Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 12:28

Candidat ? Non! Pas encore !

J'ai entendu hier soir l'interview du Président de la République par Yves Calvi et Jean-Pierre Pernaut. Je n'ai pas apprécié le ton employé par Yves Calvi trop agressif tandis que Jean Pierre Pernaut semblait mal à l'aise. Le Président, qui ne voulait pas être interrogé comme un candidat qu'il n'est pas encore a fait des exposés pédagogiques  assez réussis, malgré la fatigue des jours précédents, en faveur de la Grèce, mais surtout pour sauver l'Euro "dont la chute aurait été une catastrophe mondiale" selon lui. Alors que le débat sur les modalités d'un plan de rigueur soulève les passions il a souligné qu'il faudrait sans doute faire participer les importations au financement de la protection sociale.

( C'est une mesure que j'ai développée sur ce Blog et que je soutiens)

Il a exclu une augmentation généralisée de la TVA qui "pèserait sur le pouvoir d'achat" mais il sera bien obligé de la faire.

( J'y serais favorable  à la condition expresse que les charges sociales sur la feuille de salaire soient supprimées ce qui augmenterait le pouvoir d'achat des salariés et dans ce cas relancerait l'activité. Mais c'est une idée qu'il est difficile de faire comprendre )

 Il y a une phrase réaliste qui m'a plu : "Le problème n'est pas les agences de notation, c'est que nous dépensons trop".

 Mais qui peut limiter les dépenses sinon lui ?

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:45

Je m’adresse à mes amis salariés.

Depuis tant d’année que je propose une formule d’augmentation du pouvoir d’achat des salariés, les intéressés n’ont pas encore compris les avantages qu’ils en tireraient.

Soyons simples et clairs :

Sur leur feuille de paye les salariés peuvent lire les taxes qui sont retenues sur leur salaire brut. Leur pouvoir d’achat c’est leur salaire net. Si on diminue les prélèvements de 10% leur salaire net sera augmenté de 10%.

Pour maintenir les financements sociaux on prélèverait une taxe de 2% sur les échanges commerciaux.

Le pouvoir d’achat des salariés serait augmenté de 10% moins 2% soit 8%.

C’est une évidence !

Alors relisez sur mon blog «Malesherbes-Union » la rubrique : Détaxation des salaires.

Et enfin soutenez tous cette idée qui est extraordinairement en votre faveur comme aucune autre ne l’a jamais été !

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 16:39

Depuis plus de 4 ans j’ai publié dans ce blog 47 articles sur ce sujet. Ils avaient été précédés d’un certain nombre d’articles sur le Courrier du Loiret qui avaient initialisé l’idée. Je développais et je propageais ainsi une idée d’une nouvelle organisation économique que je mûrissais depuis longtemps. D’autres l’ont reprise et l’ont baptisée TVA sociale. Or le but n’est pas de créer un impôt nouveau mais de dégager les salaires du poids considérable de la charge sociale dont bénéficie toute la nation.

Si on veut raisonner politiquement cette idée serait donc de gauche puisque sa première motivation est d’élever considérablement le pouvoir d’achat des salaires.

Mais elle est aussi un facteur extraordinaire de la relance économique non seulement intérieure mais aussi extérieure elle ne peut donc pas être récusée par la droite !

Voilà donc une idée qui devrait apporter une vie meilleure et qui est écartée. Pourquoi ? Qui gêne t-elle ? En réalité c’est une idée originale, d’intérêt général qui n’a pas de parti, elle est proposée par un résistant gaulliste social. Alors l’adopte qui la veut !

Et je remercie Manuel Valls de l’inscrire à son programme car il est courageux de sa part de sortir des sentiers battus en faisant preuve d’intelligence et de bon sens. Je lui souhaite bonne route ! A demain !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 14:35

Hier soir, j’ai regardé et surtout entendu les candidats aux primaires socialistes. Je m’attendais avec beaucoup d’espoir à découvrir des idées novatrices qui feraient progresser notre société particulièrement dans l’économie sur laquelle doivent porter tous les efforts de la nation et de ses représentants. Il n’y en a qu’un qui soit sorti des sentiers battus des idées rétrogrades qui n’ont jamais démontré leur efficacité pour nous sortir du gouffre financier.

Or, dans notre monde moderne seul le génie économique et la rationalisation des circuits de l’argent peuvent améliorer le sort des plus faibles.

Il n’y en a qu’un (Emmanuel Valls) qui l’a compris et accepte de proposer une idée moderne : la détaxation des salaires qui est la seule possibilité d’augmenter et de faire progresser le pouvoir d’achat des salariés. Je défends cette idée depuis quatre ans sur mon blog dans la catégorie ‘ Détaxation des salaires’.

Les rentrées fiscales seraient compensées par une Taxe Commerciale prélevée au même niveau que la TVA et qu’on désigne improprement par TVA sociale parce qu’elle n’a pas la même destination que la TVA. Elle aura la même destination que les taxes sur les salaires c’est ce qu’il faut bien comprendre, mais elle n’aura pas le même frein sur le pouvoir d’achat des salariés. Ce n’est pas facile à comprendre mais je vais vous faire une illustration :

Chaque tranche de 10% de diminution des taxes sur les salaires étant compensée par 2% ou 3% de taxes indirectes sur les échanges commerciaux il en résulte une augmentation de 8% ou 7% du pouvoir d’achat du salarié puisque son salaire net aura augmenté de 10% 

Cela fait 8ans que je mûris cette idée, 4 ans que j’ai commencé à en parler et écrire des articles. Alors je me rendrai aux primaires socialistes et je voterai Emmanuel Valls.

 

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 12:44

Il est 9h15 et je regarde LCI à la télévision. Laurence Parisot est interviewée par un journaliste et je l'entends défendre le thème que j'ai publié depuis 2006 par quarante cinq articles parus sur le blog Malesherbes-Union dans la catégorie "Détaxation des salaires" et quelques uns sur le Courrier du Loiret concernant l'amélioration de notre économie et l'augmentation du pouvoir d'achat des salariés par la détaxation des salaires et le transfert de la ressource sur la TVA. Je n'avais rien lu sur ce sujet avant cette date et la parution en 2006 sur le Courrier du Loiret de mon premier article que j'avais élaboré avec l'expérience  de quarante ans dans la direction des entreprises.

Cette proposition est une avancée extraordinaire pour augmenter réellement et durablement le pouvoir d'achat de la classe ouvrière et salariée particulièrement des plus défavorisés. C'est un facteur évident de l'augmentation de la consommation intérieure donc de l'activité et un atout pour activer les exportations qui engendrent la richesse collective. Ce n'est pas une proposition patronale mais salariale et il est heureux que Laurence Parisot s'y intéresse.

J'ai fait œuvre de pionnier comme en témoignent mes premiers articles présents dans la catégorie"Détaxation des salaires" et je poursuis dans cette voie parce qu'il faut veiller que l'application ne soit pas dévoyée et profite pleinement aux salariés pour l'expansion de l'économie en général.

Partager cet article
Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 09:27

Je l'ai appelée aussi "Détaxation des Salaires" ou TVA sociale, mais "Détaxation du travail" c'est le titre générique symbolique d'où s'échafaude tout le système.

La TVA dite Sociale n'est que le transfert du financement des charges supportées par le salaire sur les prix de vente quand la valeur est constituée et non plus sur les moyens pour  produire la richesse collective. C'est le financement du système, mais pas sa philosophie. Le terme "TVA sociale" fait peur, mais c'est une erreur parce que le taux qui sera appliqué à cette taxe et son impact sur les prix  sera très inférieur à la progression du salaire perçu par les salariés. Ce sera donc un accroissement notable du pouvoir d'achat des salaires et une répartition plus juste de la charge.

Je l'ai écrit depuis fort longtemps: C'est le travail qui crée les richesses collectives. Il ne faut donc pas freiner le travail par des prélèvements puisqu'il est la source de cette richesse collective en le taxant ce qui augmente les coûts de production et  les prix de revient,  donc les prix de vente par la cascade des marges, mais prélever les financements sociaux sur la richesse quand elle est produite et constituée c'est-à-dire sur le prix de vente des produits. (TVA). Puisque la couverture sociale couvre tout le monde ceux qui ne la paient pas la paieraient et les salariés ne seraient pas les seuls payeurs.

Et rassurez-vous car les plus riches, salaires élevés ou titulaires de fortune qui par définition consomment plus paieraient donc une beaucoup plus large part ce qui rétablit encore mieux la justice.

Plus rapidement sera effectuée la réforme et plus vite les salaires seront revalorisés et plus vite l'économie sera relancée.

Relisez sur ce blog la catégorie "Détaxation des salaires" et vous comprendrez pourquoi et comment ! Et vous appuierez cette innovation dont vous souhaiterez une réalisation rapide.    

Partager cet article
Repost0
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 11:02

Voici, ci-dessous, l'article paru en 2006 sur le Courrier du Loiret qui a lancé l'idée de la Détaxation des salaires dite Tva sociale. Il a été reproduit sur le blog en Février 2007 suivi de 43 autres. Cette idée est partie de Malesherbes et a fait un parcours mérité.

 

 (Rédigé en 2006)                         Le salaire est sacré
Le Travail a un caractère emblématique. Il élève l’homme, nourrit la famille et crée la richesse collective.
Par voie de conséquence le salaire est sacré. Sacré mais pas inviolable.
Le salaire net perçu par le salarié ne représente en gros que la moitié du coût salarial. Le travail est taxé autant que le salarié reçoit.
Les conséquences sont multiples : la minoration du pouvoir d’achat, le coût exagéré des stocks, le manque de fluidité des trésoreries, un gonflement des prix de revient et un impact sur les prix des produits.
Partie constitutive importante du prix de revient les prélèvements se retrouvent dans les prix de vente. En faisant ses achats le salarié les paie une seconde fois augmentés de la TVA qui devient une TAP, taxe ajoutée au prélèvement. Le salarié paie donc une seconde fois l’impôt sur son propre impôt.
Comprenez vous pourquoi le système fiscal français est le plus cher du monde? Et le coût de la vie le plus élevé.  La solution que la raison exige est de détaxer totalement le salaire et d’opérer le prélèvement au niveau des ventes selon le mécanisme de la TVA quand la valeur est constituée.
Il s’ensuivrait par l’accroissement de l’assiette une baisse des produits et des services, une amélioration du pouvoir d’achat, une relance de l’économie, un abaissement du coût des stocks, une facilitation de l’embauche et une régression du chômage. A cela s’ajoute la diminution du coût de recouvrement de l’impôt.
Je sais bien que cette idée sera difficilement admise par la routine administrative et le conservatisme bien que nous ayons sept millions de pauvres.
Mais si par hasard j’avais raison ?
Notons pour finir que l’impôt à la source est non seulement une hérésie mais encore un non sens car si on capte l’eau à la source la rivière se tarit et les poissons meurent.

N.B. Les développements complets de cette idée ont prévu que cette TVA sociale serait déduite des exportations pour aider leur accroissement mais appliquée aux importations pour équilibrer nos prix intérieurs.

J'ai communiqué plusieurs de mes articles au Conseil Economique et social, un  dossier à la Présidence de la République et alimenté régulièrement le blog Malesherbes-Union dans une rubrique" Détaxation des Salaires". Certains de mes articles ont été affichés dans des usines.

J'ai maintenant la satisfaction de voir par le truchement des médias que cette idée a atteint et intéressé les milieux parisiens. C'était le seul moyen pour que cette idée sur laquelle je fonde beaucoup d'espoir pour l'amélioration du pouvoir d'achat des salariés en même temps qu'un progrès rapide de notre économie entre peut être dans une phase de réalisation.

Et puis ce n'est pas tous les jours qu'une idée qui part de Malesherbes réussisse à atteindre Paris! J'espère que les Malesherbois en seront satisfaits. Mais, dit-on,"nul n'est prophète en son pays?"

Eclairez moi et aidez moi grâce a vos "commentaires".( André Frequelin)

                          

 

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 12:44

Il faut tout de même que le Gouvernement et Bercy finissent par comprendre que ce ne sont pas les salaires qui doivent supporter le poids financier de notre organisation sociale! Et qu'il y a urgence!

Depuis plusieurs années j'ai consacré dans la presse et sur mon blog plusieurs centaines d'articles sur une nouvelle répartition de la charge qui résoudrait beaucoup des graves problèmes qui nous préoccupent. J'en ai informé les plus hauts niveaux. Ils s'y sont intéressés.

Mais que tout cela est lent alors que les difficultés du peuple s'accroissent.

Il devient urgent de se prononcer sur l'idée d'accroître l'assiette de la collecte et d'en libérer les salaires!

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 12:09

Augmentation du pouvoir d'achat par la détaxation des salaires

J'ai engagé en 2005 une étude sur le pouvoir d'achat des salaires parce que je ressentais qu'ils ne devaient pas être les supports des impôts sociaux car c'est le travail qui crée les richesses ce n'est donc pas à lui tout seul d'en supporter le coût mais aux richesses produites d'autant plus qu'en faisant ses achats le salarié paye une seconde fois avec son salaire les charges qu'il a déjà payées à la source et qui sont incluses dans le prix de revient des produits.

J'ai publié en 2006 des articles sur le sujet dans le Courrier du Loiret, j'ai ouvert le blog Malesherbes-Union le 14 Février 2007 avec l'article"Le salaire est sacré" qui initialisait la publication des 41 articles qui ont suivi.

J'ai fait des communications au Conseil économique et social, des articles ont été affichés dans des usines, et j'ai envoyé un dossier à la Présidence de la République qui a chargé un parlementaire de suivre cette affaire.

Des discours récents ont évoqué la possibilité de réaliser la détaxation des salaires en retrouvant le financement sur les taxes indirectes au niveau de la vente c'est-à-dire quand la richesse est constituée. Ma proposition fait donc son chemin.

Vous pouvez relire dans le dossier "Détaxation des salaires" les 42 articles parus sur le blog et vous faire votre opinion.

L'idée sera réalisée ou non, mais elle aura pour le moins intéressé des personnalités éminentes au plan national, sinon au plan local, et peut être aura été utile.

Je n'en tire aucun avantage personnel sauf la satisfaction intellectuelle d'avoir initié une avancée possible.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 11:42

 

 

 

                                        Et étendre l'assiette des prélèvements sociaux

                                                Pour augmenter le pouvoir d'achat

                                                          Et relancer l'économie

Il y a près de dix ans déjà, après avoir constaté que la surcharge des prélèvements sur les salaires qui sont retenus à la source brouillaient tout le système, j'ai conçu lancé et défendu l'idée qu'il fallait détaxer totalement les salaires et prélever les ressources (en étendant l'assiette) au même niveau que la TVA, donc, non plus à la source, mais sur la richesse produite et réalisée. Il y a environ six ans j'ai commencé à publier des articles dans la presse. En Février 2007 j'ai créé le Blog Malesherbes-Union pour promouvoir cette réforme et mon premier article a été "Le Salaire est sacré", suivi de nombreux autres qui développaient le modèle de la réforme que je proposais. Dans la foulée certains de mes articles ont été affichés dans des usines sur les panneaux d'informations en suscitant un grand intérêt. Cette solution a été baptisée ensuite TVA sociale.

J'ai fait des communications au Conseil Economique et social, puis j'ai marqué une pause en comptant sur l'effet Papillon pour diffuser cette conception nouvelle.

Nous arrivons maintenant au moment où cette idée a fait suffisamment de chemin pour qu'une vague importante de ceux qui font l'opinion l'adoptent.

Le Président de la République dans son discours récent à la télévision a déclaré qu'une réforme du système fiscal était envisagée en diminuant les taux et en augmentant l'assiette. J'en suis fort aise puisque c'est le principe qui permet la détaxation des salaires.

Et pour que cette idée soit prise en considération et obtienne un résultat, je ressens que je dois poursuivre dans cette voie mes réflexions, mes efforts et la vulgarisation.

Beaucoup de ceux qui ont lu sur mon blog les articles parus en 2007ont compris, je vous demande à tous de les relire et vous comprendrez que c'est un moyen extraordinaire pour augmenter le pouvoir d'achat et relancer l'économie pour le bien de tous.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens