Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 17:17

Je vais rétablir la chronologie des faits connus pour que chacun comprenne bien le fond du problème que nous pose le permis de construire qui a été signé par le Maire sur ce site reconnu inconstructible depuis la nuit des temps.

1-     Avant les dernières élections municipales des conseillers avaient des contacts avec le milieu des affaires immobilières.

2-     Le marais a été proposé à la vente par un appel d'offres.

3-     Il y a eu deux adjudicataires : la ville et un promoteur.

4-     La Mairie de Malesherbes a déposé son offre le lendemain de la date de la forclusion de l'appel d'offre et le promoteur a obtenu la propriété du marais au prix de son offre, au prix d'un terrain inconstructible et reconnu comme tel depuis toujours.

5-     Plusieurs organismes reconnus avaient fait des analyses de la vallée de l'Essonne moyenne et toutes les conclusions reconnaissaient l'inconstructibilité.

6-     Le promoteur adjudicataire a fait connaitre son intention de construire sur ce site un grand complexe habitable de 150 à 200 logements.

7-     Entre temps une nouvelle municipalité avait été élue avec pour maire Monsieur Michel Guérin qui connait bien le milieu immobilier.

8-     Le Maire fait annuler le précédent Plan d'occupation des sols et fait inscrire le site du marais sur le nouveau PLU.

9-     Le site du marais devient ainsi constructible administrativement bien que sa composition de sol inconstructible demeure.

10- Le promoteur obtient un permis de construire signé par le Maire qui assure qu'il l'a fait avec des réticences.

11- Alors des rumeurs circulent mais on ne connaît officiellement que ce que je viens d'écrire! Mais nous avons le sentiment fondé de ne pas tout savoir... et finalement d'être trompés!

12- Nous avons le droit d'être troublés et dubitatifs, Qu'en pensez-vous?

 

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 16:37
                         Malesherbes-Union

                                                Le blog qui vous dit tout.

                            Ouvrez votre ordinateur et affichez"Malesherbes-Union"

Vous apprendrez la vérité sur le permis de construire délivré sur le  marais inconstructible sous l'appellation "Le lotissement des Jardins". Vous pourrez en connaissance de cause prendre position contre ce permis de construire qui a été signé et qui si vous ne bougez pas sera enregistré et opérationnel. Le sol du marais est constitué d'alluvions, d'argile et d'eau et ne peut en aucun cas supporter des constructions en élévation : des analyses antérieures le démontrent.

Les habitants de Malesherbes peuvent faire connaître leur opposition à ce permis de construire en déposant à la Mairie leur opinion.

Pour cela il suffit de remplir le formulaire imprimé ci dessous et de le déposer à la Mairie.

___________________________________________________________________________

 

Nom et prénom:

Adresse:

 

Je, soussigné, déclare être opposé à toute construction sur le site du marais et particulièrement au projet dit :

Le Lotissement des Jardins. Dossier PC 045 191 11000 16

Déclaration faite pour valoir ce que de droit.

Date :                                                                  Signature :

 

 

 

                         Malesherbes-Union

                                                Le blog qui vous dit tout.

                            Ouvrez votre ordinateur et affichez"Malesherbes-Union"

 

Vous apprendrez la vérité sur le permis de construire délivré sur le  marais inconstructible sous l'appellation "Le lotissement des Jardins". Vous pourrez en connaissance de cause prendre position contre ce permis de construire qui a été signé et qui si vous ne bougez pas sera enregistré et opérationnel. Le sol du marais est constitué d'alluvions, d'argile et d'eau et ne peut en aucun cas supporter des constructions en élévation : des analyses antérieures le démontrent.

Les habitants de Malesherbes peuvent faire connaître leur opposition à ce permis de construire en déposant à la Mairie leur opinion.

Pour cela il suffit de remplir le formulaire imprimé ci dessous et de le déposer à la Mairie.

___________________________________________________________________________

 

Nom et prénom:

Adresse:

 

Je, soussigné, déclare être opposé à toute construction sur le site du marais et particulièrement au projet dit :

Le Lotissement des Jardins. Dossier PC 045 191 11000 16

Déclaration faite pour valoir ce que de droit.

Date :                                                                  Signature :

 

Partager cet article
Repost0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 10:15

S.O.S. Danger imminent

Le Maire a signé (avec des réticences selon ses affirmations à la dernière réunion du Conseil municipal) le permis de construire sur le marais qui comporte 150 logements édifiés sur de la boue. C'est bien entendu un scandale qui visiblement dépasse le Maire.

Alors il faut l'aider.

Vous pouvez le faire.

Pour éviter ce scandale dont la réalisation serait à terme un drame pour Malesherbes, et donc pour vous-mêmes, vous devez aller d'urgence déposer par écrit votre opposition à ce permis de construire à la Mairie.

Si vous omettez de le faire, vous ne pourrez plus à l'avenir vous plaindre des conséquences que vous subirez avec l'ensemble de la ville.

Il suffit de quelques mots: "Je m'oppose au permis de construire dit: Le lotissement des Jardins situé sur le site du marais qui, en raison de sa consistance et de sa situation ne peut pas recevoir des constructions en élévation." Avec votre nom et votre adresse.

En ce qui me concerne cela sera fait demain.

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:00

J'ai vécu la période de 1940 à 1945 en Bourgogne. Cette époque qui suivait l'Armistice c'était l'occupation allemande. J'avais 18 ans. Il y avait les résistants dont je faisais partie (dès 1940) et mon premier acte de résistance fut de constituer des dépôts d'armes composés de fusils mitrailleurs, de fusils, de grenades avec les matériels abandonnés par l'armée française en déroute. Un de ces dépôts était dissimulé sous le plancher de la salle à manger et l'autre était enterré dans les bois sur les hauteurs de Val Suzon. Dans cette tâche, j'avais été aidé par deux amis de mon âge Jean-Pierre et Michel.

A cette époque il y avait déjà des résistants et des collaborateurs!

Les collaborateurs n'étaient pas tous des mauvais Français, beaucoup étaient des petits malins  qui avaient trouvé le moyen de faire des affaires avec les occupants allemands et en tiraient des bénéfices, des avantages et un traitement de faveur.

C'étaient les affairistes de l'époque.

J'étais encore étudiant et j'avais suivi en 1939 les cours de la Préparation Militaire Supérieure dans l'intention de m'engager pour combattre.

Je suis donc tout naturellement entré en résistance.

Quand j'ai été convoqué pour le STO j'ai pris le maquis, au début tout seul, au milieu des bois, entre Plombières et Val Suzon, avec ma petite tente canadienne, que je possède encore, c'est un souvenir attendrissant. Puis, après avoir fabriqué des faux papiers j'ai réintégré une vie en marge dans une sécurité précaire sous la menace d'une dénonciation.

Au début mes actes de résistance furent de fabriquer des faux papiers pour des jeunes recherchés, la clandestinité et le maquis (sous le nom de Robin Desbois). Je vous fais grâce des dangers encourus et de mes aventures jusqu'à mon engagement dans l'Armée Rhin et Danube du Général Delattre de Tassigny en qualité d'Aspirant et chef de Section et de mes combats dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

Pour en revenir à la société de l'époque, elle était donc composée de Français terrorisés qui survivaient avec des cartes d'alimentation et le couvre-feu, de collaborateurs qui étaient les affairistes de l'époque et gagnaient beaucoup d'argent avec le soutien de l'armée d'occupation, et une minorité de résistants recherchés et traqués.

Quand j'ai été dénoncé par des collaborateurs, je suis entré définitivement en clandestinité puis au maquis. Ce qui m'a évité la déportation et m'a permis de poursuivre les combats pour la liberté et ma Patrie qui sont des bonnes causes.

Si je vous raconte tout cela c'est pour vous démontrer que le temps passe mais que si les choses prennent une autre couleur le fond demeure.

Il y a toujours un pouvoir et il y a toujours des affairistes mais il n'y a que peu de résistants !

Et le pouvoir n'a jamais apprécié les Résistants.                     Signé: A.F.

Partager cet article
Repost0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 14:16

­

INFORMATIONS - A LIRE ATTENTIVEMENT ! (Contestation d'un Permis de construire)

Le (ou les) demandeur peut contester la légalité de la décision dans les deux mois qui suivent la date de sa notification. A cet effet, il peut saisir le tribunal administratif territorialement compétent d'un recours contentieux.

Durée de validité du permis:

Conformément à l'article R.424-17 du code de l'urbanisme, l'autorisation est périmée si les travaux ne sont pas entrepris dans le délai de deux ans à compter de sa notification au(x) bénéficiaire(s Il en est de même si, passé ce délai, les travaux sont interrompus pendant un délai supérieur à une année. En cas de recours, le délai de validité du permis est suspendu jusqu'au prononcé d'une décision juridictionnelle irrévocable.

L'autorisation peut être prorogée par période d'une année si les prescriptions d'urbanisme, les servitudes d'urbanisme de tous ordres et le régime des taxes et participations n'ont pas évolué. Vous pouvez présenter une demande de prorogation en adressant une demande sur papier libre, accompagnée de l'autorisation pour laquelle vous demandez la prorogation, au moins deux mois avant l'expiration du délai de validité.

Le (ou les) bénéficiaire du permis 1 de la déclaration préalable peut commencer les travaux après avoir:

- adressé au maire, en trois exemplaires, une déclaration d'ouverture de chantier (le modèle de déclaration CERFA n° 13407 est disponible à la mairie ou sur le site internet urbanisme du gouvernement)

- installé sur le terrain pendant toute la durée du chantier, un panneau visible de la voie publique décrivant le projet. Le modèle de panneau, conforme aux prescriptions des articles A.424-15-à A.424-19 est disponible à la mairie, sur le site intemet urbanisme du gouvernement, ainsi que dans la plupart des magasins de matériaux.

Attention: l'autorisation n'est définitive qu'en l'absence de recours ou de retrait.

- dans le délai de deux mois à compter de son affichage sur le terrain, sa légalité peut être contestée par un tiers. Dans ce cas, l'auteur du recours est tenu d'en informer le (ou les) bénéficiaire du permis au plus tard quinze jours après le dépôt du recours.

- dans le délai de trois mois après la date du permis, l'autorité compétente peut le retirer, si elle l'estime illégal. Elle est tenue d'en informer préalablement le (ou les) bénéficiaire du permis et de lui permettre de répondre à ses observations.

L'autorisation est délivrée sous réserve du droit des tiers:

Elle a pour objet de vérifier la conformité du projet aux règles et servitudes d'urbanisme. Elle n'a pas pour objet de vérifier que le projet respecte les autres réglementations et les règles de droit privé. Toute personne s'estimant lésée par la méconnaissance du droit de propriété ou d'autres dispositions de droit privé peut donc faire valoir ses droits en saisissant les tribunaux civils, même si l'autorisation respecte les règles d'urbanisme.

Les obligations du (ou des) bénéficiaire de l'autorisation:

Il doit souscrire l'assurance dommages-ouvrages prévue par l'article L.242-1 du code des assurances

 Lotissement sur le Marais.

 Dossier :Le lotissement des Jardins
PC 045 191 11000 16 (référence à rappeler)

Pour faire opposition au permis de construire conformez-vous au règlement ci dessus. Chaque Malesherbois peut donner son avis. Il est même souhaitable de le faire en raison de la dangerosité  de ce projet qui fait fi du principe de précaution pour la pérennité des constructions  et qui modifiera en profondeur l'urbanité de la société locale. Le sol est un marais. On ne trouve une assise stable qu'aux profondeurs de 20 à 40 mètres et plus! Le sol est composé de tourbe, d'argile et de boues, parcouru de courants. Il est gorgé d'eau et ne peut pas supporter des constructions en élévation. Au début des années 1980 le permis de construire pour le parking de la rue des jardins n'a été accordé qu'avec des restrictions sérieuses indiquant qu'il n'aurait pas été accordé s'il avait comporté des constructions en élévation. En dépit des conditions draconiennes avec lesquelles il a été accordé, quand il a été refait l'année dernière on a pu constater que l'eau affleurait la surface. Et plus on avance dans le marais plus les conditions sont inacceptables. Le permis de construire que le maire a signé, avec de son propre aveu des réticences (voir le compte rendu du conseil municipal sur la République du Centre) doit être annulé.

Je demande l'annulation de ce permis de construire.

Signé: André Fréquelin. 21 rue saint Eloi. 45330. Malesherbes.

Ex Conseiller Municipal, adjoint. Ancien Conseiller Prud'homme. Lieutenant colonel de réserve. Résistant. Croix de Guerre Chevalier de l'Ordre du Mérite.

(A consulter 162 articles sur mon blog: Malesherbes-union.)

Partager cet article
Repost0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 17:10

Ce n'est pas le record du monde, mais c'est un exploit rare. Pour l'imaginer et le réaliser, il faut des hommes d'exception, d'une qualité rare, d'une culture supérieure, d'un prestige politique exceptionnel, d'une imagination poétique et visionnaire, unis dans une oeuvre poétique qui rejoint le grand art, associés dans une réalisation historique destinée à apporter le bonheur à 150 familles dans un site extraordinaire et naturel qui bénéficiera de la poésie d'un marais séculaire et inviolé.

Le financement est aussi du grand art a un moment ou il n'y a plus d'argent pour financer l'économie productive, mobiliser des millions d'euros dans une entreprise poétique et éphémère est un miracle politique digne des plus grands illusionnistes: Ils auront fait naître à leur profit un trésor de la boue. Chapeau l'artiste! C'est un chef d'oeuvre dans son genre!

Mais la boue retourne à la boue! C'est la loi naturelle!

Partager cet article
Repost0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 10:42

 

Salut les gars! Ecoute, écoute! Nos ancêtres avaient un axiome pour induire la sagesse, la réflexion et le travail bien pensé et bien fait: "On ne construit pas sur le sable!"

Ils n'ont pas inclus le marais. C'était si évident qu'ils n'auraient jamais pu penser que l'appât du gain serait un jour plus fort que la sagesse élémentaire! A cette époque ils auraient banni les téméraires sans scrupules qui auraient bravé la nature en construisant sur un marais autrement dit sur la boue! .. Maintenant on leur avance des capitaux (qu'on a plus) avec la bénédiction des services officiels, les mêmes qui ont donné leur aval pour le permis de construire en 1982 du parking de la rue des Jardins en spécifiant que ce permis n'aurait pas été délivré s'il s'était agi de construire en élévation! Tout change, même les administrations! Ou du moins les personnes! Sic transit gloria! Un jour tout le monde conviendra que c'était une grave erreur, et on dira: Ah! Si on avait su! Mais vous savez puisque je vous le dis et que je l'ai démontré! Pauvre pays décadent! Allez, sers-moi un café!

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 13:02

L'été dernier il y a eu des travaux importants rue Cochery et sur le Marais. Il était question de travaux pour les égouts selon la rumeur mais sans que les détails des travaux et des coûts soient connus. On les a surtout remarqués quand il y a eu des geysers dans la rue Cochery pendant les averses de pluie. Il a depuis été remédié à ces douches inopportunes. Mais la rumeur a aussi répandu le bruit que la motivation de ces travaux était de relier l'écoulement des eaux usées (aux frais de la ville) au futur lotissement sur le marais bien qu'à l'époque aucun permis de construire n'ait été accepté et que soit connue la participation du promoteur? En ma qualité de contribuable je ne sais pas si c'est exact et j'aimerais bien que ce point soit éclairci étant donné que les impôts locaux ont été augmentés!

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 12:06

Pressions abusives? Ou contournement des obligations règlementaires? 

Je viens de lire sur la" République du Centre" du 15 février 2013, le compte rendu de la réunion du récent Conseil Municipal. Voici l'un des paragraphes:

"Dans le chapitre des questions diverses, le maire a informé, que malgré ses réticences, il avait été contraint de signer un permis de construire sur le site "des Jardins" pour la construction de 150 logements et une résidence pour seniors."

Tous les Malesherbois savent que si ces terrains n'ont pas été construits c'est parce que la nature du sol de la contexture d'un marais ne le permet pas. C'est la raison pour laquelle ils avaient été réservés pour faire des jardins,seule destination que le sol pouvait accepter.

Mais les promoteurs s'obstinent et veulent faire beaucoup d'argent! 

Le Maire le sait bien, c'est pourquoi il avait des réticences.

La question maintenant est de savoir de qui viennent ces pressions:

De lobbies politiques?

De directives administratives?

De promoteurs affairistes?

De financiers?

Pourquoi sont-ils plus puissants que le Maire à qui on force la main?? Cela demande une enquête et ses réticences devraient être clairement exposées!

Les Malesherbois demandent des explications claires qui seules peuvent éviter une réprobation durable et une perte de confiance. Je considère personnellement que le Maire n'avait pas le droit moral de signer ce permis sur un sol de marais, argileux et gorgé d'eau, que personnellement, en raison des opérations catastrophiques qu'on connait ailleurs (voir la ville de Laur et d'autres) je considère condamnable. Et ils avaient tous dit comme nos petits coquins à nous: ça dépend comment on construit!!! Le Maire aurait du prendre conscience du problème moral avant d'être financier, et qui, si les immeubles se lézardent ou présentent d'autres problèmes, deviendra juridique avec la recherche des responsabilités qui auront disparu.Sous les yeux impassibles du Maire, malgré ses réticences? Bien entendu aucune enquête ne sera ordonnée, les intéressés sont trop puissants, mais un journaliste en parlera peut être? 

Moralité de la fable: Les affairistes, comme un vol de gerfauts hors du charnier natal se sont abattus sur la ville.

   

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 08:43

André Fréquelin

Ancien cadre industriel
Lieutenant Colonel de réserve

Résistant. Croix de Guerre.

Chevalier de l'ordre national du Mérite

Propriétaire.

21 Rue Saint Eloi 45330. Malesherbes.

 

A l'intention de la commission du PLU

Je suis favorable à un large remaniement du PLU de Malesherbes. J'estime que c'était une erreur inexplicable d'avoir intégré les terrains marécageux qui longent les rives de l'Essonne.

Les analyses du sol qui ont été effectuées ont toutes conclu qu'il s'agit d'un sol de marais asséché en surface, tourbeux et glaiseux, imprégné d'eau jusqu'à la surface, qui se contracte et se rétracte en fonction des saisons et que les constructions faites sur ce terrain aboutiraient aux mêmes catastrophes qu'on a connues ailleurs en France dont la ville de LAVAUR est un exemple parmi d'autres !

Il faut donc trouver des possibilités ailleurs.

La ville était vouée au service de l'agriculture. Pour ménager les terres arables, elle a été bâtie sur les pentes de la vallée de l'Essonne et a développé au début un artisanat agricole. L'emprise du parc du château qui occupe la seule surface relativement plane a compliqué son expansion.

Quand la nécessité a été ressentie d'attirer des industries de main d'oeuvre il a été réservé des espaces à l'ouest pour créer une zone industrielle et plus au Nord, en direction de Boigneville une zone d'habitat.

Actuellement, les difficultés économiques ont eu pour conséquences que quelques entreprises ont disparu et que la population qui a été en léger retrait, stagne et se compense en nombre par des apports souvent de circonstances.

Il faut néanmoins être optimiste pour organiser un avenir plus florissant.

Il faut donc conserver toute la capacité d'accueil de la zone industrielle et ménager des possibilités d'expansion pour l'habitat.

L'expansion en direction de Boigneville parait trouver ses limites. Il serait peut être utile d'étudier une expansion en direction de Pithiviers. Mais il y aura des impératifs agricoles!

Bien entendu, ce qu'on appelle le centre ville n'est déjà plus qu'un quartier excentré, de moins en moins centre commercial, et de plus en plus quartier administratif, mais c'est la conséquence de la conception de l'urbanisme à l'origine de la ville.

Comment la corriger? C'est un des problèmes qu'il vous appartient d'étudier!

 

N.B. L'aventure de la parcelle Ai 14, réserve du cimetière, m'oblige à vous demander de vous pencher sur le sort actuel des 200 parcelles décadastrées?

 

P.S. J'ai consacré, dans la presse et sur mon Blog "Malesherbes-Union" environ 200 articles sur les problèmes posés par les projets sur le marais. Je me suis permis d'en joindre quelques-uns  à ma communication.

-Texte déposé en Mairie de Malesherbes le 29 septembre 2012 au Commissaire enquêteur.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Malesherbes-union
  • : Ce blog a été créé par un résistant authentique qui réfléchit sur les problèmes actuels et travaille pour améliorer la gestion locale et faire avancer les idées sur les questions économiques générales.
  • Contact

Recherche

Liens