Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 11:45

Pour lutter contre un lotissement dans le marais, outre la nature des sols et le fait que le site soit inondable j'ai employé d'autres motifs qui sont la réduction du nombre global des emplois et la diminution de la population.

Cette constatation justifie de ne pas faire de Malesherbes une zone de peuplement.

Or l'argument que m'a opposé Monsieur le Maire est le suivant:

"Les familles de la ville ont bien le droit d'élever leurs enfants à la campagne"

La ville de Malesherbes aurait donc vocation d'accueillir les familles de la banlieue d'autant plus que nous avons le RER.

Cette idée généreuse fera l'enthousiasme des Malesherbois.

Partager cet article
Repost0
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 18:56

 André Fréquelin

Résistant de 1940 à 1944

Engagé volontaire pour la durée de la guerre de 1944 à 1947.

Croix de guerre. Croix du Combattant volontaire.

Chevalier de l'Ordre National du Mérite à titre militaire

Lieutenant Colonel de Réserve

Conseiller Prud'homme

Conseiller Municipal de 1983 à 1997, premier maire adjoint.

21 Rue Saint-Eloi. Malesherbes.

 

                  À                                                 Monsieur le Maire de Malesherbes

                                                                                      Hôtel de la Mairie

03.05.10.

                                          Monsieur le Maire 

 

Je viens d'avoir eu la faculté de consulter un document émanant de la Mairie intitulé:

                        Risque d'inondation de la rivière de l'Essonne

  Je me permets de vous signaler que la zone inondable s'étend bien au-delà de l'enveloppe de la zone inondable présentée sur cette carte particulièrement dans sa partie ouest.

  J'émets les plus grandes réserves pour la délivrance éventuelle de permis de construire sur cette zone et je vous fais part officiellement de mon opposition à titre personnel qui devra être signalée et opposée à toute déclaration ou acte officiels sur ce sujet sans qu'il soit nécessaire qu'elle soit renouvelée.

  Pour appuyer ma position il y a de nombreux témoignages et certains Malesherbois possèdent  des photographies qui démontrent la véritable emprise des inondations.

C'est pour cette raison que la zone du marais a été déclarée et maintenue inconstructible depuis des siècles.

  Je vous prie, Monsieur le Maire, d'agréer mes meilleures salutations.

 

 

 Document remis directement en Mairie contre reçu.

Ce document sera faxé à la Préfecture à la DDE à la CCM.

 

 

Partager cet article
Repost0
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 15:14

                        Les 24 heures tragiques

 

Quand le site du Marais a été mis en vente la ville avait le droit et la possibilité d'exercer son droit de préemption (ce qui signifie la priorité pour l'acquérir).

Pour exercer ce droit il y a un délai après lequel il est supprimé.

La ville a donc exercé son droit de préemption.

Mais elle a déposé sa demande 24 heures après que ce droit soit forclos.

Bizarre! Vous avez dit bizarre ? Comme c'est bizarre!

Je vous l'ai déjà signalé depuis plusieurs mois, mais arrivés où nous en sommes il est intéressant et même nécessaire de le rappeler.

Qui sont les responsables de ce retard tragique? Ont-ils été sanctionnés pour cette faute lourde? Par qui et comment?

Quand on a pris connaissance de toutes les circonstances qui ont suivi il est naturel que les Malesherbois soient dubitatifs. Très dubitatifs.

Si ce droit de préemption avait été exercé normalement le site du marais serait toujours un site de jardins mais utilisé utilement par les Malesherbois soit sous forme de promenade aménagée pour remplacer le parc du château devenu inaccessible soit pour faire revivre le jardin botanique de Monsieur de Malesherbes qui était situé sur ce site. 

Il est impensable et très anormal qu'il n'y ait pas une enquête et un recours possible par les autorités administratives ou alors notre droit administratif présente des lacunes qu'il convient de combler! Ce n'est pas au peuple trompé de faire sa justice lui-même.

Ou bien va-t-on nommer une commission Théodule qui conclura par une langue de bois et un Bureau d'Etudes Théodore qui conclura que le sol est en granit et que les risques d'inondations ne concernent  qu'un demi centiare à l'extrémité du site donc sans importance et qu'il est possible d'y transporter la tour de Dubail?

Qui pense que nous sommes des béotiens?

Le lotissement projeté par un promoteur et soutenu par la Municipalité sur un terrain alluvionnaire inondable est en contradiction formelle avec la déclaration solennelle devant le peuple par Monsieur le Président de la République qu'il ne serait plus délivré un seul permis de construire sur de tels sites.

 

Ce texte sera faxé à la Mairie, la CCM, la DDE, la Préfecture.

  

 

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 15:55

Je poursuis l'analyse paragraphe par paragraphe de la lettre du 20 Avril de Monsieur le Maire.

Paragraphe n° 6: Je cite :

"Vous évoquez ensuite" cette zone urbanisable classée inondable depuis des siècles" je vous précise que cette zone sera éventuellement rendue constructible, après les résultats des études menées par les services de l'état (PPRI, DDT, SIARCE, SUA, SLRT).

Aujourd'hui cette zone est constructible."

Mes remarques: Je n'ai jamais affirmé que cette zone est urbanisable mais tout le contraire: elle n'est pas urbanisable mais inondable.

Voici les contradictions : Vous dites aujourd'hui : cette zone est constructible et vous écrivez auparavant " Je vous précise que cette zone sera éventuellement rendue constructible après les résultats des études menées par les services de l'état"  

 Alors c'est oui ou c'est non ?

C'est constructible ou bien cela ne l'est pas?

 

Paragraphe n° 7 je cite :

"Vous ajoutez qu'il s'agit"d'une affaire politico-financière, et le répétez à plusieurs reprises dans vos articles. Ces rumeurs sont totalement fausses et visent à me faire passer pour un voyou auprès des Malesherbois. Je prends en compte cette très grave accusation."

Mes remarques : Je ne vous fais  nullement passer pour un voyou car j'ai écrit à plusieurs reprises que je vous considère comme un homme honnête et bon et je le redis à nouveau

en ajoutant que je suis certain que vous n'êtes pas à l'origine et à la conception du lotissement sur le marais mais qu'on vous a masqué son incongruité, sa nuisance et que ces mauvais conseilleurs ont réussi a contrario à vous persuader que c'était une idée grandiose et désintéressée. Ce que j'écris est destiné à vous amener à l'analyse et à la réflexion mais n'est en aucun cas une attaque personnelle

J'ai seulement constaté que d'un côté il y avait des actions politiques pour faire transformer un marais en zone constructible et de l'autre un promoteur financier qui compte réaliser un lotissement porteur des larges profits sur un terrain inondable. J'ai donc employé tout naturellement la contraction "politico-financière"pour parler de cette affaire. Vous prenez en compte ce que vous prétendez être une grave accusation personnelle alors qu'il n'en est rien. Vos conseilleurs épluchent tous les mots que j'emploie pour tenter d'y trouver une virgule diffamatoire qui vous permettrait de poursuivre judiciairement, mais il n'y en a pas.

 Si vous voulez jouer à ce petit jeu, à  cette occasion et pour remettre les choses à leur place je vous rappelle, et c'est connu de tous, que je suis l'objet, depuis trente ans, de la part d'une certaine mouvance politique de droite,( que vous connaissez bien, et qu'on retrouve dans votre groupe) de persécutions politiques personnelles qui ont débordé sur ma vie sociale et qui ont été stigmatisées par un arrêt du Conseil d'Etat en ma faveur. Pour vous aider dans votre recherche de propos que vous qualifiez de diffamatoires je vais écrire volontairement et consciemment: Vous mentez! Exemple:

Paragraphe 4. Je cite: Lorsque vous affirmez:" L'entretien de la déviation coûte cher à la commune" je vous informe que la déviation appartient au Conseil Général. Il est donc normal que nous n'en assurions pas l'entretien."

Je confirme: Vous mentez, je n'ai jamais écrit cela et j'ajoute que cette façon de déformer les propos est inqualifiable et illustre bien des procédés auxquels je suis confronté depuis toujours. Comme vous l'écrivez au chapitre 7, vous pouvez prendre en compte cette très grave accusation selon vos propres termes: elle est là pour cela.

 Alors si je respecte les personnes, car c'est dans mon éducation, en temps que citoyen j'ai le droit d'analyser les faits et si c'est dans l'intérêt général, j'ai le devoir de le faire savoir, combien même cela dérangerait.

Mais vous n'êtes pas tout seul.

Et dans cette affaire qui est loin d'être claire, j'estime qu'il y aurait des responsabilités.

Mais je ne suis pas un enquêteur patenté  ce n'est pas dans mon rôle de l'éclaircir.

Je n'en ai  pas les moyens. C'est pourquoi je demande aux autorités qui en ont le pouvoir de le faire

Je n'ai et je ne recherche aucun avantage ou intérêt personnel.

Mon rôle de citoyen désintéressé est seulement de tenter d'empêcher une action inacceptable pour le devenir de la ville et je continuerai jusqu'à l'aboutissement, conforté dans mon action par la promesse solennelle de Monsieur le Président de la République qu'il n'y aurait plus jamais de permis de construire sur des sites alluvionnaires et inondables.

Et c'est toujours avec plaisir que j'échangerai avec vous, Monsieur le Maire, des amabilités lors de nos rencontres dans les rues de la ville.

 

PS. Ce texte sera adressé à la Mairie, la CCM, la Préfecture et la DDE.

Partager cet article
Repost0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 18:25

Je cite un paragraphe (non numéroté) de sa réponse:

" Dernièrement, ce fut la rumeur autour de la fermeture du cimetière. Vous est-il déjà arrivé de vous trouver devant le cimetière à 18h devant une enfant qui pleure de ne pas pouvoir aller voir sa mère car la porte est fermée?"

Je fais remarquer à Monsieur le Maire qu'il ne s'agit pas d'une rumeur mais d'un article que j'ai écrit et publié sur mon blog. J'estime scandaleux que vous approuviez l'ouverture du cimetière la nuit et je persiste et signe.

Effectivement je n'ai pas vu d'enfant qui pleure devant la porte fermée du cimetière à 18h. Mais une personne qui y va tous les jours à cette heure là n'en a pas vu non plus.

Je n'ai pas vu non plus des enfants qui ne pleurent pas aller voir leurs mères la nuit dans un cimetière dont la porte est ouverte mais j'aurais pu voir des prédateurs !

Vous avez décidé, pour un motif (qui n'est pas celui-là et que je connais), l'ouverture des cimetières la nuit et pour masquer cette décision irresponsable et inexcusable vous pensez vous en tirer par une image de mélo destinée à faire pleurer Margot dans les chaumières.

Votre argument ne démontre rien et il ne fait que stigmatiser l'incurie.

De l'avis général, (de tous ceux qui y ont des êtres chers), les cimetières doivent être fermé la nuit.

Ce n'est pas une rumeur mais une exigence sacrée que doit satisfaire un responsable.

Partager cet article
Repost0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 18:40

                               

Datée du 20 Avril, je viens de recevoir une réponse du Maire qui fait suite à sa lettre du premier Avril et à ma réponse de même date.

Mes moyens techniques ne me permettant pas de la publier in extenso, (elle a trois pages), je le ferai dès qu'ils seront au point. Dans cette attente je la commenterai paragraphe par paragraphe.

Je commence:

 

Paragraphe 15, je cite: Le 23 décembre vous poursuivez en parlant de "ce site depuis toujours reconnu et enregistré inconstructible". Rumeurs infondées car ce site est constructible.

Paragraphe 12, je cite: " Pour information, c'est la municipalité de l'époque qui avait pensé à ce lotissement et rendu cette zone constructible.

Commentaires : Voilà une première contradiction : Avant la décision  du Conseil Municipal le Marais était donc bien déclaré inconstructible depuis des siècles. Et je vous rappelle que la majorité de l'époque a changé en cours de route en raison de la palinodie de Paul Sanchez, et que c'est le groupe du maire actuel, devenu nouvelle majorité, qui en réalité a fait  voter la transformation d'un site inconstructible en site constructible.

Ils sont passés maîtres dans l'art de transformer les réalités pour masquer leurs actions et leurs intentions secrètes. Ce groupe est bien à l'origine de la transformation de ce site inconstructible en site constructible mais il peut facilement par un vote contraire  annuler s'il le veut cette décision qui est en contradiction avec la parole solennelle du Président de la République qui a déclaré qu'aucun permis de construire ne serait plus délivré sur de tels sites.

 

La lettre du Maire comporte 16 paragraphes qui seront analysés et édités à la suite de ceux-ci.

 

Malesherbois, mes amis, vous savez tous que je n'ai rien inventé: ces terrains alluvionnaires de la vallée de l'Essonne sont inondables et vous avez tous vu comme moi l'inondation arriver jusqu'à la rue de l'Eglise et au bas de la rue de Chateaubriand. C'est cela la réalité ! Alors ? Allons- nous nous laisser berner par des politiques et des financiers ?

 

Je pense que le Président de la République serait bien inspiré de faire diligenter une enquête pour vérifier si ses ordres solennels sont bien exécutés.

 

 

P.S. Cet article sera transmis à la Mairie, à la CCM, à la Préfecture, à la DDE qui pourront éventuellement le faire suivre à l'Elysée.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 14:54

Quand on a commis l'erreur criminelle d'autoriser des constructions sur un site mal protégé des colères de l'océan par des digues mal calculées et mal entretenues, les responsables ne doivent surtout pas, imbus de leur pouvoir, ajouter le désespoir au malheur en rasant les maisons qui sont toute la vie des malheureux qui n'ont pour torts que de subir l'incurie de ces responsables qui prétendent encore en rajouter par méconnaissance de ce que doit être la notion d'humanité.

Il convient de supprimer la dangerosité du site. C'est possible !

La Hollande a une grande partie de son territoire au dessous du niveau de la mer, mais ses ingénieurs ont construit des ouvrages bien conçus, de qualité, et surtout bien entretenus.

Puisque les responsables français ne sont pas capables d'en faire autant faisons appel à leur compétence pour construire, renforcer et entretenir ces digues, mais de grâce n'aggravons pas le malheur de ces hommes de ces femmes et de ces enfants par un ukase autoritaire cruel et sans appel en rasant leurs maisons.

D'autant que nous savons par expérience que les compensations financières sont généralement inférieures aux dommages, toujours tardives et ne gomment jamais la nostalgie profonde des victimes spoliées et déplacées.

Surélever, renforcer et entretenir les digues ne serait pas plus cher.

Mais plus humain!

 

Partager cet article
Repost0
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 19:37

Ou le sens de l'action

Dernièrement je conversais avec un ami sur des sujets un peu philosophiques mais en relation avec les réalités actuelles.

Après lui avoir exposé certaines affaires si préoccupantes et si importantes que j'y ai engagé toute mon énergie, il m'a posé cette question:

" Tu me poses un problème : tu ne fais pas de politique, tu n'es engagé dans aucun parti, mais tu te bats pour des questions de société. Pourquoi ?"

Après quelques secondes de réflexions je lui ai répondu ceci :

" C'est exact je ne fais pas de politique au sens qu'on donne communément à ce mot. En y réfléchissant bien, finalement, je fais de la Résistance au sens historique. Seuls les risques sont différents.

 Cela peut sembler historiquement désuet, l'idéal et les motivations ne sont pas les mêmes et pourtant c'est dans certains cas tout aussi nécessaire qu'en d'autres temps seuls les objectifs et les moyens ont changé.

Par exemple ma lutte contre un projet de construction dans un marais n'est pas de la politique mais de la Résistance en raison de la motivation d'intérêt général de cette lutte et des soutiens et des intérêts puissants dont  bénéficie le projet de construction de ces lotissements.

Comprends-tu la nuance?"

"Je te comprends, et je t'approuve. Tu n'as dans cette affaire aucun intérêt personnel, mais as-tu mesuré les risques que tu prends"

"Bien sûr! Mais ils ne sont pas plus grands que dans le passé."

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 15:47

André FREQUELIN

21 rue Saint Eloi

45330 MALESHERBES.

 

                       Monsieur Michel GUERIN

                                                                       Maire de Malesherbes.

 

 

 

Malesherbes  1er Avril 2010

 

Monsieur le Maire,                                

Je vous accuse réception de votre courrier du 1er Avril.

J'ai apprécié le symbolisme de la date après que vous ayez refusé deux fois de me recevoir au prétexte que vous n'aviez rien à me dire.

Je suis heureux que vous ayez trouvé un sujet de conversation.

Mais je n'ai pas vocation à commenter des rumeurs.

Néanmoins j'accepte votre invitation.

Cet entretien ne pourra avoir lieu qu'après que vous ayez déclaré que le Marais au bas de la ville, zone alluvionnaire et inondable, reconnu inconstructible depuis des siècles le restera et que vous vous opposerez à tout permis de construire sur ce site.

Les récents évènements tragiques devraient vous aider à faire enfin cette déclaration qui supprimera toutes les rumeurs si rumeurs il y a.

C'est avec intérêt et profit que nous aurons ensuite une concertation dans votre bureau puisque vous me faites l'honneur de m'y inviter.

 

Et dans cette attente, c'est avec un grand plaisir que je vous rencontrerai en ville et que nous pourrons, à ces occasions, échanger des propos aimables comme je les apprécie.

 

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, mes meilleures salutations.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 15:47

                                Le Gag. Ou le dindon de la farce!
HUMOUR 

Au sujet du lotissement dans le marais, j'ai entendu il y a quelques temps déjà, le maire affirmer "Le promoteur m'a promis qu'il ne construirait pas sur les parties inondables".

Or, je ne suis pas le seul à avoir vu l'eau atteindre la rue de l'église et même arriver à proximité de l'épicerie sociale.

Trouver un mètre carré non inondable afin de construire une niche à chien est impossible!

Le maire n'a pas compris que c'était un gag.

Le promoteur en rigole encore.

Tout le monde se demande ce que le maire attend pour rappeler que le marais est inconstructible et déclarer enfin qu'il s'oppose à toute tentative de construction sur ce site.

Il n'y aurait plus de problème et il aurait fait son devoir.

N'a-t-il pas ressenti qu'en raison de l'incongruité extraordinaire de cette affaire il pourrait s'agir (au dessus de lui et en dehors de lui) de manœuvres douteuses qu'il conviendrait d'éclaircir et de stopper. Cela demande une enquête.

Refuse-t-il de le comprendre?

Pour le lui expliquer j'ai déjà écrit plus de trente articles. Combien en faudra-t-il encore?

 

Cet article sera faxé à la Mairie, la CCM et la DDE.

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens