Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 09:53

                                                     La gloire des petits caporaux

Le soldat Nicolas, à l’instar du soldat Ryan a été sauvé ! Devenu le petit caporal Nicolas, à l’instar du petit caporal Napoléon en Egypte, il a pu savourer sa victoire en Libye. Une route impériale lui est offerte parsemée des lauriers de la gloire ! Son parcours durera six mois !

Ou plutôt trois mois pour en profiter et cent jours pour en terminer ! Le petit caporal Napoléon n’a tenu que cent jours, ce sont les plus longs ! Bon Dieu, les trois mois ça va !

Mais les cent jours ?

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 12:49

Humour.

L'avenir glorieux d'une ville est conditionné par l'utilisation des valeurs qui la composent.

Mais il est avant tout préparé par la projection dans l'avenir des visions d'un urbaniste qualifié.

Que serait Paris maintenant s'il n'y avait pas eu le baron Haussmann? Et sa vision du Paris futur? Et l'Avenue des Champs Elysées?

Malesherbes a su mettre à sa tête  avec des pouvoirs renforcés par le Conseil Général un agent immobilier, donc qualifié, expérimenté dans l'urbanisme, puissant dans l'action politique avec des relations, des entrées, des soutiens désintéressés qui finalement lui permettent de mettre en œuvre sa nouvelle vision d'un avenir urbanistique architecturalement visionnaire.

Les pouvoirs étendus et justifiés qui lui ont été conférés par ses mentors lui permettront de réaliser sans entrave ses idées visionnaires et désintéressées du Malesherbes de l'avenir.

Malesherbes bénéficiera donc très certainement un jour de sa trouée géniale des Champs Elysées à travers le Marais.

Partager cet article
Repost0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 09:07

Humour

La plus franche action démocratique à mettre à l'actif de la ville a été de susciter le vote d'une assemblée élue par le peuple pour se défausser et ne pas agir pour soutenir l'action du peuple afin de rétablir les droits coutumiers séculaires du peuple. Il convient de souligner cette courageuse action démocratique.

C'est un exploit remarquable et courageux de Michel, l'ami du peuple. Faire voter les élus du peuple contre des actions voulues par le peuple c'est pas fort ça?  

Partager cet article
Repost0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 09:04

Salut les gars ! Écoute, écoute ! Tout le monde admet, sauf les politiques bien sûr, puisqu'ils font tout pour le cacher, que construire sur le marais c'est s'enfoncer dans la boue ! Imagine qu'un jour toute la lumière soit faite ? Dans quoi ils seraient tous enfoncés les politico financiers ? Allez sers- moi un café !

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 15:58

Au 17 ème siècle, sous le règne de Louis XIV, admirateur du beau sexe s'il en est, et qui ne fut pas le seul souverain dans ce cas, précédé en la matière par Henri IV, le Vert Galant, et quelques autres, les dames de la Cour, désignées par Molière sous la locution "Les Précieuses Ridicules" avaient cru bon de créer la Carte du Tendre. Elle imposait un long cheminement pour le gentilhomme amoureux parsemé d'attentions, de courbettes et de madrigaux avant de déclarer sa flamme à la beauté convoitée.

Il est vrai qu'à l'époque des carrosses on avait le temps.

Mais maintenant on est pressé par les exigences de notre civilisation moderne, le proverbe à la mode est" le temps c'est de l'argent", et bien qu'on soit limité on vit au rythme de 130 kmh en voiture et de 300kmh en TGV.

Alors il faudrait établir une nouvelle Carte du Tendre simplifiée pour les hommes de la nouvelle cour qui sont nos élus. Et puisque nous sommes en démocratie l'étendre au peuple. Et pour les deux sexes puisque les femmes ont revendiqué et obtenu une égalité en toutes choses.

La Carte du tendre moderne serait donc rendue obligatoire comme le Code de la route.

Il est évident que le parcours serait réduit à la plus simple expression en raison de l'économie du temps exigée par la nouvelle civilisation. Après différentes expérimentations il aboutira à une formule simplifiée qui mettra à l'abri de la gifle en retour et des foudres de la loi.

Cette formule pourrait, pour gagner du temps, être employée en tous lieux y compris dans le métro et ce sera par exemple:"Tu veux ou tu veux pas" et pour démontrer sa non agressivité il conviendra d'ajouter:" Si tu veux c'est bien, si tu veux pas tant pis!".

Partager cet article
Repost0
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:50

Je pense et j'espère que tout le monde a compris que l'article"Théâtre" est une allégorie qui se veut amusante pour illustrer avec plus ou moins de succès un problème sérieux et qu'il n'est pas besoin d'être agrégé en lettres pour le comprendre. Il se propose de stigmatiser des comportements égoïstes, assez courants dans notre société, qui utilisent la prédominance de la fortune pour bafouer le droit dont la mission est justement de protéger les plus faibles.

L'Acte 2 suivra.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 15:55

Théâtre du Martroi

(Remplace le cinéma)

                                  A l'affiche une pièce de Robin Desbois. 

                                Le Seigneur et le Bourgmestre

Personnages : Le seigneur du Château, le Bourgmestre de la ville, le Scribe, Le Tabellion, le représentant des manants : Monsieur Le Sage.

                                                             Acte 1

Scène 1 : Le seigneur et le bourgmestre

Le décor : Une salle d'apparat du château.

 

Le Seigneur :" Mon ami, qu'est ce que mes valets m'ont dit ? Vos sujets vous ont demandé que je les laisse circuler dans mon parc ?"

Le Bourgmestre :"Mon seigneur, non, non, c'est seulement parce que les clôtures que vous avez installées tout autour les empêchent d'aller directement à pied de la gare à Pinson"

Le Seigneur : "Qu'est ce que c'est que cette histoire ils n'ont qu'à faire le tour. Quelques kilomètres de plus c'est très bon pour la santé. Prenez vos responsabilités vous me devez bien ça" !

Le Bourgmestre :"Vous avez raison Monseigneur je vais le leur dire".

 

Scène 2: Le Bourgmestre et Monsieur Le Sage.

Le décor : Une salle de la mairie.

 

Le Bourgmestre :"Monsieur Le Sage, je suis intervenu personnellement auprès du Seigneur pour plaider votre cause, j'ai beaucoup insisté mais il est opposé à laisser circuler dans le bois de son château qui que ce soit. J'ai développé des arguments pendant deux heures mais il n'y a rien à faire. Il est propriétaire et il fait ce qu'il veut !"

Monsieur Le Sage :" Mais Monsieur le Bourgmestre je me suis renseigné : C'est un droit de passage coutumier qui est plus que centenaire, un droit est un droit !"

Le Bourgmestre : Qu'est que c'est que ça ? Ça n'existe pas ! Je vais me renseigner.

 

Scène 3 : Le Bourgmestre et le Scribe.

Le décor : La salle de la Mairie.

 

Le Bourgmestre : Qu'est ce que c'est que ça ? Le Sage me parle d'un droit coutumier pour laisser les manants traverser le parc du Château ? Vous êtes au courant ?

Le Scribe :" Je sais que ça existe mais il faudrait demander au Tabellion !"

Le Bourgmestre :"Eh bien convoquez le !"

 

Scène 4 : Le Bourgmestre et le Tabellion.

Le décor : La salle de la Mairie.

 

Le Bourgmestre : Vous avez entendu parler d'un droit coutumier qui grèverait le parc du Château en permettant sa traversée aux manants ?

Le Tabellion : Le droit s'établit de lui-même pour faire face à une nécessité. Après un temps d'existence il devient imprescriptible et toute autorité légale doit le faire respecter. C'est un fait que le parc est traversé par les manants depuis plus d'un siècle et que le droit est acquis !

Le Bourgmestre : Alors je ne sais pas comment m'en sortir, il faut qu'on se concerte avec le Seigneur ! En attendant étudiez moi ça !

 

Scène 5 : Le Seigneur, le Tabellion, le Bourgmestre.

 

Le Seigneur : "Alors où en sommes- nous ?"

Le Tabellion : "Sire, le droit coutumier existe bien, et il est effectivement pratiqué depuis plus d'un siècle. En raison des éléments contenus actuellement dans le dossier un juge ne peut pas l'annuler."

Le Seigneur :"Tabellion, et vous Bourgmestre vous m'importunez ! Avec tous les écus que je vous baille, pour votre travail et pour vos oeuvres vous devez trouver une solution pour éviter que je sois obligé de croiser ces manants malodorants dans mon parc ou je vous fais fouetter par mes valets ! Répondez !

Le Tabellion :"Sire, rassurez- vous, je suis tout dévoué à votre service et je me fais fort d'obtenir des anciens propriétaires des documents irréfutables, que j'arrangerai un petit peu, et je connais un avocat qui n'a pas besoin de la vérité pour être convaincant.

Le Seigneur :"Mon cher Tabellion, demain soir j'ai l'honneur de recevoir le Duc d'Orléans son influence nous sera utile. Le Bourgmestre sera là. Venez vous joindre à nous.

                                                          Fin du premier acte

 

                                                                        Acte 2

                                                                       À suivre

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 11:37

                                                          (Humour)

L'Amérique, l'Angleterre et la France me font penser au symbole des trois petits singes.

Le premier est aveugle, le deuxième est sourd et le troisième est muet. Ce sont, ensemble, les symboles de la sagesse.

Ces trois nations ont les services secrets les plus performants au monde. Elles entretiennent des relations suivies avec les pays du Maghreb. Or ils n'auraient rien vu venir, rien entendu, rien intercepté. Donc rien dit.

Leurs perceptions se sont récemment un peu améliorées mais pas au point d'analyser les causes. Il n'est donc pas question de rechercher des stratégies, des objectifs ou des causes extérieures puisque tout cela n'est que le résultat de la lassitude des peuples (dixit). Ils n'ont même pas envisagé un petit coup de pouce d'Al Qeida qui lui-même n'a pas entonné des chants de triomphe et reste provisoirement prudemment sur la touche.

Alors ceux qui pensent avoir compris et démêlé une partie de l'écheveau seront bien inspirés de suivre l'exemple de sagesse donné par les trois petits singes parce que les manœuvres de très haut niveau sont en plein développement.

C'est pourquoi je n'entends plus rien, je ne vois plus rien et je ne dis plus rien. (Provisoirement!)

Partager cet article
Repost0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 12:01

Monsieur le Maire m'avait dit au cours d'une rencontre animée rue Saint Martin "Je pourrais dire des choses sur vous". Il ne m'a pas dit lesquelles. Et bien c'est fait! Trois personnes qui ont été dans la confidence viennent de m'en informer. Elles ne m'ont pas dit quoi. J'ai fait mon examen de conscience, mais je n'ai rien trouvé.

Il trouvera peut être un jour le courage de venir me révéler ses propos lui-même.

Il parait que dans la vie il faut prendre parti. Comme j'ai le sens de l'humour j'ai pris pour le moment le parti d'en rire.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 13:48

 

Il n'y a pas de  plus glorieuses promotions que les attaques des petits esprits.

Ainsi parlait Le Fleurial.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens