dernière question:

                                   Informations et questions diverses.

J'assistais à cette séance en qualité de spectateur.

Cette dernière question m'a été entièrement consacrée sans me nommer.

Monsieur le Maire ne m'a pas nommé par mon nom mais par une périphrase dite sur un ton méprisant et faisant allusion à mes titres et distinctions patriotiques en associant mon blog "Malesherbes Union", sans le nommer, et en le prétendant être un ramassis d'erreurs, de mensonges, d'insanités et de calomnies.

Cet amalgame a la configuration d'une présentation diffamatoire.

Il y a été fait allusion dans le compte rendu paru dans La République du Centre ce qui aggrave les faits.

Mettons les choses au point :

- J'ai toujours dit et écrit que je considérais Monsieur Michel Guérin comme un homme honnête et bon.

- Mais Monsieur Michel Guérin est aussi maire de Malesherbes. En ma qualité de citoyen de la ville j'ai le droit d'analyser les propos, les actes et la gestion du Maire et de faire connaître les résultats de mes analyses.

Elles peuvent être favorables ou défavorables mais n'attaquent jamais la personne et considèrent seulement les positions, les solutions et les actes d'un Maire.

Je me permets néanmoins l'humour nécessaire pour agrémenter la lecture d'un blog.

J'ai été amené, depuis deux ans à disserter sur le projet de Lotissement dans le Marais que j'estime inacceptable et j'ai le droit de l'écrire. Depuis trois ans Monsieur le Maire a pris des positions favorables pour faciliter l'opération par tous les moyens possibles en sa possession.

Pourquoi cherche- t-il à le cacher maintenant ? Et à se dissimuler derrière le PPRI ? Est-ce que ce n'est pas me donner raison sans vouloir l'admettre ?

Et ses positions et ses actions concernant la réserve d'extension du Cimetière sont- elles acceptables ? J'ai le droit de le dire et de continuer d'agir pour ramener à la sagesse.

Est-ce que conférer à un tiers la jouissance de la réserve d'extension d'un cimetière outre le risque d'en perdre un jour la propriété ne donne pas une image sacrilège ? Ou de cynisme?

Cette image n'est- elle pas en opposition avec les traditions et la sensibilité populaires?

Pour me résumer, je respecte la personne de Monsieur Michel Guérin, je respecte la fonction de Maire, mais je me réserve le droit de faire connaître mes analyses sur la gestion de la commune et je n'accepte en aucune façon que Monsieur le Maire se permette des allusions méprisantes au sujet de mes actions  ou distinctions patriotiques en les associant à des éléments qu'il se permet de qualifier de mensongers. Un peu de tenue s'il vous plait !

Depuis qu'il a deux fois refusé de me recevoir au prétexte qu'il n'avait rien à me dire, ma propre respectabilité ne me permet plus de pénétrer dans son bureau. Mais je le rencontrerai toujours avec plaisir et courtoisie dans les rues de la ville et mon propre bureau lui est ouvert.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 07:04

Je ne suis pas un spécialiste des problèmes de propriété particulièrement en ce qui concerne les terrains et les cadastres.

Je suis obligé de faire une confiance relative aux gens qui disent savoir ou du moins de tenir compte de leurs propos et d'y attacher assez d'importance pour les vérifier ou les transmettre aux intéressés.

Une personne qui s'est dite clerc de notaire à la retraite m'a appelé pour me donner des informations qui m'ont tellement sidéré que je les donnerai au conditionnel parce je n'ai pû en vérifier qu'une partie. Il m'a dit:

" Décadastrer des terrains est une opération grave qui permet toutes les manipulations.

Entre autres si un tiers clôture une parcelle décadastrée après trente ans elle devient sa propriété légalement sans autre démarche. Il en est définitivement propriétaire.

Sur le cadastre une parcelle qui n'a plus de propriétaire connu il suffit d'inscrire son nom sur la parcelle pour en devenir légalement propriétaire. J'ai connu un géomètre qui par son travail, et ses relations en mairie avait connaissance des parcelles libres et y mettait systématiquement son nom.

La parcelle Ai14 dont vous parlez sur votre blog et qui a été clôturée par le château deviendra sa propriété légale après trente ans et le 2ème cimetière aura définitivement perdu sa réserve d'extension de 6.099m² dont il est déjà à demi dépossédé par une convention dont la teneur est inconnue.

Il y aurait même (à vérifier) autour du cimetière une marge de quelques mètres dont on ne parlerait plus.

Toute cette vaste opération totalement inédite de décadastrage sur le territoire de la commune avec des motifs spécieux ressemble fort à une stratégie calculée et très discutable qu'il conviendrait d'éclaircir, d'autant plus que le vote du Conseil municipal du 25 Mai sans que les Conseillers connaissent ces parcelles, les aient visitées et aient une seule information sur leurs situations et leurs devenirs est entaché d'abus et devrait être annulé."

Ces propos ont sur certains points une apparence de vraisemblance et sur d'autres ils sont exacts, c'est pourquoi je me permets de les faire connaître, mais avec la plus grande circonspection dans l'attente de vérifications de la part des autorités compétentes.

J'ai toujours dit et écrit que je considère Monsieur le Maire comme un homme honnête et bon et je ne doute pas qu'il fera diligenter une enquête et mettra son  veto sur le décadastrage dans l'attente des conclusions de la dite enquête et qu'on ne nous dira pas que tout est déjà effacé.

 

P.S.16.06.10. Une Conseillère municipale vient de me dire qu'elle a reçu ce jour le texte de la Convention qui a été évoqué lors du Conseil Municipal du 25 Mai et qui concernait la parcelle Ai14 sur laquelle a porté le vote du 25Mai et dont on ignorait la teneur. 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens