Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 16:08

Réfléchissez! Et comprenez bien! (2)

Quand vous méritez ou que vous ayez besoin d'une augmentation de votre salaire l'entreprise est réticente pour vous l'accorder savez vous pourquoi! Parce que si elle vous accorde cent euros elle doit immédiatement en débourser 200!

Le prélèvement à la source est une erreur et une hérésie car si on capte l'eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent!

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 14:31

Réfléchissez! Et comprenez bien!

Les taxes sur les salaires sont des élucubrations ineptes:

Si on capte l'eau à la source, la rivière se tarit et les poissons meurent!

Les poissons c'est vous!

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 16:00

Je suis exaspéré qu'on continue d'appeler la Détaxation des salaires: TVA sociale. On transforme ce qui est une libération de la rémunération du travail en ce qui serait une taxe nouvelle qui serait subie par le peuple! Assez de mauvaise foi. Prenez votre crayon et faites des calculs et arrêtez de dire des âneries! Je vous redis que ce n'est pas la rémunération du travail qui doit supporter toutes les charges financières apportées par les avancées sociales! Ceux qui s'opposent à cette mesure de justice vous trompent! Parce que je ne veux pas leur faire l'injure de penser qu'ils n'ont pas compris!

La détaxation des Salaires, financée sur les transactions commerciales peut s'appeler soit:

CASG (Cotisation aux Assurances Sociales Généralisées) ou bien

FCS (Financement des Charges Sociales) ou bien

CS (Cotisation Solidaire)

Ou bien tout ce qu'on voudra mais plus jamais TVA sociale qui fait penser à un impôt nouveau qui coiffe et supplémente tous les autres alors que la Détaxation des Salaires libère le travail d'une charge qu'il supporte injustement et qui a placé notre économie et nos salaires depuis des décades en situation d'infériorité.

 

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 12:52
        La détaxation des Salaires,  dite CASG, dite TVA sociale.

 

Ce matin cette proposition sera examinée dans une réunion au sommet.

Quand en 2006 j'ai fait paraître dans la presse le premier article qui énonçait le problème et que j'ai ouvert mon blog le 10 février 2007 avec l'article"Le salaire est sacré" je n'imaginais pas qu'ils aboutiraient à une réunion au sommet le 18 janvier 2012, ce matin même.

J'ai néanmoins poursuivi, depuis 6 ans, avec plus de 100 articles sur différents supports, des communications au Conseil Economique et Social et des fax à différentes personnalités et même au Président.

Cette idée était conçue pour bénéficier en priorité aux salariés en accroissant leur pouvoir d'achat d'une façon pérenne. Elle a aussi une vertu pour l'économie en général en fluidifiant la circulation des valeurs.

Bizarrement cette idée, prioritairement conçue en faveur des salariés, est combattue par la gauche!

Ont-ils perdu la raison? Pour des raisons purement politiciennes la gauche prend une position en opposition avec l'intérêt vital des salariés en combattant cette idée fondamentale.

J'en suis navré, mais je poursuis mon idée parce que j'y crois!

Partager cet article
Repost0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 11:55

 

                                           …à côté de la route!                

J'écrivais dernièrement que la conception de la Détaxation des salaires, dite CASG, dite TVA sociale ne devait rien à la conception allemande, suédoise ou patagonne.

Elle est originale parce qu'elle répond à une situation particulière en France, créée par un mécano fiscal, monté sans logique, auquel on ajoutait de temps en temps, et de plus en plus souvent, dans l'urgence, une pièce supplémentaire, (sans tenir compte des règles de l'architecture), et qui nuisait à l'équilibre général. C'était sous la pression d'une politique laxiste attisée par des irresponsables. Ce laxisme a commencé dans les années 1960 et s'est accéléré depuis les années 1980. La France était un pays riche mais il est plus facile de s'appauvrir dans le laxisme que de s'enrichir par une activité productrice avec la patience et la sagesse.

Nos apprentis sorciers avaient trouvé la formule magique"Y' a qu'à faire payer les entreprises" sans se rendre compte qu'ils programmaient ainsi leur propre suicide comme celui qui entamerait à la hache la branche sur laquelle il est assis. Nous en avons malheureusement des exemples tous les jours. Et les entreprises doivent maintenant intégrer dans leurs prix de revient toutes les cotisations des charges sociales en plus de toutes les autres, au détriment de leur compétitivité à l'exportation et même sur le marché intérieur qui importe les produits qu'il ne peut plus acheter sur place. Alors les entreprises font faillite, disparaissent ou s'expatrient et les grèves sont remplacées par le chômage.

Et comme on n'a toujours pas compris, on continue d'ajouter de temps en temps une pièce fiscale au mécano. Le Président, lui, avait compris et il a entre temps supprimé la taxe professionnelle. Mais c'est insuffisant et il faut aller beaucoup plus loin ou bien cette tare fondamentale nous conduira à la ruine à grands pas!

Il y a aussi un résultat mécanique à comprendre: les taxes sont incluses dans le prix de revient, la suppression des taxes sociales sur les salaires abaissera le prix de revient. La TVA sera donc appliquée sur une somme moins élevée et le prix de vente sera par conséquent inchangé sauf si la taxe ouvrière supprimée n'est pas amortie.

Les taxes sociales sont en fait un impôt à la source. Et ma doctrine est contenue dans la formule suivante sous une forme symbolique que tout le monde peut comprendre:

Le prélèvement à la source est non seulement une hérésie mais encore un non-sens car si on capte l'eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent.

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 11:09

Une évidence qu'ils font semblant de ne pas comprendre: Si on supprime toutes les taxes sur le travail pour les reporter sur les transactions le prix de revient des produits fabriqués sera diminué considérablement. Sachant que le taux de la TVA est appliqué sur le prix de revient des produits son rendement sera diminué et pour avoir un prix de vente équivalent sans augmentation il suffit de réajuster le taux. Mais pour que l'entreprise donne le salaire complet sans retenue des taxes il faut que ses propres taxes soient diminuées du même montant. Et si dans le désir de justice sociale on veut distribuer le salaire brut il suffira de forcer un peu le taux pour maintenir le montant de la taxe ce qui n'aura aucune influence négative sur le coût de la vie en raison de la diminution des prix de revient et en raison du retour immédiat dans l'économie du supplément de ressources dont bénéficieront les salariés ce qui augmentera le volume de l'offre donc la diminution du prix de revient par l'augmentation du volume de la production. On peut même supposer une accélération de la rotation des échanges et un supplément d'activité.

Si on ne veut pas réajuster exactement le taux de la TVA, il faudra reprendre la différence au niveau de la CSG. Ou mélanger les deux solutions pour favoriser la reprise économique.

On peut affiner le raisonnement en testant différentes hypothèses.

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 11:23

 

La détaxation des salaires dite CASG (Cotisation aux Assurances Sociales Généralisée) dite TVA Sociale. C'est l'arme initiale.

 

Tout d'abord quels sont les leviers qu'on peut activer sans augmenter les prélèvements?

1-     Redonner du pouvoir d'achat aux salariés au profit de l'activité intérieure sans surcharger les entreprises en libérant la feuille de paye des prélèvements sociaux pour libérer un pouvoir d'achat immédiat!

2-     Décharger les entreprises de certains frais existants anachroniques et pénalisants pour tous afin d'inciter les entreprises émigrées à revenir et à d'autres de s'implanter.

3-       Activer les échanges extérieurs en sachant que c'est le principal moyen de conforter la fortune collective d'un état nation en détaxant les produits exportés de la TVA et en l'appliquant à l'entrée des produits importés au niveau de la réception de la facturation sans en accepter la déduction au cours des échanges ultérieurs. Nous sommes dans un cas de force majeure.

4-     Modifier notre système des prélèvements sociaux en détaxant les salaires et en prélevant la ressource sur les échanges ce qui augmente l'assiette de l'impôt et diminue la participation individuelle. Le salarié percevra le salaire brut à la place du salaire net l'augmentation du pouvoir d'achat sera donc réelle et visible.

5-     Réformer notre administration pour organiser sa productivité, son efficacité et son coût.

6-     Lutter contre les procédés maffieux. Supprimer les privilèges: Tous les hommes sont égaux.

7-     Créer une commission de la hache chargée d'élaguer toutes les dépenses inappropriées ou inutiles.

8-     Dans les administrations, en fin d'exercice, ne pas s'évertuer à dépenser à toutes fins les crédits non employés, mais les annuler!

9-     Enfin pour nos amis syndiqués faire des grèves qui dérangent les tenants du pouvoir dans l'entreprise, d'accord! Mais plus jamais celles qui coûtent de la peine, des larmes et de l'argent à l'ensemble de la population par des actions globales et aveugles qui engendrent des millions de déficit, qui font émigrer des entreprises et dissuadent les autres de venir.

10- Tout celà est un ensemble de voeux qui seraient bons pour la nation, mais il y en aurait encore d'autres!

 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 12:09
En se positionnant contre la Détaxation des salaires, dite CASG, dite TVA sociale.

 

J'ai lancé l'idée de la détaxation des salaires il y a plus de six années parce que j'étais persuadé que les salariés en seraient les premiers bénéficiaires si l'application de cette idée n'était pas biaisée. Pour le démontrer, il est nécessaire que la partie des taxes qui s'appliquent directement sur la feuille de paye soit supprimée en premier. La démonstration étant ainsi faite la partie des taxes dissimulée hors feuille de salaire pourra se faire progressivement après une première suppression égale à la précédente.

Je le redis, si cette idée est honnêtement appliquée:

1-     Le pouvoir d'achat des salariés sera augmenté. Et le prix de revient des produits hors taxes sera diminué.

2-     Le volume des exportations sera augmenté

3-     La TVA étant appliquée aux importations les finances de l'Etat en profiteront.

4-     La relance qui en résultera créera une ambiance favorable à l'embauche et le chômage diminuera.

5-     Les investissements créateurs d'emploi seront relancés.

6-     Il y aura d'autres avantages que j'ai développés par ailleurs.

C'est ce qui résulte des analyses honnêtes et impartiales et non politiques de ces idées nouvelles.

Tous les candidats, particulièrement ceux qui défendent généralement les intérêts du peuple devraient l'adopter parce qu'elle n'est pas politique mais technique.

Or, seul Manuel Valls l'a fait à gauche. Je suis déçu par la position de François Hollande qui prend une position contraire, sans développer un argumentaire cohérent et qui visiblement fait une démarche politique éloignée des arguments techniques et opposée aux intérêts des électeurs salariés qu'il prétend représenter.

Manuel Valls avait raison, François Hollande s'égare.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 14:26

                                            La doctrine

Il y a bien longtemps, j'ai écrit l'article suivant, qui était parfaitement original et qui par la force des choses est devenu une doctrine.

Après avoir été publié dans la presse, il a fait l'ouverture de ce blog. Ce n'était pas un hasard. Le débat animé qui se déroule au plan national le démontre.
__________________________________________________________________________________________

 

                                      Le salaire est sacré

 

Le Travail a un caractère emblématique. Il élève l’homme, nourrit la famille et crée la richesse collective.
Par voie de conséquence le salaire est sacré. Sacré mais pas inviolable.
Le salaire net perçu par le salarié ne représente en gros que la moitié du coût salarial. Le travail est taxé autant que le salarié reçoit.
Les conséquences sont multiples : la minoration du pouvoir d’achat, le coût exagéré des stocks, le manque de fluidité des trésoreries, un gonflement des prix de revient et un impact sur les prix des produits.
Partie constitutive importante du prix de revient les prélèvements se retrouvent dans les prix de vente. En faisant ses achats le salarié les paie une seconde fois augmentés de la TVA qui devient une TAP, taxe ajoutée au prélèvement. Le salarié paie donc une seconde fois l’impôt sur son propre impôt.
Comprenez- vous pourquoi le système fiscal français est le plus cher du monde? Et le coût de la vie le plus élevé.  La solution que la raison exige est de détaxer totalement le salaire et d’opérer le prélèvement au niveau des ventes selon le mécanisme de la TVA quand la valeur est constituée.
Il s’ensuivrait par l’accroissement de l’assiette une baisse des produits et des services, une amélioration du pouvoir d’achat, une relance de l’économie, un abaissement du coût des stocks, une facilitation de l’embauche et une régression du chômage. A cela s’ajoute la diminution du coût de recouvrement de l’impôt.
Je sais bien que cette idée sera difficilement admise par la routine administrative et le conservatisme bien que nous ayons sept millions de pauvres.
Mais si par hasard j’avais raison ?
Notons pour finir que l’impôt à la source est non seulement une hérésie mais encore un non-sens car si on capte l’eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent.

 

___________________________________________________________________

 

Le débat national est si animé,si passionné, qu'il en sortira forcément quelque chose.

Il faut espérer que la raison et la logique engendreront une solution économique dynamique dans la justice sociale.

___________________________________________________________________

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 19:18

                       C.A.S.G. ou TVA sociale?

                           Les deux mon général!

 

Quand j'ai proposé de détaxer les salaires il fallait bien trouver un remplacement indolore et immédiat qui laisse aux salariés une marge de profits.

La première solution était de trouver le financement sur les échanges commerciaux au niveau de la TVA, c'est le plus facile à mettre en œuvre et son rendement est immédiat tout en permettant d'augmenter le pouvoir d'achat.

Mais si j'ai intitulé mon système CASG, c'est parce qu'il y avait une seconde voie qui est la CSG mais il fallait qu'elle s'impose par l'évidence.

Ces deux voies de financement sont donc maintenant possibles mais leurs simultanéités et leurs taux réciproques sont dépendants du pouvoir politique.

Il serait possible, et peut-être souhaitable, de les instituer au même instant dans des proportions à étudier, d'autres hypothèses peuvent être envisagées mais elles devront toutes intégrer une avancée des salaires.

Je sais bien que tout cela fait figure de révolution. Mais si tout est bien calculé, c'est une révolution qui sera une avancée extraordinaire pour la progression du pouvoir d'achat des salariés, des emplois, des exportations, de la justice sociale et de nos finances !

Ce n'est copié ni sur les Allemands, ni sur les Suédois, ni sur les Patagons !

Ce n'est pas facile à comprendre, je l'admets, mais je peux tout expliquer. Il y a dans le personnel politique dirigeant des grandes intelligences et ceux qui font semblant de ne pas comprendre, le font uniquement dans un but électoral en proférant des arguments fallacieux! Il y a une personnalité à gauche, Manuel Walls, qui a compris mais il est minoritaire. A droite tout le monde a compris. Le Président aussi!

Et les électeurs comprendront que les gagnants seront les salariés!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens