Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 10:03

Soyons clairs! Et pour être clairs dégageons notre esprit des idéologies et des calculs électoralistes des politiques politiciennes!

Soyons réalistes et constatons que l'Allemagne domine l'Europe. Pourquoi? Parce qu'elle a eu l'intelligence de se donner la possibilité d'augmenter sa capacité, son efficacité et ses débouchés industriels!

Et pendant le même temps la France, la cigale de la fable, a laissé se dégrader ses moyens!

(Potentiels industriels et financiers, l'un et l'autre étant liés).

La cigale a tout naturellement perdu la compétition, et elle continue de chanter!!!

Pour redonner à la France ses potentiels industriels, économiques, financiers et le plein emploi, c'est évident: Il faut réindustrialiser le territoire! Et c'est urgent car nous courons à une catastrophe à court terme.

La preuve n'est plus à faire: elle est faite!

La cause principale est connue: c'est le prélèvement fiscal social sur les salaires, ce prélèvement fiscal social à la source qui fausse la constitution logique de la valeur des productions et engendre une inflation artificielle permanente qui fait courir les salaires après les prix, sans jamais les rattraper.

Détaxer les salaires des impôts sociaux est un impératif et les reporter en fin du cycle de la constitution de la valeur est la solution logique parce qu'elle libère les prix de revient. La couverture sociale étant généralisée, la Tva serait préférable à la CSG parce qu'elle  a une assiette beaucoup plus large, et pour les salariés son augmentation serait plus que compensée par l'augmentation des salaires et la baisse du prélèvement. Ils y trouveraient un bénéfice catégoriel! Elle aurait un avantage supplémentaire qui est qu'elle pourrait être supprimée sur les exportations et appliquée aux importations ce qui aiderait les entreprises françaises pour exporter avec les avantages financiers connus pour l'ensemble de nos finances!

On en est plus au dilemme: Je fais ou je ne fais pas, tu veux ou tu ne veux pas. Et à gauche? Et à droite? Assez de tergiversations! C'est la seule solution logique. Alors, de gauche, de droite, ou du centre, ou d'ailleurs, allez-y!  Et foin de votre politique bêtement politicienne!!!

Mon premier article sur la détaxation des salaires a paru en 2006 sur le Courrier du Loiret, il y a sept années  que je défends cette idée nouvelle et salvatrice et si j'y apporte tant de passion c'est parce que je suis certain qu'elle réussira à améliorer le sort de mes concitoyens!

 

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 16:22
                  Extrême Urgence

Quand comprendront-ils que nous sommes au bord du précipice économique et du chômage de masse et que nous devons de toute urgence supprimer tous les prélèvements à la source de la production et les reporter en aval afin de rendre à nouveau notre industrie en expansion et compétitive pour développer nos exportations et faire la relance intérieure ce qui permettra de réindustrialiser notre territoire et de retrouver le plein emploi ?

C'est une révolution dans la routine de nos conceptions fiscales mais c'est une révolution salvatrice!

Qu'avant leurs intérêts politiques, ils priorisent l'intelligence!

Nos politiques et nos économistes ont le devoir d'abord de comprendre puis d'affronter ce problème vital et de le résoudre s'ils ne veulent pas nous faire rejoindre à terme court la Grèce dans sa décadence et accepter notre asservissement politique!

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 16:00

 

 Ou pourquoi vous vous appauvrissez et pourquoi la vie est plus chère ?

 Je m'efforce depuis près de dix ans de faire comprendre et admettre cette évidence qui est loin de l'être et qui pourtant est bien réelle et mal vécue!

Pour augmenter le pouvoir d'achat des salaires il faut le libérer des charges dites sociales qui en fait sont antisociales en raison de leur application à la source et reporter cet impôt sur des assiettes plus larges qui n'obéreront plus le pouvoir d'achat des salaires et ne freineront plus notre expansion économique.

Je vais tenter d'éclaircir mon raisonnement pour une meilleure compréhension et pour supprimer les levées de boucliers de la part de ceux, les salariés, qui profiteraient d'un meilleur sort! Je vais donc prendre une autre voie!

Dans le prix de revient des produits la masse salariale est le facteur le plus important parce qu'elle entre généralement pour un tiers dans le prix de revient du produit pour être ensuite multipliée par les marges commerciales qui se calculent en pourcentage.

Quand le salaire est augmenté de 10 euros la masse salariale est augmentée en gros de 20euros et se retrouve dans le prix de vente pour 30 euros. Ces valeurs théoriques prises pour le raisonnement sont approximatives mais elles illustrent la progression des valeurs et la régression du pouvoir d'achat.

Ce n'est donc qu'une démonstration approximative simplifiée en ce qui concerne les chiffres mais ce qui est important c'est d'assimiler cette progression infernale. Ce ne sont pas les chiffres cités qui sont importants mais le sens du raisonnement qui démontre que lorsque les stocks constitués avec les anciennes valeurs sont épuisés, et même un peu auparavant, les produits augmentent à la vente au-delà de l'augmentation des salaires (2 ou 3 fois plus) donc le pouvoir d'achat est à nouveau infériorisé.

C'est la spirale infernale qui ne profite qu'aux financiers avisés et aux spéculateurs.

Ce système fiscal à la source a d'autres conséquences majeures. La première étant la chute de nos exportations qui sont le seul facteur véritable d'accroissement de la richesse nationale.

Autant qu'il subsiste des stocks anciens vous avez l'impression d'une légère augmentation de votre pouvoir d'achat mais rapidement l'augmentation des prix vous fait déchanter et  vous retrouvez un pouvoir d'achat obéré. Vous êtes dupés par votre propre augmentation.

La charge fiscale sociale supportée par les salariés et les employeurs dans ce qu'on appelle la masse salariale est profondément antisociale, plonge l'ensemble de la nation dans le marasme et la neurasthénie par ses conséquences antisociales et appauvrissent la France donc tout le monde par la chute de ses exportations!

 

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 12:42

Le salaire est sacré... (Mais ?)

C'est sous ce titre que j'ai lancé, il y a plus de 6 ans, sur ce blog et dans la presse l'idée de la "Détaxation des Salaires" dans l'intention de relancer l'activité, l'économie, le pouvoir d'achats des salariés, les exportations et le niveau de vie. 

Cette proposition a été transformée dans sa transcription en Tva sociale ce qui l'a déguisée en épouvantail et a sapé la confiance de ceux qui n'ont pas étudié le raisonnement un peu rébarbatif, c'est vrai.

Je m'explique, et je vais tenter de simplifier mes explications.

L'ensemble des prélèvements sur les salaires, ceux qui figurent sur la feuille de paye et ceux qui n'y figurent pas sont une ânerie coupable de tous nos maux ! Il s'agit de prélèvements à la source, et comprenez bien : à la source de la création de  notre richesse collective et de la fécondité !

Tout tient dans la formule "Si on prélève l'eau à la source, la rivière se tarit et les poissons meurent !"

Il faut donc prélever les ressources non pas à la source mais dans l'estuaire quand le courant de l'eau a rempli tout son office de moteur de l'activité humaine !

Alors je vais simplifier au plus court pour être facilement compris :

En schématisant : Le salaire est composé du salaire direct perçu par le salarié et du salaire indirect dont une partie figure sur la feuille de paye et une autre qui n'y figure pas mais ces différentes sommes constituent la masse salariale qui est la valeur chiffrée de la part de richesse que le salarié a constituée par son travail et qu'on retrouve dans le prix du produit fabriqué. Pour obtenir le prix de vente on ajoute une marge bénéficiaire et enfin la Tva.

Les charges salariales, impôt à la source, payées par le salaire du salarié sont incluses dans le prix du produit et c'est avec son salaire net que le salarié va les payer à nouveau par le biais de la Tva en payant ses achats

Il n'est pas équitable qu'il paye deux fois le même impôt  à la source sur son salaire. Il serait donc parfaitement équitable qu'il ne les paie plus à la source mais, comme tout le monde, au niveau de la Tva, dont l'assiette infiniment plus large réduirait le prélèvement individuel.

Voilà pourquoi il serait équitable de supprimer l'impôt social à la source. Les conséquences seraient multiples, en premier l'augmentation du pouvoir d'achat des salaires, la relance de l'économie, l'augmentation du volume des exportations, la résorption du chômage etc.

  

 

Partager cet article
Repost0
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 11:38

 

Faudra-t-il que nous nous affaiblissions encore, jusqu'à aboutir à la faillite, pour que nos gouvernements, particulièrement socialistes comprennent que c'est notre imposition sociale à la source qui nous tue?

Mon dieu, si vous vous occupez de nous, je vous en prie, je vous implore, car je crains qu'il n'y ait plus que vous pour atteindre leur raison obérée par la passion politique qui les aveugle!

Ne voient t-ils pas que nous ne pouvons même plus vendre nos automobiles qui sont pourtant parmi les meilleures? Que les Français, les salariés français, achètent des voitures étrangères en même temps qu'ils militent contre la fermeture des usines en France!

C'est pourtant une douloureuse démonstration par l'absurde de l'imbécillité de notre fiscalité sociale !

Alors combien de temps encore pataugeront ils dans cette absurdité mortelle ?

De toute urgence, au lieu de continuer d'imposer à la source les salaires de 100%, reportez d'urgence ces impôts sur une assiette plus large ce qui aura pour conséquence de réduire nos prix et d'augmenter le pouvoir d'achat des salariés, et même des autres, de relancer nos exportations et notre économie !

Détaxez la masse salariale!

Supprimez ces impôts meurtriers ! C'est urgent, c'est vital !

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 12:08

Non, Monsieur Hollande, les employeurs ne sont pas des ennemis. Si les conditions des activités industrielles et commerciales étaient logiques, normales et intelligentes en France elles ne pénaliseraient pas un fonctionnement normal des entreprises. Elles ne seraient pas obligées de s'expatrier pour ne pas déposer leurs bilans!

A vous de supprimer les prélèvements à la source qui les désarment de leurs capacités et au lieu de gonfler la masse salariale par des prélèvements exorbitants, prélevez l'impôt sur une assiette large compatible avec une économie prospère et le plein emploi et détaxez les salaires!

Là est la solution et tout le reste n'est que des gesticulations!

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 10:30
 
L'idée très primaire de l'impôt à la source préconisée par des thuriféraires à courte vue a démontré par l'absurde sa nocivité. Il est pourtant évident que si on prélève l'eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent.

Le salaire est à la source de la réalisation des produits et un prélèvement fiscal sur la masse salariale suit le produit et son prix de revient jusqu'à sa valeur finale en apportant des pesanteurs et des frais annexes en particulier financiers qui se retrouvent dans le prix marchand multiplié par différents indices.

Il s'ensuit une compression des salaires pour réduire l'incidence sur le coût de production.

Il faut comprendre que cette ponction sur la masse salariale se retrouve dans le prix des produits et que quand le salarié les achète en magasin il repaye à nouveau ce prélèvement qui lui a déjà été retenu sur la masse salariale!

C'est une construction à la gribouille.

Ma démonstration est volontairement simple pour que tout le monde puisse la comprendre.

Si je ne suis pas encore assez clair dites-le moi et j'éclaircirai mon raisonnement !

Vous comprenez donc que finalement le salarié paye deux fois les taxes sociales

Il faut faire preuve d'esprit d'analyse ce qui permet de comprendre les conséquences !

Les prélèvements nécessaires pour financer nos exigences sociales doivent être opérés à la fin du cycle industriel et commercial. Vous avez compris cette évidence mathématique?

Le terme de TVA Sociale a finalement été lancé pour tromper l'opinion soit volontairement soit involontairement ou par incompétence. C'est une appellation négative. Il convient de parler de "Détaxation des salaires".

Il s'agit de détaxer les salaires et de prélever à la fin du cycle de la production et de la commercialisation d'une part pour que les salariés ne payent pas deux fois, de fluidifier la ligne de production et d'autre part de permettre de réduire les prix à l'exportation pour accéder au doublement de nos exportations dont nous avons un urgent besoin pour maintenir l'emploi et amortir notre dette.

Et réfléchissez à cette autre évidence. Si les salaires sont détaxés le prix des produits fabriqués sera diminué d'autant, le volume de nos exportations sera augmenté, l'embauche reprendra parce que nous serons concurrentiels et si les salaires sont augmentés de 20% et si les taxes sont fixées à 4% le pouvoir d'achat des salariés sera augmenté de 16 %. Ces chiffres sont une hypothèse pour faciliter la compréhension, mais la fixation des taux est l'affaire du gouvernement et des parlementaires. Mais le principe est celui que je défends dans près de 200 articles parus depuis plus de 7 ans sous la rubrique "Détaxation des Salaires" et dans la Presse.

Mon premier article avait pour titre "Le salaire est sacré" c'est toujours ma devise.

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 17:39
 
(C'est un aide mémoire qui doit avoir sa place dans une poche de tous les politiciens élus, de tous les hauts fonctionnaires, et généralement de toutes les personnes dont l'activité est rémunérée par des fonds d'état sans oublier ceux qui aiment l'honnêteté intellectuelle):

 

 

Nécessité d'un Plan de Relance Urgentissime.

Réforme fiscale en profondeur.

Libération fiscale (à la source) des salaires.

Ré industrialisation du territoire.

Doublement des exportations par la diminution des coûts de revient.

Réduction de 30% de l'effectif de la fonction publique et son reversement dans le secteur libre.

Réduction de 50% des effectifs des élus politiques.

Réduction de 50% des dépenses de fonctionnement qu'ils engendrent.

Accélération des réformes financières pour une meilleure stratégie dans le cadre de la mondialisation.

Expansion de notre activité internationale, surveillance des frontières pour limiter les flux migratoires humains et financiers au niveau des échanges utiles.

Défense de notre libre arbitre national.

Renforcement de nos défenses économiques, politiques et sécuritaires.

Réduction du coût de l'organisation politique européenne par ailleurs trop pesante en regard des services rendus, et génératrice de lenteurs.

Avoir en permanence à l'esprit que le salaire est sacré, que sa fiscalisation à la source est la cause de tous nos maux économiques et par voie de conséquence financiers par ses effets en cascade jusqu'à la finalité des coûts.

Ne jamais laisser la passion politique prendre le pas sur la sagesse.

(Et relisez mes cent articles sur la détaxation des salaires parus depuis 2006 dont le premier intitulé "Le salaire est sacré" qui était symbolique, a tout déclanché dans la réflexion économique.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 14:39

Le pouvoir a basculé, la gauche a dorénavant tous les pouvoirs.

Pour ce qui me concerne l'action pour promouvoir mes idées sur la fiscalité sur les salaires et le pouvoir d'achat reste la même et doit reprendre !

Je milite depuis des années pour obtenir la détaxation des salaires qui est la condition fondamentale pour notre progrès économique et l'augmentation du pouvoir d'achat. Le gouvernement précédent avait enfin compris ! Seul Manuel Valls, dans la nouvelle équipe, avait compris et repris cette idée. François Hollande l'avait rejetée et déclaré qu'il supprimerait le décret qui l'avait instituée en partie et qui au contraire méritait d'être renforcé.

Je dois donc poursuivre mes efforts d'explications et de didactique pour faire à nouveau admettre le bien fondé de cette idée fondamentale !

Il faudra à nouveau faire comprendre qu'il ne s'agit pas de politique mais de bon sens économique au bénéfice de tous et particulièrement des salariés! Ce serait une avancée économique extraordinaire qui relancerait l'activité générale, nos exportations donc notre richesse collective, nos finances, et la réindustrialisation du territoire et généralement une vie meilleure.

Alors poursuivons avec courage ce qui est un noble but quand on a intégré dans son idéal la défense des salariés et du peuple on ne doit pas mépriser ou combattre une grande avancée en leur faveur !

Partager cet article
Repost0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 11:04

Puisqu'ils sont intelligents…

Parce qu'ils sortent de l'ENA ils sont intelligents…

Parce qu'ils sont intelligents, ils ont tout compris…

Ils ont compris que l'essentiel du prix de revient d'un produit  c'est l'addition du coût de la matière première acheminée sur le lieu de production et la masse des salaires directs augmentés de la masse des taxes sociales et étatiques, appelées salaire indirect, auxquelles s'ajoutent les frais généraux de fabrication.

Ils ont compris que le salaire indirect dont le montant est de 60 à 100% pourrait être supprimé du prix de revient du produit grâce à une fiscalité intelligente qui changerait l'assiette d'application.

Ils ont compris qu'une assiette beaucoup plus large séparée du coût de production aboutirait à un prix de vente hors taxe nettement inférieur ce qui augmenterait le volume des ventes, notamment à l' exportation, et créerait les emplois qui nous manquent alors que la situation actuelle supprime ceux qui existent!

Ils ont compris que la diminution du prix de revient abaisse le prix de vente ce qui donne une marge pour retrouver le financement en dégageant une autre ou plusieurs autres assiettes de financement moins pénalisantes!

Puisqu'ils sont intelligents, qu'ils ont donc  compris, et qu'ils exercent le pouvoir, pourquoi ne prendraient-ils pas les mesures nécessaires?

Pourquoi ne supprimeraient-ils pas les taxes sur les salaires, ce qui relancerait l'accroissement global du nombre des emplois, le pouvoir d'achat, relancerait l'activité générale et nos finances nationales?

Quels sont les intérêts politiques malsains qui s'opposent à l'évidence?

Là est la question?

Je n'y répondrai pas, mais en aucun cas ce ne peut être les entreprises!

Demandez à vos patrons?

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens